www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / Autres 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
5 novembre 2015

Direction d’école : maintenant, on simplifie nous même ! (action nationale et compte rendu du groupe de travail académique)

Le DASEN du 82 qui préside ce groupe de travail a reprécisé le cadre règlementaire. Les groupes de travail ministériels ont été suivis de groupe de travail départementaux dont la synthèse doit permettre le déploiement de protocoles académiques.

Dans notre académie, tous les départements ont tenu leur(s) groupe(s) de travail et ont transmis leur compte-rendu au niveau académique. Il ressort de l’analyse des comptes rendus un climat que le DASEN du 82 a qualifié de serein… Les représentants du SNuipp-FSU ont regretté de ne pas avoir été destinataires des comptes rendus émanant des départements.

Le DASEN a présenté une première liste des thématiques pointées :

-  Courriels abondants, redondants
-  Besoin de visibilité annuelle pour organiser le travail de direction, trame annuelle
-  Besoin de « référent règlementaire » (conseil pratique sur un incident particulier, conseil juridique)
-  Gestion des outils informatiques
-  Enquêtes
-  Information (newsletter)
-  Lien avec les collectivités
-  Formation (sécurité)

Les représentants du SNuipp-FSU ont fait ajouter à la liste :
-  question des chargés de classe unique (accès à la formation, tuteur ???)
-  question de l’aide à la direction
-  question de tous les demandes institutionnelles qui sortent du cadre règlementaire ( tableau des 108H, tableau des grévistes, distribution des bulletins de salaire (31)…) Cela ne relève pas des directeurs, ils n’ont pas à le faire. Cela n’a pas eu un écho formidable auprès de l’administration.
-  gestion et planification des décharges des 1 à 4 classes (situations très différentes suivant les département soit planifiées soit au fil de l’eau)
-  réunion institutionnelles sur le temps de travail : mise en difficulté des directeurs qui ne sont pas convoqués, ni invités mais informés… Sur quel temps prennent-ils ?

Le DASEN a proposé de faire le tri dans les thématiques pour voir ce qui relève du niveau national / académique / départemental.

Au niveau académique, le but est de produire une charte contraignante.

NATIONAL : (le MEN vient de s’engager à produire)

-  le fil annuel de la direction d’école
-  un guide pratique de la direction d’école
-  de proposer une formation m@gistère sur l’accueil des AESH CUI et CAV.

ACADEMIQUE :

-  un site académique protégé avec incorporation et sécurisation des sites de circos existant.
-  Un protocole du bon usage des mails (faire apparaître SERVICE puis NOM DE LA PERSONNE, mentionner « envoyé aux écoles » pour éviter les redondances, enlever les PJ trop lourdes privilégier les liens vers le site académique, notifier un objet court et clair.

DEPARTEMENTAL :

-  Le référent règlementaire c’est l’IEN, donc protocole de recherche de l’info : 1/ IEN 2/ niveau académique s’il le faut

-  Contenu de la formation statutaire (5 semaines + 3 jours + 1 tuteur) : 1/ des éléments juridiques 2/ des éléments sécurité 3/ CHSCT 4/ gestion des conflits… posture 5/ intégrer au PdF des formations pour les directeurs 6/ proposer / inciter… l’intégration des chargés de classe unique à la formation et à l’accompagnement par un tuteur.

-  Décharges des moins de 3 classes : inciter à une réflexion sur les modalités d’attribution et de planification annuelle des 10 jours de décharge.
-  Réunion des directeurs avec IEN ou DASEN :elles devront obligatoirement faire l’objet d’un compte-rendu.
-  Information obligatoire des directeurs de la nomination d’un AVS ou AESH et de la date de son arrivée
-  Edition d’une newsletter contenant les nouveautés des textes règlementaires ou du BO.
-  Les enquêtes (travail en cours à partir d’un doc produit par un IEN listant les enquêtes ).

La prochaine réunion aura lieu en décembre ou janvier.

Si l’ambition est affichée, en particulier par le MEN, nous n’avons pas senti un enthousiasme délirant des autorités académiques.

