www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
17 octobre 2017

Compte rendu de la CAPD Formation du 16/10/2017

Présentation générale

Cette année, 2 campagnes distinctes : une pour les animations, une pour les stages de formations.

Toujours 9h public ciblé et 9h à candidatures individuelles.

26 dispositifs de formations : 267 modules dont 194 d’animations pédagogiques.

Sur les 194 modules d’animations pédagogiques :
- DCZ : 33 à candidatures individuelles, 4 à public ciblé
- Espalion : 34 à candidatures individuelles, 3 à public ciblé
- Millau 30 à candidatures individuelles, 3 à public ciblé
- Rodez 29 à candidatures individuelles, 7 à public ciblé
- St Aff 32 à candidatures individuelles, 4 à public ciblé
- Rignac 12 à candidatures individuelles, 3 à public ciblé

Propositions sur de nouvelles dates pour les modules les plus demandés à des dates où étaient prévus des modules où personne ne s’est positionné (langue régionale et LVE).

Les enseignants consulteront GAIA pour connaitre les candidatures individuelles sur lesquelles ils sont retenus. En ce qui concerne les animations à public désigné, les circonscriptions les avertiront.

Une information générale sera faite aux collègues par l’administration pour détailler les éléments pris en compte dans le calcul du barème qui permet de départager les collègues qui demandent des formations sur temps élèves.

Résultat de l’enquête mené par le SNUipp-FSU12

Le SNUipp-FSU12 présente les résultats de son sondage « Formation continue » mené auprès des collègues. Le bilan est un peu noir comme on pouvait s’y attendre…

Animations limitées à leur circonscription
-  Problème de déplacements lorsque les collègues sont affectés loin de leur domicile
-  Problème de choix : exclus d’animations pédagogiques qui pourraient les intéresser dans d’autres circonscriptions.
-  Le département étant vaste, il serait bon de délocaliser à l’intérieur de chaque circonscription les animations pédagogiques afin que ce ne soit pas toujours les mêmes qui se déplacent.

Réponse du DASEN : 1ere remarque écartée car le DASEN indique que les enseignants choisissent leur lieu de travail et peuvent s’ils le souhaitent chercher à se rapprocher de leur domicile. En ce qui concerne la 2e remarque le but étant de favoriser le travail en équipe de circonscription ceci a été un choix du département. Le changement de lieux d’animations dans les circonscriptions d’une année à l’autre va être envisagé.

Contenus : Qualité, intérêt, adéquation
-  Redondance d’une année sur l’autre
-  Contenus peu axés sur la pratique directe de la classe
-  L’impression qu’il a été difficile de remplir, de trouver du contenu, « c’est souvent un peu creux ».
-  Manque de possibilité d’échange, une pédagogie très frontale, magistrale
-  Réactivité : Quand un besoin de formation apparaît, dans une école ou un secteur, impossible d’obtenir une réponse rapide (ex : installation d’un VPI dans ne école)
-  Nécessité d’une formation spécifique pour les contractuels : ne serait-il pas plus profitable pour eux d’utiliser les heures d’animations pédagogiques à observer des pratiques de collègues plus chevronnés ?
-  Quelques pistes de solutions : Prendre l’avis des collègues, favoriser les rencontres entre collègues pour un échange de pratiques ou l’observation de collègues en situation de classe

Réponse DASEN : Parfois on ne ressent pas l’utilité de la formation dans l’immédiat mais après plusieurs années. Pour les contractuels, le DASEN pense que cela pourrait être utile en plus de la formule actuelle mais manque de temps pour cumuler les deux. Une bonne pratique d’observation de collègue en classe n’a de sens que si quelque chose est construit en amont et évalué ensuite. Le SNUipp-FSU12 explique que les collègues n’excluraient pas les formateurs de ce type de formation, pour préparer l’amont et avoir un retour. M. Fressignac informe que ceci est fait au niveau des T1, T2. Pourquoi ne pas étendre cela aux autres collègues ?

