www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
12 mai 2017

Politiques éducatives : le programme du candidat Macron

En préalable, un point sur l’idéologie qui préside à l’élaboration des propositions pour l’école. C’est l’institut Montaigne, Think tank particulièrement libéral, qui irrigue la réflexion et les orientations des politiques éducatives d’ EM. Dans cette note, vous trouverez les propositions du candidat (inscrites dans son programme, publié sur le site d’En Marche), ainsi que les propos recueillis par la presse sur le sujet (avant et après son élection). Enfin, les premières décisions qu’il s’apprête à mettre en œuvre dès la rentrée 2017.

Métiers/carrières Le candidat s’engage à appliquer les accords de revalorisation PPCR. Il s’engage aussi à ne supprimer aucun poste dans l’Education nationale mais à en créer 5 000 sous son quinquennat. Les 120 000 suppressions de postes de fonctionnaires auront lieu ailleurs (70000 suppressions dans la FPT !) Le mérite et l’individualisation sont au programme d’une gestion particulièrement managériale des enseignants,… Dans le cadre de l’extension du concept d’autonomie, EM prévoit la possibilité pour les chefs d’établissement de recruter leurs enseignants.

Système éducatif Part d’un diagnostic, un constat que l’on peut partager sur bien des points (conclusions de l’étude PISA, par exemple) : système inégalitaire, corrélation origine sociale et échec scolaire, sorties nombreuses sans qualification, insertion professionnelle difficile pour la jeunesse, etc)

Propositions concernant le premier degré :

« La priorité doit être accordée à l’acquisition des fondamentaux en maternelle et en primaire, puis à l’accompagnement personnalisé et à l’orientation au collège. Le lycée doit préparer aussi bien à une insertion professionnelle rapide et réussie qu’à la poursuite d’études supérieures. »

– Objectif 1 : Faire de la crèche un instrument de lutte contre les inégalités. Rythme élevé de création de places en crèches (rien de chiffré ni de concret)

– Objectif 2 : Donner la priorité à l’apprentissage des fondamentaux "lire, écrire, compter" dans le pré-scolaire, en maternelle et au primaire. Diviser par deux les effectifs des classes de CP et de CE1 en REP et REP+. (voir en fin de document pour la rentrée 2017). Redéploiements mais aussi recrutements prévus (entre 4000 et 5000 postes) : 12 000 enseignants au total, en réorientant entre 6 000 et 10 000 postes des 60 000 postes créés au cours du quinquennat Hollande. Introduction, au début de chaque année, de bilans personnalisés, de la classe de grande section à la troisième. Individualisation renforcée des apprentissages (développement des supports numériques pour faire évoluer les pratiques pédagogiques) ; stages de remise à niveau en fin d’été entre le CP et le CM2 (assurés par des enseignants volontaires, qui seront rémunérés à ce titre).

– Objectif 3 : Mieux accompagner les enseignants : dès leur entrée dans le métier et durant l’ensemble de leur carrière. Aucun professeur (hors choix motivé) affecté en zone prioritaire pendant les 3 premières années d’enseignement. Meilleure reconnaissance de l’engagement des enseignants exerçant en REP+ (zones prioritaires), du premier et du second degré : prime annuelle supplémentaire de 3 000€ nets. Formation : formation en alternance étendue dès la licence pour les étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement. Formation continue : au moins trois jours par an pour tous (premier et second degré) ; formation adaptée aux besoins rencontrés dans sa classe – la moitié de ces heures de formation pourra être effectuée via des modules en ligne.

– Objectif 4 : Renforcer et encourager l’autonomie des établissements pour favoriser l’adaptation aux besoins de leurs élèves et aux situations locales et stimuler l’innovation. Pour les écoles primaires, laisser aux communes – en lien étroit avec les écoles de leur territoire – le soin d’organiser le temps périscolaire sans contrainte.

– Objectif 5 : Renforcer la relation avec les parents et encourager l’implication de bénévoles (notamment étudiants et retraités) et d’associations. Généraliser la « mallette des parents » – trois réunions annuelles – pour renforcer la place des parents ; en maternelle, implication de jeunes engagés dans le cadre du service civique, afin d’appuyer les professeurs, particulièrement pour la maîtrise du langage.

Dans l’immédiat, les premières mesures directement applicables pour la rentrée 2017 dans le 1er degré :

- Réduction des effectifs de CP en REP+ : financée par redéploiement des 5120 PDMQDC (le dispositif n’a pas fait ses preuves pour EM, voué à disparaître ?). Pour les locaux : fonds d’investissement de 200 millions d’euros pour aider les communes. Les communes pourront, en mai et juin, faire remonter leur besoin d’aménagement. Le temps des travaux, quand il n’y aura pas de solution, deux enseignants feront classe dans la même salle.

- Rythmes scolaires. Un décret donnera aux maires la possibilité de revenir sur la réforme des rythmes scolaires. Les communes ont le soin d’organiser le temps périscolaire "sans contrainte

 

15 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.