www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CTSD, CDEN, Mesures de Carte 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
23 octobre 2006

CDEN 18 octobre 2006 - Compte-Rendu

Suite à la déclaration de la FSU, un représentant de la FCPE prend la parole pour regretter que dans certaines écoles aucun bureau de vote n’aient été tenu, il fait le lien avec la consigne de « grève administrative » en soulignant qu’il ne condamne pas celle-ci mais considère qu’on ne peut entraver le droit de vote en utilisant le droit de grève. La secrétaire du SE-UNSA indique que son organisation a signé le protocole direction et considère n’être pas responsable de la non tenue des bureaux de vote.

L’IA dit ne pas vouloir répondre à l’ensemble de l’argumentation développée dans la déclaration FSU. Il a néanmoins tenu à rappeler que le budget de l’EN reste le premier budget. Sur la lecture, l’IA a dit que si le Ministre « insiste » c’est pour « rétablir l’équilibre » car selon lui, « l’Histoire a montré qu’on n’a pas fait assez sur la correspondance graphèmes/phonèmes ». Sur le service des enseignants de 2nd degré, il a dit que la réflexion n’en était qu’au début et qu’il s’agit de « s’adapter aux évolutions de la société ».

Le Secrétaire Général de la Préfecture est intervenu pour faire le parallèle avec la dernière enquête sur le coût d’un élève et pour défendre le Ministre de l’Intérieur à propos de l’allusion à Toulouse. Les policiers se seraient vu opposer un taux d’élucidation bas alors qu’ils se consacraient à des activités sportives…

Le secrétaire de l’UNSA a dit que si le Ministre a « une manière pondérée » d’aborder la lecture, son discours était radicalement différent dans les médias au point de susciter des initiatives qui confinent à la « chasse aux sorcières » de la part de certaines associations.

L’IA a détaillé tous les « bienfaits » du protocole direction (décharges, mais il n’a pas cité le fait qu’elles soient effectuées par des stagiaires PE2, aides à la direction mais il n’a rien dit sur la précarité, revalorisation « substantielle » selon lui de l’indemnité). Il a ensuite tenté de conclure qu’il n’y avait pas lieu de poursuivre l’action. La FSU a donc repris la parole pour conclure assez brutalement que c’est aux collègues et aux organisations syndicales de décider s’il y a lieu de mener une action, que dans une écrasante majorité profession et syndicats ont repoussé le protocole, que le « blocage administratif » est maintenu dans de nombreuses écoles, que la question du temps de travail reste posée pour toutes les écoles et avec elle tous les problèmes de la direction dont l’accumulation ininterrompue de nouvelles tâches, que nous soutiendrons tous les collègues en action même si le SNUipp12 n’a jamais appelé à ne pas tenir de bureau de vote. Ce dernier point a été confirmé par la FCPE…

L’IA n’a rien dit à propos de MM. Goigoux, Frakowiak et Redeker. Hormis donc la FSU, aucune autre association n’est intervenue là-dessus lors de ce CDEN.

Effectifs des Établissements Publics et Privés sous Contrat

Premier Degré

EFFECTIFS RENTREE 2005EFFECTIFS RENTREE 2006Évolution%
Préélémentaire… public7 8387 708- 130- 1,66%
… privé sous contrat2 4342 432- 2- 0,08%
Sous Total10 27210 140- 132- 1,29%
Élémentaire… public10 43110 760+ 329+ 3,15%
… privé sous contrat3 8933 910+ 17+ 0,44%
Sous Total14 32414 670+ 346+ 2,42%
Enseignement Spécialisé… public141166+ 25+ 17,73%
… privé sous contrat43- 1- 25%
Sous Total145169+ 24+ 16,55%
Sous TOTALPUBLIC18 41018 634+ 224+ 1,22%
Privé6 3316 345+ 14+ 0,22%
TOTAL 1er degré24 74124 979+ 238+ 0,96%

