www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Transformer l’Ecole 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
17 juin 2006

Agir pour l’éducation...

Extrait du Texte Action - Conseil National du SNUipp : 14 et 15 juin

La rentrée 2006 verra l’entrée en scène du socle commun de connaissances. Issu de la loi Fillon que nous avons dénoncée, il ne permettra pas aux enseignants des écoles de lutter contre l’échec scolaire, pire il est de nature à renforcer les inégalités scolaires.

L’année a aussi été marquée par les mesures sur l’apprentissage de la lecture qui se poursuivent avec l’envoi d’une plaquette (« apprendre à lire ») à toutes les écoles. Grammaire et calcul sont aussi pointés du doigt par le Ministre qui revendique un retour à l’apprentissage « des règles ». Il balaie ainsi des décennies de recherche qui ont permis de mieux comprendre les mécanismes complexes d’acquisition des savoirs. Cela remet en cause les démarches pédagogiques s’appuyant sur les différents domaines d’activité pour permettre à tous les élèves d’accéder à tous les savoirs. Cela porte atteinte à l’image professionnelle des enseignants.

La mise en œuvre du socle aura des incidences sur les programmes, les horaires et les évaluations. Le SNUipp sera vigilant à chacune de ces étapes et en informera la profession. Il affirme d’ores et déjà qu’en aucun cas les évaluations ne doivent changer d’objectif, elles doivent rester un outil au service de l’apprentissage et de l’enseignement. Il n’acceptera pas la mise en place d’une évaluation en fin de CM2 qui s’apparenterait à un examen de passage et qui risquerait d’amplifier la rupture entre l’école primaire et le collège.

La définition du socle risque de favoriser une différenciation du parcours des élèves, non seulement individuel mais aussi social et sexué. Le socle tend à différencier encore plus les élèves entre ceux pour qui l’ambition ne sera que la maîtrise du socle et ceux pour qui le socle permettra d’aller au-delà. Rien n’est dit sur les moyens qu’il serait nécessaire de mettre en œuvre pour mener une réelle lutte contre l’échec scolaire. Les PPRE vont être généralisés à cette rentrée. Le risque est réel de voir isoler un élève dans un parcours de remédiation ciblant le seul socle commun et de voir les difficultés scolaires traitées à l’extérieur de l’école. Le SNUipp invite les conseils de maîtres qui préparent la rentrée à débattre de l’opportunité et des problèmes de la mise en œuvre des PPRE.

Laisser croire à l’opinion que la réussite de tous les élèves dépend de la définition d’un socle commun est une imposture. Et tout laisse à penser que devant la difficulté scolaire, on choisit d’abaisser les exigences pour tous les élèves. Or, préparer les élèves aux défis des décennies à venir nécessite une élévation générale des connaissances et des qualifications et de savoir quelle culture commune doit partager une génération.

La circulaire de rentrée consacre l’orientation ministérielle. L’école maternelle n’est mentionnée que pour parler de la coordination avec l’école élémentaire en lecture et écriture. La maternelle est également ignorée dans la relance manquée des ZEP avec la création des « réseaux ambition réussite ». Rien donc sur le développement de la scolarisation des 2/3 ans et sur le nécessaire abaissement du nombre d’élèves par classe. Sans compter l’insuffisance des moyens qui accompagne les choix éducatifs.

Poursuivant dans sa logique du passage en force, le Ministre vient d’envoyer à toutes les écoles un guide « apprendre à lire », qui reprend l’essentiel de son argumentation partiale sur les méthodes d’apprentissage de la lecture.

Alors que, sous la pression de la profession, des chercheurs, la modification des programmes n’écarte finalement aucune approche et rappelle l’importance du lien entre l’identification des mots et leur signification, cette initiative ne peut être vue que comme une injonction supplémentaire. Le SNUipp n’accepte pas cette remise en cause du travail et des choix pédagogiques des enseignants, il s’opposera à toutes les pressions qui pourraient être exercées sur les enseignants.

Dès la rentrée, le SNUipp donnera tous les outils et les informations nécessaires aux enseignants pour mener avec les parents d’élèves, le débat sur la réalité des textes et la diversité des pratiques, dans le cadre de l’appel « apprentissage de la lecture, assez de polémiques, des réponses sérieuses » dont il est signataire.

 

24 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.