Offre restreinte
-  Offre faible voire inexistante en C1
-  Pas ou peu de renouvellement d’année en année, c’est toujours les mêmes modules
-  Disciplines délaissées (Histoire / Géo)
-  Diversifier l’offre : Apport de conférenciers, chercheurs - Intégrer dans les 108h les formations Canopé - Elargir aux lieux de culture, de sciences hors Aveyron dans la perspective de voyages scolaires par exemple (Toulouse, Albi, Montauban, Micropolis)

Réponse du DASEN : Il trouve cela intéressant et juste dans sa globalité. L’offre est complète mais sur le département entier.

Programmations, durées
- Périodes d’inscriptions trop courtes
- Durée trop courte pour aborder un sujet (3 à 12 h) : apprendre demande du temps
- Références fréquentes aux 3 semaines de formation par le passé liées aux stages en responsabilité des PES
- Formations sur temps élèves concentrées en mai
- Quelques animations programmées le mercredi matin !
- Rappel du SNUipp-FSU : pas d’exigence de s’inscrire au-delà de 3h aux animations à candidatures individuelles car les collègues peuvent projeter 6h de réunion syndicale

Réponse de M. Fressignac et de M. le DASEN : Les animations le mercredi matin ne concernent que les enseignants qui ne travaillent pas le mercredi ou ont été doublées des après-midi Parfois aussi lorsque des intervenants ne pouvent venir à d’autres moments. L’inscription aux 9h est importante car c’est un indicateur pour les IEN concernant la demande en formation des collègues. Les collègues doivent donc s’inscrire puis informer de leur absence à l’animation lorsqu’ils choisissent de participer à une réunion d’information syndicale.

Le SNUipp-FSU conteste cette procédure complexe pour les collègues : il existe d’autres moyens pour connaître les besoins et attentes en matière de formation.

Les heures de réunions d’informations syndicales sont déductibles de n’importe quelles animations pédagogiques, qu’elles soient à candidatures individuelles ou à public désigné. Les IEN n’ont pas à demander aux enseignants de ne pas les déduire des animations à public désigné : s’ils l’ont fait, il s’agirait, selon le DASEN, de maladresses.

PES

Le SNUipp-FSU12 avait mené une enquête départementale l’année passée qui avait montré des PES surchargés, débordés stressés et mal préparés. Le SNUipp-FSU 12 avait présenté les résultats et alerté le DASEN lors d’une audience. Résultats confirmés par une enquête nationale du SNUipp-FSU dont les résultats ci-dessous ont été présentés à la CAPD :
- Des stagiaires surchargés qui déclarent en moyenne travailler 48h51 min par semaine.
- 87 % des stagiaires s’estiment insuffisamment préparés à prendre la responsabilité d’une classe (par rapport à la gestion de la difficulté scolaire et la prise en compte de l’hétérogénéité).
- Des stagiaires qui se sentent toujours aussi débordés (70%) et stressés (65%).
- Des stagiaires, qui pour 27 % d’entre eux n’ont pas vu de classe avant leur première rentrée.
- Des stagiaires, qui pour 43 % d’entre eux (39% en 2016) déclarent ne pas avoir suivi de master d’enseignement avant l’obtention du concours.

Question diverses

Contractuels enseignants

A ce jour, tous les agents contractuels ont été visités au moins une fois. Une liste des contractuels sera communiquée aux représentants du personnel élus (10 aujourd’hui dont 5 titulaires du master MEEF). Cette année, nombreuses candidatures en tant qu’enseignants contractuels ont été refusées. La commission d’entretien est constituée de 2 IEN et de 2 CPC.

Etats des décharges de direction


- St Aff : toutes les écoles ont eu 2j sauf une demi-journée qui sera bientôt effectuée
- Millau : reste 1jour pour une école 1classe
- Rodez : toutes les écoles ont eu 2 jours
- DCZ/VDR : il reste des journées qui seront effectuées d’ici le 20/10
- Espalion : il reste 6 jours ½
- Rodez/ Rignac : reste une demi-journée Certaines circo ont pris de l’avance.

Questions diverses du SNUipp-FSU12

PPCR : mise en œuvre de l’accompagnement, des rendez-vous de carrière, des passages à la HC, à la classe exceptionnelle

Le SNUipp-FSU12 demande à être destinataire du document AGAPE « Arrêté collectif de reclassement après changement de grille » afin de suivre le reclassement des collègues.

