www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
9 octobre 2015

Projet de loi de finances 2016 : Toujours l’austérité pour la Fonction Publique

Dans le cadre de sa politique d’austérité, le gouvernement poursuit la réduction du déficit budgétaire dans le projet de budget 2016 - 50 milliards d’euros de coupes prévues de 2015 à 2017, dont 16 milliards pour 2016.

En regard, les cadeaux fiscaux aux entreprises se montent à 33 milliards et devraient atteindre 41 milliards d’ici 2017.

Pour le 1er degré public, le PLF (projet de loi de finance) prévoie 20,199 milliards en hausse donc de 370,5 millions d’euros par rapport à 2015.

Les emplois : Où en est-on des 54 000 ?

l’objectif des 14 000 enseignants supplémentaires fragilisé

13 011 emplois de stagiaires sont prévus, soit 1000 de plus que l’an passé. Sur le terrain, cela dégagera 500 moyens d’enseignement.

Les 8600 départs d’enseignants titulaires (retraite, etc.) seront compensés par les 12 011 stagiaires de l’an passé. Le solde d’emplois sera donc de 3411 auquel il convient d’ajouter les 500 apporté par les 1000 lauréats supplémentaires au concours, soit 3911 postes supplémentaires pour le 1er degré l’année prochaine.

Au total à la rentrée 2016, il y aura un peu plus de 6000 postes créés sur les 14 000 prévus.

Il reste un seul exercice budgétaire pour créer 7978 postes et tenir les engagements.

Le ministère dit que ces moyens seront consacrés à l’augmentation des effectifs d’élèves, aux décharges de directions, à la formation continue, au plan d’éducation prioritaire. Cela fait beaucoup d’objectifs pour peu de moyens.

Rémunérations

Augmentation de 14 millions d’euros. Une petite partie est déjà affectée (principalement Mayotte et ratio à la hors classe de 4,5 %. Il reste 58 millions. Par exemple, ce montant ne financerait qu’une augmentation de moins de 200 euros de l’ISAE.

Poursuite du gel du point d’indice.

Ce budget est marqué par la poursuite pour la cinquième année du gel du point d’indice, la dernière augmentation remontant à juillet 2010.

Dépenses de fonctionnement

Les crédits pédagogiques continuent de baisser (ils ont été divisés par 18 depuis 2007 !)

La formation continue augmente de 600 000 €.

L’enveloppe des frais de déplacement reste la même qu’en 2015 alors qu’elle ne couvrait pas les besoins et que les enseignant sont plus nombreux.

AESH, et CUI

26 341 élèves en 2006 avaient un besoin "d’aide humaine". En 2015, ils étaient 120 667.

L’an passé, ils étaient 15 557 élèves de plus mais seulement 350 postes d’AESH seront créés et à nouveau le recours au CUI sera augmenté de 10 000.

Des chiffres… et après ?

Il y a quelques mois, dans une note d’analyse de l’exécution budgétaire, la Cour des Comptes mettait en doute la sincérité du budget de l’éducation. En effet, une analyse plus pointue des rapports annuels de performance montre un certain décalage dans l’exécution du schéma d’emplois. Ainsi en 2014, sur les 4 842 emplois prévus dans le premier degré, seuls 3 765 ont été réalisés L’objectif de création de 54 000 postes sur la mandature s’éloigne un peu davantage…

 

6 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.