A propos du bilan de rentrée, les prévisions ont été dépassées à la hausse. Le léger tassement de la scolarisation en maternelle a été vu comme une conséquence d’une « moindre demande des familles » (IA) ou d’un développement des structures d’accueil de la petite enfance (Préf). Les organisations syndicales et la FCPE y ont vu le résultat des pressions de l’administration contre la scolarisation dès 2 ans. L’IA s’est défendu en expliquant que « à deux ans, on est un bébé », que les différences d’âge d’entrée en maternelle correspondent très vite à 25 % ou plus du temps de vie de l’enfant (enfant né avant le 31 août ou plus tard). La FSU est intervenue pour réfuter les arguments « à la mode » à propos de ces soi-disant « bébés » et rappeler que, en particulier pour les CSP défavorisés, le Ministère lui-même constate le bienfait d’un scolarisation précoce, ce qu’il entérine puisqu’il maintient la possibilité de scolarisation à deux ans dans les ZEP. L’IA a insisté sur ce qu’il appelle une « anomalie » au regard de la Loi, la présence de 2 ans et 3 ans en classe unique.

L’IA a ensuite présenté les priorités de la prochaine carte scolaire 1er degré, en soulignant qu’elles seraient tributaires de la dotation en postes qui ne sera connue qu’en janvier.

La FSU est intervenue pour signaler que la ZEP n’était pas mentionnée et demander si nous sommes désormais opérationnels après la création de la MDPH. Sur la ZEP, l’IA a indiqué qu’il fallait lire priorité élémentaire et ZEP. Sur la MDPH, l’IA aurait fait jeudi 19 une proposition de budget « frais de déplacement » des référents et selon lui on s’acheminerait vers un accord… Les référents pourraient donc prochainement entamer leurs déplacements (2 mois après la rentrée…).

Sur le calendrier scolaire, l’IA a reconduit les 4 jours en tenant compte de l’avis des Conseils d’Ecole. cf. Compte-Rendu de l’Observatoire Départemental des Rythmes Scolaires du 2 octobre 2006 précédemment publié sur ce site : http://12.snuipp.fr/article.php3 ?id_article=192

Un débat s’est alors engagé, auquel la FSU, interloquée n’a pas participé. Des intervenants ont « regretté » que certains enseignants et directeurs n’aient pas organisé de débats, dénoncé le fait que des collègues aient consulté l’ensemble des parents par questionnaire (« ça n’était pas prévu dans la procédure, c’est antidémocratique »). Nombre d’intervenants laissant entendre que les Conseils d’Écoles auraient dû se prononcer dans le « bon » sens, et que c’était désormais à l’IA d’imposer ce « bon » sens. Il semble bien que certains considèrent qu’il s’agit de faire le bonheur des gens contre leur gré. « Le mur du çon [1] » ayant été franchi allégrement par une personne qui fait le parallèle entre la suppression de la peine de mort « qui n’aurait pas été possible si on avait fait un référendum » parce que les gens «  répondent n’importe quoi comme on l’a vu pour le référendum sur la Constitution Européenne »… J’ai dit que la FSU était interloquée, je peux rajouter choquée et d’autres qualificatifs, mais aucun ne serait assez fort pour témoigner de notre étonnement et d’une colère certaine. Nous vivons une époque épique.

Sur l’IRL, le CDEN s’est prononcé pour que le meilleur taux soit appliqué comme les années passées. Il y a encore en Aveyron en 2006-2007, 11 instituteurs logés et 122 indemnisés.

A propos du financement de la scolarisation d’un élève hors de sa commune de résidence, suite aux dispositions de la loi sur les libertés locales d’août 2003, l’UNSA pour le CDAL a fait un remarquable exposé et proposé que le CDEN vote un vœu pour demander le retrait de l’amendement obligeant les communes à financer cette scolarisation dans les écoles privées et indiquer notre opposition à toute demande de ce type.

Après une assez longue « guérilla » de procédure qui opposait la quasi unanimité des membres du CDEN, dont la FSU évidemment, au Secrétaire Général de la Préfecture et à l’IA sur l’opportunité de ce vote, le CDEN s’est prononcé pour l’adoption de ce vœu par 12 voix pour et 1 refus de vote (l’administration et le secrétaire général n’ayant pas participé au vote).

[1] Merci au Canard Enchainé

 

Répondre à cet article

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.