La réponse à nos demandes (chargés d’école, planification des décharges…) est le plus souvent renvoyée à une impossibilité due au manque de moyens…

Il nous a aussi beaucoup été répondu « que le besoin n’existait pas en fait » (les directeurs se créent des besoins, on le sait bien !). Par exemple, pour ce qui du référent juridique : le recours c’est l’IEN, pas besoin de quelqu’un d’autre. Pour les relations avec les collectivités : pas de problème et en cas de problème, c’est l’IEN…. Nous en avons conclu qu’il y avait à se questionner : pourquoi les directeurs ne s’adressent ils pas davantage à leur IEN ? Quelle est la nature et surtout la qualité de la relation IEN-directeur ?

D’un point de vue concret, pour répondre aux attentes fortes et légitimes des directeurs, la route est encore longue et le but fort fort lointain.

Le SNUipp-FSU lance donc une campagne : "maintenant, on simplifie nous même".

Dans une lettre adressée le 20 avril, en réponse au courrier du SNUipp-FSU, la ministre s’engageait « que dès la rentrée 2015 un protocole simplifié sera proposé » aux directrices et directeurs d’école dans chaque académie.

Or, deux mois après la rentrée, l’engagement de la simplification n’est pas tenu dans tous les départements. En conséquence, le SNUipp-FSU appelle les directrices et directeurs à s’engager dans l’action « maintenant on simplifie nous-même ».

Parce que la direction c’est l’affaire de tous, parce que l’équipe enseignante refuse d’avoir un directeur isolé accaparé par des tâches administratives, nous vous proposons d’engager une démarche collective en conseil des maîtres par le vote d’une motion à envoyer au DASEN et à l’IEN avec copie au SNUipp.

Le directeur-trice pourra s’appuyer sur cette démarche pour ne plus renvoyer bon nombre de documents inutile au bon fonctionnement de l’école.

Nous vous proposons une liste non exhaustive à adapter en fonction des réalités locales.

On ne renvoie plus :

- Ce qui est déjà connu de l’administration conformément au protocole de simplification national. De manière générale, on ne communique pas les informations déjà connues.

Exemples : Organisation de l’école (Enquêtes effectif, répartition pédagogique), Informations concernant les personnels déjà connus (habilitation langue vivante, éléments concernant la carrière des enseignants déjà disponibles dans des bases de données).

- Ce qui relève du contrôle : Le directeur n’a pas à intervenir entre les collègues et l’IEN sur tout ce qui concerne la carrière des enseignants des écoles et la gestion individuelle.

Exemples : • Tableau des 108 heures : faire confiance aux enseignants. Le directeur n’est pas le garant des ORS des collègues. • Congés maladie : inutilité de la fiche d’accompagnement avec avis du directeur, les enseignants peuvent renvoyer directement leur arrêt maladie à l’IEN. • Autres demandes d’autorisations d’absence : avis du directeur inutile • Les compte-rendus des conseils de cycle et de conseils des maitres sont gardés à disposition mais n’ont pas à être renvoyés.

Dans les relations avec les collectivités territoriales on ne traite que ce qu’on considère comme nécessaire au bon fonctionnement de l’école à la réussite des élèves et à la sécurité dans le respect de nos obligations de service.


Motion de Conseil des maîtres à renvoyerau Dasen (et à l’IEN) avec copie à la section SNUipp-FSU.

Notre école était en attente de mesures concernant la simplification des tâches de direction. Celles-ci devaient être effectives à la rentrée 2015. Mais à ce jour, nous n’avons pas eu connaissance d’aucun protocole de simplification et la charge de travail administratif est toujours aussi conséquente. En conséquence, en l’attente de mesures concrètes et efficaces, notre école suit la consigne du SNUIPP et procède à sa propre simplification.

Notre directeur-trice ne renverra plus ce qui n’est pas utile à la vie de l’école :

-  Ce qui est déjà connu de l’administration conformément au protocole de simplification national
-  Ce qui relève du contrôle horaire.
-  Dans les relations avec les collectivités territoriales, ne sera traité que ce que l’on considère comme nécessaire au bon fonctionnement de l’école à la réussite des élèves et à la sécurité dans le respect de nos obligations de service.

Le conseil des maîtres

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.