www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / Déclarations et Communiqués de Presse 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
24 mars 2014

18 mars – Contre l’austérité, et ensuite, on continue.

… C’est donc en toute cohérence que le SNUipp-FSU12 a appelé au 18 mars avec les organisations CGT, FO, SUD contre l’austérité tout en conduisant l’alerte sociale en Aveyron pour construire un mouvement de grève « carte scolaire » avec les organisations CGT, SUD et SE-UNSA, SGEN-CFDT dans les jours qui viennent.

Il est des journées d’action difficiles. Celle du 18 mars en fait partie. Date mal placée au retour des congés et quelques jours avant une échéance électorale, insuffisante unité des organisations syndicales, etc. ce n’était pas simple.

Pourtant la FSU a tenu sa place et, aux côtés des CGT, FO, Solidaires, nous avons porté l’exigence d’une nouvelle politique économique. Il est des journées d’action auxquelles on peut être fier d’avoir participé. C’est le cas de ce 18 mars 2014.

Les politiques d’austérité menées en Europe continuent d’enfermer les populations dans une spirale récessive. Les conditions de vie de la grande majorité des citoyens se dégradent faisant de l’emploi, du pouvoir d’achat, des services publics et de la protection sociale des préoccupations essentielles. Le gouvernement s’enfonce dans une logique économique libérale et mène une politique de réduction du « coût du travail » qui se fait au détriment des acquis sociaux et de la protection sociale, boucliers contre les inégalités et ce sans relancer l’emploi. Il se refuse à interroger le coût du capital et notamment le fait que ces 25 dernières années les dividendes versés aux actionnaires ont explosé au détriment de l’investissement productif, de l’emploi et des salaires.

La FSU condamne ces politiques qui ont échoué sur le plan économique, et engendrent de surcroît une désespérance sociale et des replis sur soi qui font le lit des idées d’extrême droite.

Les entreprises reçoivent des milliards d’aides publiques sous la forme d’allègements ou d’exonérations sans aucune conditionnalité ni évaluation de l’efficacité de ces aides en matière d’emploi et d’investissements, et sans contrôle. Si le gouvernement ne dit pas comment cette politique sera financée, personne n’est dupe. Il va s’en prendre inévitablement aux mécanismes de la solidarité nationale sans apporter aucune réponse aux besoins sociaux qui augmentent. Le financement de la protection sociale et des services publics sont clairement la cible de ces économies. Même l’éducation, pourtant priorité nationale, pourrait être dans le viseur. Le Pacte de responsabilité, initié par le gouvernement, qui entraîne 30 milliards de baisse des cotisations sociales patronales et donc une nouvelle diminution des dépenses publiques est inacceptable. Ce sont au total 50 milliards d’économie qui sont programmés sur les 3 prochaines années et qui renforcent la logique d’austérité.

Non seulement, la FSU estime que le gouvernement doit informer clairement la population sur la façon dont il compterait financer ce pacte de responsabilité mais elle n’acceptera pas que cela puisse se faire sur le dos de la fonction publique et de ses personnels.

Dans ce cadre, que va-t-il rester de la Priorité à l’Éducation ? Et nous, personnels de l’Education, devons-nous accepter à l’heure où le gouvernement cherche à faire 50 milliards d’économies, que dans le même temps le ministre Peillon lance l’idée de geler l’avancement des fonctionnaires, d’être encore une fois les sacrifiés ? Entre 2000 et 2010, notre pouvoir d’achat a reculé de 10% en moyenne quand celui des autres profs européens augmentait de 20%. Et depuis s’applique le gel du point d’indice… et dans le même temps les prélèvements ont augmenté. Il faut donc bien comprendre une chose : gel du point d’indice ne signifie pas gel des salaires, mais baisse des salaires.

Comment, dès lors, accepter que certaines organisations, faisant le choix de ne pas participer – dont acte – tente, et c’est malheureusement une habitude, de discréditer notre démarche ?

Bien sûr elles peuvent considérer que les mesures gouvernementales annoncées ces dernières semaines, en matière économique, iraient dans le bon sens, tant sur les objectifs que sur la méthode.

Mais : le gouvernement prévoit la réduction de 50 milliards de la dépense publique d’ici 2017 notamment pour financer un pacte de responsabilité sans contrepartie pour le MEDEF. Tout cela après avoir déjà cédé aux revendications des Pigeons, à celles du MEDEF sur l’ANI, au MEDEF encore sur les retraites, aux Bonnets Rouges sur l’écotaxe, etc.

Tous ces cadeaux n’auraient aucune incidence sur les budgets de la Fonction Publique et de l’Education Nationale ?

Le Premier Ministre lui-même a indiqué que la Fonction Publique devra « participer à l’effort de redressement du pays ».

Le 18 mars quatre syndicats CGT, FO, FSU, SUD estimant que le pays est à la veille d’une purge d’austérité pour les salariés et les services publics ont lancé un signal fort pour contester et pour alerter. Ils pensent qu’après les municipales, les fonctionnaires seront une cible d’économies à tout prix. Les enseignants du primaire qui font beaucoup d’heures et qui sont mal payés, et dont les conditions de travail ne cessent de se dégrader (salaire à la baisse, absence de remplaçant, classes surchargées, stages formation continue annulés, …) sont particulièrement concernés.

C’est donc en toute cohérence que le SNUipp-FSU12 a appelé au 18 mars avec les organisations CGT, FO, SUD contre l’austérité tout en conduisant l’alerte sociale en Aveyron pour construire un mouvement de grève « carte scolaire » avec les organisations CGT, SUD et SE-UNSA, SGEN-CFDT dans les jours qui viennent.

 

39 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.