www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CTSD, CDEN, Mesures de Carte 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
7 janvier 2014

CTSD 7/01/14 - Déclaration liminaire

Déclaration FSU lors du CTSD spécial rythmes du 7/01/14

L’école a besoin de perspectives de progrès.

Le dernier rapport PISA en donne à sa manière un éclairage édifiant. Il est insupportable de voir se creuser les écarts entre ceux qui réussissent le mieux et les 20% d’élèves issus des milieux les plus défavorisés.

Si le diagnostic est inquiétant, il doit être l’occasion de replacer avec lucidité les enjeux prioritaires pour améliorer la réussite de toutes et de tous.

Il est urgent d’inverser la tendance et ce n’est pas une question de rythmes.

La transformation de l’école revendiquée par le SNUipp-FSU a pour objectif une réelle démocratisation scolaire. La réussite de tous les élèves est loin de dépendre uniquement des rythmes .

Il faut s’interroger sur les contenus d’enseignement proposés et leur mode de transmission, les conditions d’enseignement au sein de la classe (effectifs, types d’activités, alternance grand groupe/petits groupes…). C’est aussi une question de formation des enseignants et d’organisation pédagogique.

Depuis les premières annonces sur les rythmes scolaires, le SNUipp-FSU demande à ce que tout soit mis sur la table et que le temps soit pris pour que les enseignants puissent débattre et se prononcer sur l’ensemble de ces questions. La logique ministérielle semble inverse : cela semble être le contenant qui doit déterminer le contenu.

En effet, dans les discussions, le Ministre a annoncé un allègement des programmes rendu nécessaire selon lui par cette nouvelle organisation du temps scolaire qui contient de fait une nouvelle réduction du temps d’enseignement du aux élèves.

C’est incohérent : avant même toute réflexion approfondie sur les contenus d’enseignement, va-t-on assister à des retraits de notions à enseigner par matière ou l’exclusion de domaines entiers tels que les arts visuels, l’EPS ou l’éducation musicale ? Va-t-on assister à la prise en charge de ces domaines par les mairies ? Les maires vont-ils pouvoir s’immiscer dans le champ pédagogique relevant de la seule compétence des enseignants ?

En tout état de cause, pour le SNUipp-FSU12, s’intéresser à la fatigue des élèves et à leur capacité d’attention, suppose de considérer leurs « temps de vie » de façon globale.

Plus généralement, la réforme des rythmes relève surtout du symbole politique. Elle ne s’attaque pas au vrai problème de la démocratisation de l’Ecole. Il est grand temps que tout soit mis sur la table et que le Ministre prenne enfin le temps de consulter les enseignants et d’entendre leurs revendications.

La priorité au primaire a besoin d’un coup d’accélérateur : celui de la pédagogie, sur le temps scolaire, au service d’une meilleure réussite des élèves.

Des avancées importantes sont attendues, le rétablissement d’un climat pédagogique sain, apaisé est indispensable.

Le SNUipp / FSU, dans la FSU continue de demander la suspension immédiate du décret et sa totale réécriture.

 

5 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.