www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / Autres 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 janvier 2014

Compte-rendu audience RRS FSU

C’est dans un contexte particulier que la FSU12 a demandé une audience sur la question du RRS dans le département : en effet, les assises sur l’éducation prioritaire qui se sont tenues dans notre département n’ont convaincu ni sur le fond ni sur la forme, et même, il faut le dire, ont réactualisé des craintes quant à l’abandon d’une politique volontariste sur les bassins concernés. Il était dès lors important pour la FSU de porter ses analyses et ses revendications auprès du nouveau DASEN qui avait d’ailleurs fait un déplacement pour découvrir la spécificité des territoires concernés par l’éducation prioritaire sur le département.

La délégation reçue – composée de représentants du SNUipp-FSU et du SNES-FSU – s’est livrée à une synthèse sur l’histoire de la ZEP, non seulement pour faire entendre que cette ZEP était le fruit d’une revendication ancienne (et collective : puisque portée par les personnels, mais aussi les parents et les élus locaux), mais surtout que cette revendication avait toute légitimité aujourd’hui encore : la présentation des problèmes quotidiens rencontrés par les personnels au jour le jour n’a fait que confirmer cette évidence… si vraiment il le fallait !

Le DASEN a concédé qu’un public particulièrement touché par les difficultés sociales méritait des réponses particulières… mais que ces réponses se trouveraient dans le cadre d’une enveloppe, dont la limitation imposerait de nécessaires choix intra-départementaux dans l’utilisation des moyens alloués. En tout cas que cela serait ainsi si l’évolution des critères de l’éducation prioritaire venait à exclure les actuels RRS des politiques d’éducation prioritaire.

C’est évidemment une réponse qui ne peut satisfaire la FSU qui exige les moyens d’une réponse spécifique et non une réponse qui soit le fruit d’un volontarisme local dans l’attribution de ces moyens, volontarisme qui risquerait d’être mis à un moment ou à un autre à l’épreuve des contraintes budgétaires.

Oui, un « label » Education prioritaire (quel que soit le sigle qu’on adopte : ZEP, REP, RRS, etc…) est pertinent ; oui, un « label » Education prioritaire est nécessaire car il est le gage de la reconnaissance d’une situation sociale dégradée… et surtout par cette reconnaissance, il est la garantie de l’attribution de moyens adaptés – qui se voient « sanctuarisés » par cet étiquetage.

La FSU a ainsi réaffirmé qu’elle resterait particulièrement attentive sur les conséquences éventuelles de la refonte de la carte de l’éducation prioritaire et qu’il était hors de question que l’on abandonne les territoires aveyronnais : non seulement, ils ont besoin des moyens spécifiques, mais ils ont même besoin de plus de moyens humains.

Le SNUipp-FSU a des exigences pour ces zones spécifiques :
  des effectifs réduits par classe,
  un véritable Plus de maîtres que de classes,
  une réelle prise en compte de tous les élèves de moins de 3 ans,
  des équipes de RASED complètes
  l’installation d’une véritable politique de santé (avec une visite médicale faite par un médecin dans la sixième année des enfants).

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.