www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : TOUS les Personnels  / ASH 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 mars 2018

Premier mouvement interacadémique des psychologues des écoles CAPN du 9 mars

217 candidats ont participé au 1er mouvement inter-académique PsyEN-EDA, dont 114 stagiaires et 103 collègues titulaires. Parmi les titulaires PsyEN-EDA titulaires, 30 ont pu obtenir un changement d’académie. A une unité près, ce chiffre est identique à celui de l’année précédente (mouvement intra départemental dans le corps des PE-instits). A la différence du mouvement d’avant la création du corps de PsyEN, les collègues mutés sont sûrs d’être affectés sur un poste de psychologue dans le cadre du mouvement intra-académique et non sur un poste de PE.

Lors de la CAPN, après étude des demandes de mutation et des barèmes, les élues du SNUipp-FSU ont réussi à faire modifier la situation de 11 candidat.e.s à leur avantage. Il s’agit de situations particulièrement sensibles de collègues qui étaient en position de « premiers non entrants » dans certaines académies. L’administration a refusé de prendre en compte d’autres situations toutes aussi difficiles pour ne pas pas démunir certaines académies comme Créteil ou Versailles. .Elle a refusé aussi d’augmenter le nombre d’entrants à La Réunion pour le 1er degré alors que de nombreux postes vacants existent (au moins 14).

Parmi les stagiaires, dans le premier projet proposé par la DGRH, 50 % obtenaient leur premier vœu et 18 étaient nommés dans une académie suite à une extension de leurs vœux. Suite à l’intervention des élues, le taux de mutation sur premier vœu pour les stagiaires passe à 63 %.

Voici le Compte-rendu :

La CAPN du 9 mars 2018 avait pour objet :
- le résultat du mouvement inter PsyEN EDA et EDO
- le résultat du mouvement spécifique des DCIO
- le résultat du mouvement en Dronisep

Mouvement inter des PsyEN EDO et EDA : 505 psyEN EDO (dont 318 stagiaires) ont demandé leur mutation. 384 collègues l’ont obtenue. Et seulement 66 titulaires sur 187 l’ont obtenue ce qui correspond à 35 %.

217 PsyEN EDA (dont 114 stagiaires) ont demandé leur mutation.75 ont obtenu leur vœu n°1 soit 34,5 %. Parmi les 103 titulaires, 29 ont obtenu satisfaction. Ce qui est à peu près le même chiffre que l’année précédente (28) sauf que cette année, ils sont sûrs d’être affectés sur un poste de PsyEN EDA (et non sur un poste d’enseignant).

Même si le MEN a ouvert plus de capacités d’accueil du fait notamment pour les PsyEN EDO, de la sortie de 2 promotions, la FSU est intervenue pour dénoncer le calibrage trop restreint pour certaines académies comme la Réunion, Lyon, Grenoble, Nantes, Rennes, Reims… voire nul pour d’autres comme la Martinique, la Guadeloupe. Nous avons obtenu quelques entrées supplémentaires notamment à Clermont-Ferrand, Lyon Rennes, Reims, la Martinique. Les autres améliorations du mouvement correspondent à un « jeu de chaises musicales » dans le respect strict des barèmes.

Nous avons alerté l’administration de situations préoccupantes de collègues qui n’ont pas obtenu satisfaction et dont les barèmes étaient élevés (centre des intérêts matériels et moraux pour Guadeloupe, Martinique et Réunion, séparation, enfants, situations familiales complexes…).

Pour les PsyEN EDO, la FSU est intervenue sur 23 situations et pour les PsyENEDA sur 15 situations. Ainsi grâce à notre intervention, nous avons pu faire modifier des situations particulièrement sensibles pour des collègues qui étaient en position de « premiers non entrants » dans certaines académies. L’administration a refusé de prendre en compte d’autres situations toutes aussi difficiles pour ne pas pas démunir certaines académies comme Créteil ou Versailles.

Nous invitons les collègues ayant obtenu leur mutation inter-académique à prendre contact dès maintenant avec avec les élus FSU de la CAPA ou la section du SNES-FSU de l’académie d’arrivée ou les sections départementales du Snuipp afin de préparer le mouvement intra-académique.

Mouvement des DCIO (suite au GT du 1er février) :

Nous avons rappelé que ce mouvement spécifique pose d’importants problèmes en matière de transparence et d’équité dans le traitement des candidatures. Nous avons dénoncé le fait que ce mouvement risque de prendre la forme d’un mouvement académique, les rectorats favorisant leurs candidats.

Le Snes-Fsu est intervenu sur 6 situations dont celles de 3 collègues qui n’ont obtenu aucun poste, alors que parmi les postes vacants en CIO, des propositions correspondant à leurs vœux pouvaient leur être faites. Sur les 3, nous avons obtenu 2 affectations. Nous avons été très vigilants sur la situation d’une collègue dont le CIO est en cours de fermeture. Elle obtient le CIO le plus proche de son ancienne affectation.

Après le mouvement spécifique, il reste :

- 4 postes vacants en SAIO : Aix-marseille, Besançon, Toulouse, Versailles

- 14 postes vacants en CIO.

Mouvement en Dronisep :

14 demandes de psy EN EDO ont été formulées.

Bien cordialement,

Les commissaires paritaires nationaux de la FSU

Sylvie Berger- Géraldine Duriez- Marie-Agnès Monnier-Frédérique Penavaire Françoise Dalia – Natacha Delahaye - Emamuelle Koessler -

En PJ Vous trouverez en pièces jointes :

* la déclaration préalable du SNES-FSU et SNUIPP-FSU

PDF - 81 ko
capn_mobilite_declaration_snuipp_snes_fsu_9.03.18

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.