www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
17 octobre 2011

CAPD du 12 octobre 2011 - Compte-rendu

Pour l’IA, nous sommes des cadres A, à partir de là, on ne compte plus le temps de travail et tout se règle par un peu plus de volonté. Le projet d’école ? « Il suffit d’une soixantaine d’heures », « vous n’aurez qu’à le remplir après la messe ». Concernant les PESP, tout va bien (cf. rapport Jolion), les écoles accueillant les PESP, tout va bien, les binômes, tout va bien ! Le SNUipp appelle les personnels à témoigner : snu12@snuipp.fr ou 05.65.43.40.11. Concernant sa dernière circulaire sur l’enseignement des langues, « 6h et hop ! nous voilà prof de langue », l’IA enfourche à nouveau son discours volontariste et tant pis pour le niveau d’exigence.

Candidatures au stage de formation continue : Deux modules de formation ont été annulés faute de candidatures suffisantes : « création numérique en classe » et « gestion des fichiers en classe numérique ». Pour le stage « La voix de l’enseignant et de l’élève », compte tenu du nombre important de candidats, l’administration a limité le nombre de collègues retenus. Pour le module « Recevoir un auteur de littérature de jeunesse », 17 candidatures ont finalement été retenus au lieu de 18 (1 candidature ayant été écartée, 3 candidatures en attente réintégrées). Le SNUipp est intervenu pour demander des éclaircissements sur les candidatures non retenues. L’administration a indiqué que beaucoup de collègues s’étaient désistés l’an dernier, notamment sur les stages à candidature individuelle (non obligatoires). L’IA a fixé une logique départementale de formation, décliné par circonscription avec des heures de formation obligatoires (pas plus de 18 heures) avec public désigné. Il a été indiqué que certains collègues avaient obtenu 5 stages à caractère optionnel, pensant ne pas en obtenir autant. Ils pourront se désister sur ces stages en informant leur IEN suffisamment tôt. Afin d’éviter les éventuels problèmes liés à la participation des collègues aux animations pédagogiques, l’IA souhaite que l’administration adresse un récapitulatif individuel à chacun à l’avenir. Très peu de modules inscrits au plan de formation comportent une liste supplémentaire (liste d’attente) avec 90% de satisfaction sur les demandes faites. Pour la direction d’école, les stages concernent aussi les chargés d’école avec 6 heures prévues. Les stages T1, T2 et T3 ont été annulés faute de moyens ; un suivi plus individuel sera assuré par chaque équipe de circonscription. Le SNUipp a dénoncé cette annulation pour une formation due, attendue par les jeunes collègues et promise par l’administration (notamment pour les T3). Le SNUipp a aussi dénoncé le fait que soit mis en place un stage de 6 heures pour former des enseignants non volontaires et non habilités en langue.

Situation des PESP, de leur binôme et des EMF : Le SNUipp a demandé des précisions quant à la situation des binômes sur les temps où ils ne sont pas avec les PESP, notamment sur les frais de déplacement. Il a été répondu qu’ils seraient défrayés en tant que TR. Le SNUipp est également intervenu pour connaître la situation des PESP (accompagnement, suivi, etc.) ainsi que des EMF, à qui on demande dorénavant d’assurer des animations pédagogiques dans le cadre de la formation continue. Les EMF n’étant pas directement chargés du suivi d’un PESP (qui ne sont qu’au nombre de 8 cette année sur le département), seront également chargés du suivi des Master 1 ainsi que des visites des Masters 2 sur les stages en responsabilité.

Situation des EVS : Le SNUipp a demandé à l’IA de faire un point sur la situation de ces personnels. Ce dernier a indiqué qu’il y avait encore quelques besoins non pourvus. En effet, le changement d’établissement employeur (le collège Fabre de Rodez ayant succédé au lycée de Millau) a entraîné des retards dans la signature des contrats. La dotation de 97 emplois se décline actuellement de la façon suivante :
  55 emplois premier degré (dont 2 en attente de validation) et 4 de plus en novembre avec 12 contrats arrivant à échéance à la fin du mois d’octobre (le Pôle Emploi sera chargé du renouvellement)
  3 emplois dans le second degré
  23 offres en cours La nouvelle dotation lancée récemment n’apporte rien, selon l’IA, avec un accord pour le renouvellement sur la base de 38 contrats pour une perte de 40 déjà prévue (soit – 2 au total). Il est annoncé qu’une grande majorité des EVS administrative (direction) devrait pouvoir être renouvelés, même si le retard déjà mentionné impacte l’autorisation de reconduction. En tout état de cause, ce renouvellement ne sera que provisoire puisque le dispositif doit s’arrêter fin 2012.

Elections : Le SNUipp a dénoncé la complexité du dispositif proposé aux collègues pour ces élections professionnelles (récupération et utilisation du code, environnement informatique, etc.) en espérant que cela ne nuise pas à la participation.

Bilan des décharges de rentrée des directions d’école (écoles de moins de 4 classes) :
  Circonscription d’Espalion → 50 % seulement des écoles à 2 et 3 classes ont été dotées
  Circonscription de Rodez → toutes des écoles ont été dotées
  Circonscription de Villefranche-de-Rouergue → la dotation est très avancée avec seulement 3 demi-journées encore à accorder
  Circonscription de Millau → pour les écoles à 2 classes, 6 demi-journées restent à accorder pour 42 déjà exécutées et pour les écoles à 3 classes, il n’y a plus de demi-journées à accorder (44 ayant déjà été exécutées)
  Circonscription de Saint-Affrique → toutes les écoles ont été dotées avec 56 demi-journées exécutées pour les écoles à 2 classes et 28 pour celles à 3 classes
  Circonscription de Decazeville → il reste 6 demi-journées à accorder pour les écoles à 2 classes (pour 74 exécutées) et 4 pour les écoles à 3 classes (52 exécutées)

Projet d’école : Le SNUipp a regretté la complexité de l’outil fourni pour l’élaboration du nouveau projet d’école ainsi que la surcharge de travail pour les collègues. L’IA a indiqué que son élaboration ne pouvait, selon lui, être bouclée à moins de 50 ou 60 heures de travail ! Il a précisé qu’un projet académique avait défini des objectifs, chaque département en contractualisant un certain nombre à son tour avant que chaque circonscription les décline à son tour. Les projets d’école s’insèrent donc dans les contrats d’objectifs par circonscription.

Stages : le SNUipp-FSU a informé l’ensemble des collègues par mèl (soit à l’adresse personnelle lorsque les collègues nous l’avaient communiqué, soit à l’école).

rapport Jolion

 

8 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.