www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Retraites  / Retraites 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 janvier 2007

Retraites : le COR prisonnier de vieilles recettes

Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) a rendu public un nouveau rapport dont les préconisations sont dans la continuité des réformes Balladur (1993) et Fillon (2003) et qui marqueront de nouveaux reculs pour les droits des salariés.

Le rapport du COR [1] dresse un constat alarmant de l’état des comptes de la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV). Ce rapport loin de nourrir le débat, en cette période pré-électorale, l’enferme de nouveau dans la fausse alternative : augmenter la durée de cotisation ou réduire le montant des retraites.

Le rapport passe ainsi sous silence un certain nombre de faits qui devraient pourtant nous inciter à explorer d’autres voies [2] pour assurer la solidarité entre les générations.

L’évolution de la masse salariale

Le rapport attribue la dégradation des comptes à "une évolution de la masse salariale moins favorable que prévue". Et, en effet, le chômage, qui reste à un niveau élevé, le développement des bas salaires, des temps partiels contraints sont autant de cause d’un manque à gagner dans les cotisations perçues par la CNAV. Lutter contre la précarisation salariale aurait donc des effets sur l’équilibrage des comptes de cette dernière.

Rappelons en outre que la part des salaires dans le revenu national a baissé de 10 points en dix ans au profit de la rétribution du capital ce qui influe sur les déficits et ce qui pose aussi la question de la redistribution des richesses produites et de leur affectation aux mécanismes de solidarité.

L’emploi des plus de 50 ans

Le rapport note qu’en dépit des réformes de 1993 et 2003 l’âge moyen des départs à la retraite a encore baissé. Ceci est dû en partie aux aspirations des salariés, mais surtout aux décisions des entreprises qui cherchent toujours à se débarasser des quinquagénaires. Si la réflexion sur l’emploi des plus de 50 ans reste largement à mener, la création des "CDD senior" va précariser cette tranche d’âge et offrir aux entreprises des employés hautement qualifiés à bas coût… au détriment des salariés et des recettes de la CNAV.

Le développement des inégalités

Le COR avance ses propositions sous couvert de lutte contre les inégalités. Et pourtant…
- l’indexation du montant des retraites sur les prix (et non plus sur les salaires) crée un décrochage entre retraités et salariés et participe à la baisse du pouvoir d’achat des retraités.
- les mécanismes qui pénalisent les carrières courtes et les temps partiels accroissent les inégalités entre hommes et femmes et portent atteintes aux salariés victimes de la précarité et du chômage.
- le recours massif à l’épargne personnelle privée encourage le développement des inégalités sociales entre ceux qui ont les moyens d’épargner et les autres.

Enfin, alors qu’à 60 ans, un ouvrier a une espérance de vie inférieure de 5 ans à celle d’un cadre, les mécanismes mis en place ne pourront permettre un départ du premier en retraite dans des conditions dignes.

Le débat [3] sur le financement des retraites n’est pas clos, il faudra forcer nos gouvernants à repenser la solidarité entre générations sans s’enfermer dans les recettes idéologiques de l’économie libérale.

[1] Lire le Communiqué de Presse du 11/01/2007

[2] lire : BULARD Martine, Retraites : le faux débat, Carnet du Monde Diplomatique, janvier 2007, p. 8217.

[3] une autre vision du problème posé par Alternatives Economiques "La loi Fillon prend un coup de vieux

 

20 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.