www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / Déclarations et Communiqués de Presse 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
4 février 2014

Audience Intersyndicale RRS

Ce vendredi 31 janvier, le DASEN a reçu l’intersyndicale, CGT-Educ’action, FSU, SGEN-CFDT, Sud-Education et UNSA Education dans le cadre de la refonte de l’Education prioritaire.

Cette demande d’audience s’inscrivait dans la suite logique de l’action de la FSU pour les RRS de l’Aveyron et avait été décidée au cours de la réunion du 12 décembre à l’école Jean Moulin à Decazeville. La composition plurielle de la délégation (PE, professeurs de collège, infirmières) a permis de faire un état des lieux complet de la situation actuelle, étayé par l’enquête de terrain du SNUipp-FSU, mettant en avant des besoins plus que jamais légitimes.

Concernant le Bassin de Decazeville, le DASEN reconnait que ce territoire nécessite une prise en charge spécifique, sans malgré tout affirmer que ce territoire bénéficiera de l’étiquette REP.

En effet, après avoir fait un rappel de l’état des discussions sur la refonte de l’Education prioritaire (et de la réforme des politiques prioritaire de la ville), le DASEN a souligné que la redéfinition de la carte de l’Education prioritaire n’allait pas forcément se faire sur un périmètre constant et que les critères retenus pour la classification n’étaient pas arrêtés : ils le seront au niveau académique et l’on peut craindre que ces critères conduisent notamment à privilégier les zones urbaines ou péri-urbaines, et que dans un cadre budgétaire contraint cela se fasse par redéploiement de moyens et donc aux dépends de certains territoires.

D’ailleurs, les réponses du DASEN concernant le RRS du nord-Aveyron ne permettent pas d’être optimistes.

La FSU a réaffirmé qu’elle resterait particulièrement attentive sur les conséquences éventuelles de la refonte de la carte de l’éducation prioritaire et qu’il était hors de question que l’on abandonne les territoires aveyronnais : non seulement, ils ont besoin de moyens spécifiques, mais ils ont même besoin de plus de moyens humains.

Le SNUipp-FSU a des exigences pour ces zones spécifiques :
- des effectifs réduits par classe,
- un véritable Plus de maîtres que de classes,
- une réelle prise en compte de tous les élèves de moins de 3 ans,
- des équipes de RASED complètes
- l’installation d’une véritable politique de santé (avec une visite médicale faite par un médecin dans la sixième année des enfants).

Le SNUipp et le SNES dans la FSU sont suffisamment lucides pour ne pas enterrer la hache de guerre suite à de simples annonces et attendent de voir décisions et réalités du terrain – il suffit de voir comment, au moment même des discussions sur l’Education prioritaire, un certain nombre d’établissement relevant de l’Education prioritaires ont été déshabillés pour la préparation de rentrée prochaine et ont vu leur taux d’encadrement se dégrader pour rester particulièrement inquiets…

La FSU continuera à s’inscrire dans l’action collective, avec les enseignants, les parents d’élèves, les élus et le Tous Ensemble, pour s’assurer que toutes les mesures seront prises pour le maintien et le développement de nos zones d’Education prioritaire.

La vigilance reste de mise…ET les revendications aussi !!!

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.