www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CHS-CT 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Dans la même rubrique

19 juin 2012

Déclaration liminaire de la FSU au CHSCT-SD du 18 juin 2012

La mise en place des CHSCT doit permettre une véritable prise de conscience des enjeux de la santé au travail et déboucher sur des mesures concrètes

Monsieur le Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale,

21 collèges, 3 SEGPA, 12 établissements spécialisés, 6 lycées généraux et technologiques, 6 lycées professionnels, 1 E.R.E.A. et 293 écoles maternelles et élémentaires, tous ces établissements publics forment un domaine de compétences du CHSCTSD véritablement considérable. Nous tenons à attirer l’attention de nos collègues et de l’administration sur le fait que cette dernière n’a pas pris la mesure du travail à effectuer pour représenter efficacement les personnels. En effet, la Fonction Publique ne prévoit pour cela que des autorisations d’absences ou détourne les moyens syndicaux déjà existants. Cette attitude contraste fortement avec les larges attributions d’heures prévues par le Code du Travail pour les représentants (secrétaires comme délégués) de CHSCT.

Cela est d’autant plus problématique, que selon l’enquête « Carrefour Santé Social » diligentée par la MGEN, la FSU, l’UNSA et le SGEN CFDT, les agents de l’EN sont loin d’être à l’abri. Les situations de « tensions au travail » définies par une faible latitude décisionnelle et une forte demande psychologique sont repérées à une hauteur de 24 % de nos collègues, en particulier pour les CPE administratifs et enseignants du premier degré. Cette proportion représente le double des 12 % de cadres victimes du même phénomène d’après l’enquête SUMER. Elle est proche des 23 % constatés pour l’ensemble des salariés. Nos métiers sont générateurs de risques psycho-sociaux.

La FSU revendique pour le secrétariat du CHSCTSD comme pour les représentants du personnel des moyens supplémentaires en termes de décharge fonctionnelle.

Le mal-être au travail des personnels naît de la contradiction entre l’aspiration à faire réussir les élèves et la difficulté à réaliser du bon travail dans les conditions qui nous sont faites, les injonctions diverses, voire contradictoires, les réformes agressives et non concertées qui malmènent les identités professionnelles, dénaturent le sens du métier. Par-dessus s’ajoutent la RGPP qui dégrade les conditions d’exercice, et une moindre considération et reconnaissance dans la société traduite aussi par des salaires insuffisants au regard des qualifications obtenues.

Il y a donc lieu de le rappeler : l’État employeur est bien le responsable de la santé et la sécurité de ses agents ; responsable dans sa politique au sens général, mais aussi responsable dans son peu d’empressement à appliquer le droit, à recruter les médecins de prévention, à investir sur le fond les instances de la santé et la sécurité. Pressé d’appliquer les nouvelles techniques de la gestion des ressources humaines, il a oublié de s’intéresser à la santé au travail qui est de sa responsabilité.

La mise en place des CHSCT doit permettre une véritable prise de conscience des enjeux de la santé au travail et déboucher sur des mesures concrètes.

 

14 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.