www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
9 octobre 2015

Des besoins reconnus, mais pas de moyens

Jeudi 7 octobre, une délégation 1er- 2nd a été reçue en audience par le DASEN pour évoquer les difficultés de fonctionnement et les besoins du REP.

La délégation qui représentait les collègues du REP a fait état des difficultés suivantes :

1- Comme ailleurs en Aveyron, le RASED est incomplet (manque de psy, pas de G), ce qui est une difficulté sur l’ensemble du département, mais qui prend une dimension ingérable au regard du nombre de dossiers en attente et aux besoins des écoles du REP. Les élèves ne peuvent être dirigés vers le CMPP local, les délais étant de 14 à 16 mois.

2- Si le poste de coordonnateur n’a pas été créé cette année, il est pourtant indispensable. Les travaux sur les projets de réseau, la liaison cycle 3, la refondation de l’éducation prioritaire passent aussi par le lien qui doit être fait entre les écoles du réseau, et il y doit y avoir un personnel dédié.

3- Si les visites médicales des élèves du REP sont assurées (par les infirmières scolaires) en GS et en 6ème, faire état des problèmes de santé des enfants, dans un milieu socio-économique très dégradé, ne suffit pas. Les familles ne sont pas en mesure d’assurer le suivi nécessaire. De plus, il n’y a plus de spécialistes sur le bassin pour les prises en charge.

4- Le dernier classement « politique de la ville » a sorti Decazeville de villes prioritaires, et celle-ci ne peut donc plus prétendre au financement PRE. Si pour 2016, la Communauté de communes a trouvé un financement qui permettra le maintien du poste d’éducateur, celui-ci risque de ne pas être pérenne alors que son efficacité sur le terrain est reconnue et qu’il assure une indispensable liaison de confiance avec les familles.

Le DASEN a reconnu l’ensemble des besoins de la REP et a été très attentif aux demandes portées.

MAIS… comme on pouvait s’y attendre, les seules réponses qui seront apportées pour les années scolaires à venir seront celles de la gestion de la pénurie et du travail à moyens constants.

Pour le DASEN, le nombre d’enseignants du REP par rapport au nombre d’élèves, même s’il reconnait que le profil du REP évolue vers un profil de zone de grand centre urbain, est largement au-dessus des moyennes. Même si la création du poste de coordonnateur est actée pour la rentrée scolaire 2016, c’est vers une « meilleure gestion pédagogique » qu’il faut aller. Il faut réfléchir à la politique éducative que l’on veut mener dans le bassin, réfléchir le projet, les orientations pédagogiques et une meilleure affectation des moyens…

« Gouverner c’est choisir », dit notre DASEN. Nous répondons « Choisir c’est renoncer ».

Pour les délégués du SNUipp-FSU12, la politique éducative dans l’éducation prioritaire, comme dans le reste du département, ne peut être sacrifiée aux choix imposés par l’austérité budgétaire gouvernementale.

Il ne s’agit pas de choisir entre une priorité et une autre, mais bien de se donner les moyens de la réussite des élèves pour renverser les déterminismes sociaux et donner les mêmes chances à chacun et à chacune !

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.