Réponse : Il n’y a pas de communication académique à ce sujet, la DIPER attend les consignes du rectorat pour communiquer ou non ce document. La CAPD avancement avec la mise en œuvre PPCR aura lieu plus tardivement que les autres années (habituellement décembre). Le quota des 30% des collègues qui réduisent d’un an le 6ème ou le 8ème échelon y sera abordé.

Personnels non reçus au CAPASH : Combien ? Communication des résultats ?

11 candidats : 5 l’ont obtenu et 6 n’ont pas été reçus. C’est un concours académique exigeant donc le DASEN n’a pas de regard dessus. Il reçoit les résultats (relevés de notes) et les communique.

Le SNUipp-FSU12 fait remarquer que les collègues ayant échoué au CAPA-SH mettent en avant :
-  un accompagnement à l’examen léger et tardif de la cellule ASH
-  peu de retours sur les résultats et pas d’explications quant à cette non-obtention : la communication d’un simple relevé de notes sans explications est largement insuffisante.
-  L’échec n’est ni expliqué, ni accompagné : les collègues en ressortent découragés, abimées.

M.Fressignac explique que cet accompagnement était le même il y a quelques années et il y avait pourtant eu de bons résultats, il ne remet donc pas en cause sa qualité. Par rapport à l’information, tant que le jury académique n’a pas statué, aucune communication ne peut être faite. Par la suite, chaque candidat a la possibilité d’être reçu à sa demande par Monsieur Fressignac et Madame Le Than. Le DASEN semble désolé que des collègues motivés par l’AHS soient au final découragés. Il les invite à se rapprocher de M. Fressignac et Mme LeThan.

Perspectives quant à la création en REP des CP dédoublés à la rentrée 2018

Le DASEN confirme qu’à la rentrée prochaine, les CP seront dédoublés (12 à 15 élèves) dans le REP aveyronnais. Cela pourrait éventuellement aussi concerner les CE1 du REP. Les PDMQDC du REP (donc à l’exclusion de celui de Villefranche) seront « utilisés » dans le cadre de ces dédoublements. Pour l’instant, aucune information concernant les modalités de nomination des collègues occupant actuellement les postes de PDMQDC concernés.

Animations pédagogiques : ordre de mission, frais de déplacement, personnels qui restent dans leur école

Faute de réels ordres de mission et de remboursement des frais de déplacement, le DASEN reconnait à nouveau le droit des personnels à rester dans leur école pendant les animations pédagogiques.

Le SNUipp-FSU12 dénonce et conteste le cas des IEN qui exigent que ces collègues qui choisissent de rester dans leur école rendent un « devoir » sur le thème de l’animation pédagogique.

Le DASEN trouve intéressant que le collègue travaille sur le sujet de l’animation pédagogique manquée mais confirme qu’il ne doit y avoir aucune obligation de rendre un compte-rendu écrit. Les IEN doivent s’en tenir à une éventuelle incitation sans aucune obligation de production écrite.

Procédure d’évaluation des AVS

Pour le SNUipp-FSU12, les directeurs qui ne sont pas des chefs de service sont trop impliqués dans cette évaluation : la plupart du temps, elle leur revient intégralement…

M. Fressignac explique que ceci est le résultat de la refonte de la gestion des AVS. Il a été convenu que les directeurs d’école, qui sont les plus proches des AVS, organisent l’évaluation. Dès lors qu’un directeur manifeste une difficulté à le faire, c’est l’IEN qui doit prendre en charge l’évaluation. Les directeurs d’école ne doivent pas se sentir mal à l’aise vis-à-vis de ce temps d’évaluation.

Montant de l’IMP versée aux enseignants référents Deux montants sont possibles : 1250 ou 2500 €

Suivant un courrier de la rectrice en date du 10 octobre, L’IMP sera versée mensuellement à partir de la paye de novembre (engagement de la rectrice). Elle sera d’un montant de 1250 euros.

Pour le SNUipp-FSU, cela est inacceptable : cette IMP doit couvrir la suppression de l’ancienne indemnité d’un montant de 929 € plus l’équivalent des 1200 € d’ISAE perçue par les collègues. Lors d’une audience récente avec le SNUipp-FSU, le ministère s’est engagé à verser à tous les enseignants référents l’IMP haute et à en informer les rectorats.

 

36 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.