www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : TOUS les Personnels 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
31 mars 2018

Ce que pense le SNUipp-FSU12 de la classe exceptionnelle....

Extrait de la déclaration liminaire lue lors de la CAPD "Classe exceptionnelle" du 30 mars 2018

La création de la classe exceptionnelle dont l’accès est réduit à 10 % des PE et qui est avant tout réservée à certaines fonctions, introduit, de fait, le principe de deux carrières distinctes chez les PE. C’est une première qui va à l’encontre du principe « même métier, même dignité » que nous défendons. Le SNUipp-FSU dénonce cette rupture d’égalité et refuse l’idée qu’il y aurait des PE de « seconde zone » qui n’auraient pas les mêmes possibilités de carrière qu’une petite partie de leurs collègues.

Le SNUipp-FSU revendique un déroulement de carrière sans barrage de grade qui permette à tous les personnels d’accéder, avant de partir à la retraite, aux indices terminaux de leur corps.

le ministère considère qu’il existe d’un côté, un métier « facile » et de l’autre, un métier plus difficile qu’il faut valoriser en lui réservant une carrière à part. Or, le sujet n’est pas là. Directeurs,

formateurs et enseignants en éducation prioritaire doivent être mieux reconnus financièrement et avec du temps quand ils sont en fonction et non en fin de carrière, en leur réservant cette classe exceptionnelle. C’est à cette condition qu’on rendra attractives ces fonctions.

De plus, beaucoup d’enseignants exercent dans des conditions difficiles qui ne sont pas nécessairement réservées aux REP, avec des effectifs chargés, de la difficulté scolaire lourde, des élèves de plus en plus compliqués ou en situation de handicap… Pour le SNUipp-FSU, nul besoin d’exercer une fonction particulière pour être exceptionnel. L’enseignant qui, avec un travail de fourmi au quotidien, jamais médiatisé, jamais inscrit dans aucune page d’i-prof, s’échine à peaufiner année après année ses préparations, à penser des dispositifs pour ne laisser aucun élève sur le bord de la route, cet enseignant n’est pas moins exceptionnel que ses collègues élus. Pourquoi se verrait-il alors exclu de la possibilité d’accéder à cette classe exceptionnelle ? A ce titre, pour le SNUipp-FSU, les professeurs d’écoles exceptionnels ne manquent pas, il y en a même à foison.

Aussi, sur les 11 promus à la classe exceptionnelle dans notre département, seulement 6 sont des femmes alors qu’elles représentent 85 % de la profession.

A l’évidence, cette classe exceptionnelle est un nouvel outil de discrimination sexiste.

Tout système méritocratique est inévitablement subjectif, opaque, arbitraire et au final injuste. Résumer un individu dans toute sa complexité ou sa carrière professionnelle avec ses nombreux aléas en quelques lignes est une véritable gageure. La classe exceptionnelle risque d’amener oppositions, tensions et discordes à l’intérieur des équipes. Cela n’est pas favorable au fonctionnement des écoles et à la qualité du service public d’éducation.

Ce nouveau grade est clairement un outil managérial de gestion des personnels pour récompenser quelques heureux élus triés sur le volet, une nouvelle application de l’adage « Diviser pour mieux régner ».

Le SNUipp-FSU invite les collègues à ne pas tomber dans ce piège.

 

29 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.