www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Transformer l’Ecole 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
5 octobre 2012

Le SNUipp vous donne la parole : prenez-la !

Participez aux Réunions d’Informations Syndicales : lundi 8 octobre à partir de 17h15 à St Affrique éc. Blanchard | mardi 9 octobre à partir de 17h15 Rodez éc.Foch et Decazeville éc. du Sailhenc | jeudi 11 octobre à partir de 17h15 Espalion éc. J.Monnet | Lundi 15 octobre à partir de 17h15 Villefranche de Rgue éc. Hte Guyenne | mardi 16 octobre à partir de 17h15 Capdenac éc. P.Riols (ouvertes à tous, syndiqués ou non)

Les médias laissent une large place aux revendications de certains parents ou associations diverses. Fort bien, mais nous les enseignants ? Est-il normal sur un sujet aussi ambitieux que "Refonder l’école", on ne nous entende pas, nous qui avons tenu à bout de bras, souvent contre vents et marées, l’exigence d’une école démocratique ? Pour le SNUipp, les enseignants doivent absolument peser dans les choix à venir.

Le SNUipp/FSU vous donne la parole dans les Réunions d’Infos Syndicales et vous invite à y donner votre avis ainsi qu’au travers d’une enquête élaborée par un institut indépendant (Harris Interactive), qui porte sur différents sujets : image de l’école, réforme, missions, fonctionnement, métier.

Photographie de l’école française

L’OCDE a publié la semaine dernière ses « Regards sur l’éducation 2012 », une étude des systèmes éducatifs dont nous avons extrait les éléments concernant l’Ecole française. A nos yeux, deux conclusions s’imposent :
- l’Ecole doit être rénovée et les enseignants reconsidérés
- l’avenir de l’Ecole ne s’écrira pas sans nous.

http://www.oecd.org/edu/EAG2012%20-%20Country%20note%20-%20France%20(FR).pdf

Les moyens financiers

Si la France est dans la moyenne de l’OCDE pour ce qui est du budget alloué à l’éducation (6,3% du PIB contre 6,2% en moyenne dans l’OCDE), la dépense par élève croît beaucoup moins vite que dans les autres pays : moins de 10% d’augmentation depuis 2000 contre 36% en moyenne dans l’OCDE. Autrement dit, l’effort financier fourni par la France pour son éducation va s’amenuisant. La preuve : l’éducation ne représente que 10,4% des dépenses publiques en France, classée ici 27ème pays sur 32, bien en-dessous de la moyenne de l’OCDE (13%).

Mais on consacre, pour un élève de primaire, 17% de moins en France qu’en moyenne dans les pays de l’OCDE (6 373 $ contre 7 719 $). On investit moins en maternelle que dans l’élémentaire dans tout l’OCDE, mais là encore la France investit moins que les autres pays : 6185 $ pour un élève de maternelle français, contre 6670 $ en moyenne.

Le temps de travail des enseignants

Un instit français donne 918 heures de cours par an, largement plus que la moyenne de l’OCDE, 782 heures. Seuls 4 pays font travailler leurs instits davantage que la France.

Le nombre d’élèves par prof

Alors que le nombre d’élèves par prof dans le secondaire est légèrement plus faible en France que la moyenne des pays de l’OCDE (12,3 contre 13,8), c’est l’inverse dans le primaire (primaire = maternelle + élémentaire). En élémentaire, on compte en France 18,7 élèves par prof contre 15,8 en moyenne dans les pays de l’OCDE, et l’écart est encore plus fort en maternelle avec 21,5 élèves par prof contre 14,4 dans l’OCDE.

Autrement dit, un instit français travaille avec une classe bien plus chargée que la moyenne de ses collègues de l’OCDE.

Le salaire des enseignants

Les enseignants sont mal payés ailleurs aussi : dans tout l’OCDE, un enseignant touche 82% du salaire moyen à niveau de qualification égal. En France c’est pire : seulement 79% pour un prof du secondaire, et encore pire en primaire, avec 73% du salaire moyen.

Par ailleurs, la France est un des rares pays qui paie moins bien ses enseignants en 2010 qu’en 2000. Alors qu’en moyenne les enseignants de l’OCDE ont gagné 20% de salaire sur cette période, la France paie ses profs presque 10% de moins qu’en 2000, à prix constants. Autrement dit, les profs français sont les seuls de tout l’OCDE à s’être appauvris durant la dernière décennie (avec les japonais, mais un instit japonais gagne 30% de plus qu’un français…). Partout ailleurs qu’en France, on a compris le rôle des salaires dans la dynamique de l’école.

Après 15 ans d’exercice, le salaire par heure d’enseignement pour un prof du primaire (une partie seulement du travail de prof, rappelons-le) est encore une fois nettement en deça de ses collègues des pays de l’OCDE : un instit touchera en France 36€ par heure d’enseignement au bout de 15 ans de carrière, contre 49€ en moyenne dans l’OCDE… Seuls la République Slovaque, la Hongrie, l’Estonie, le Chili, le Mexique font pire, avec un niveau de vie bien moindre…

Le salaire annuel d’un instit français est nettement inférieur (entre 13 et 15%) à la moyenne de l’OCDE, que ce soit en début (24 334$ contre 28 623$) de carrière ou au bout de 15 ans (32 733$ contre 37 603$).

Etat d’urgence

Ces données confirment que l’école française se porte mal : moins de moyens, trop d’élèves, profs travaillant plus mais moins payés. La situation est encore pire en maternelle, alors que la France peut s’enorgueillir du meilleur taux de préscolarisation de l’OCDE . Quant au personnel, ainsi que le montre une étude parue la semaine dernière, il aime toujours son métier mais est au bord de la rupture.

Et encore, la situation réelle est sans doute pire. Les données des Regards 2012 portent en effet sur 2010. Elles ne prennent pas en compte les deux ans qui viennent de s’écouler, durant lesquels le délabrement s’est poursuivi sous la houlette de Luc Chatel.

Le SNUipp vous donne la parole : prenez-la !

 

73 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.