www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CTSD, CDEN, Mesures de Carte 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
6 septembre 2007

CTPD et CDEN du 4 septembre 2007

En CTP et CDEN, les organisations syndicales ont lu la déclaration nationale commune du 31 août (à laquelle, en CDEN, la FCPE s’est associée).

L’IA a rappelé les chiffres en sa possession. La prévision établit à + 115 = 18 749 élèves pour cette rentrée (il faudra bien sûr le vérifier dans les semaines qui viennent). Cette prévision donnait - 58 en maternelle et + 173 en élémentaire. Le privé scolariserait 6 285 élèves (en recul de 65 depuis sept.2006).

L’IA a ensuite détaillé les postes restants, compte tenu de divers éléments (postes non pourvus, etc.), cela donnait 5 postes utilisables.

Dans l’ensemble, compte tenu de cette marge somme toute conséquente de 5 postes, l’IA s’est montré ouvert aux suggestions que nous avons faites. Le SNUipp a défendu l’ensemble des dossiers en sa possession. De même, nous avons prévenu toutes les écoles.

Voir les mesures : http://12.snuipp.fr/spip.php ?article335

L’analyse des résultats des travaux fait apparaître une évidence. Des écoles élémentaires ou primaires ont obtenu un plus, AUCUNE ÉCOLE MATERNELLE.

Les documents de travail faisaient d’ailleurs apparaître systématiquement une colonne « observations » portant des mentions du type « dont n (2 ans) » pour toutes les écoles primaires et maternelles. Pourtant ces écoles ont des arguments à faire valoir, on peut en juger dans le tableau ci-dessous.

Ecole MaternelleTaux d’encadrement par postePrévisions / constat
Capdenac « Beausoleil »36,00 (28,80 avec AP)Prévisions dépassées
Capdenac « Chantefable »27,50Prévisions dépassées
Espalion « A. Franck »27,00Prévisions dépassées
Rodez « Paraire »29,67Prévisions dépassées
Sébazac-Concourès31,00Prévisions pulvérisées
Séverac « J.Ferry »27,33Prévisions faites

Les chiffres sont ceux de l’IA.

Toutes, sauf une, étaient en demande dès cet hiver, le SNUipp avait d’ailleurs porté ces demandes et l’IA les avait repoussées.

On peut observer que la prévision (cf. plus haut) de - 58 en maternelle sera difficile à tenir…

Une seule école a établi des prévisions exactes : Séverac « J. Ferry ». La collègue directrice nous pardonnera si on dit que ça n’était pas très difficile dans ce cas : la prévision a été faite sur les seules sections de PS2, MS et GS.

Une carte scolaire atterrante

Car aujourd’hui, à Séverac le Château, AUCUN ENFANT DE 2 ANS N’EST SCOLARISÉ DANS L’ÉCOLE MATERNELLE PUBLIQUE. Pourtant à Séverac 20 petits ont 2 ans et sont scolarisables et les parents ont demandé à inscrire leurs enfants à l’école publique. Mais l’IA avait imposé aux collègues de Séverac qu’aucun enfant de 2 ans ne soit accueilli puisque, et le taux d’encadrement par poste en témoigne, « la limite des places disponibles » était atteinte. Où sont ces petits ? L’IA nous assure qu’ils ne sont pas au privé. D’accord, ils ne sont pas encore au privé. Ils sont accueillis dans une nouvelle structure municipale, entre la crèche et l’école… (15 d’entre eux y sont).

Dès novembre 2006, l’IA avait prévenu, parmi ses priorités, il ne s’engageait qu’au «  maintien » de la scolarisation en maternelle. Au-delà, inscrire un élève de plus, ça ne regarde, pour lui, que les collègues. Ils en ont (encore) la possibilité dans « la limite des places disponibles » mais s’engagent à en subir seuls les conséquences.

Le SNUipp12, en CTPD le matin puis l’après-midi en CDEN en appelant aux élus locaux présents, est intervenu avec gravité et véhémence. Depuis toujours, le SNUipp défend la scolarisation précoce. Pour nous, parce que c’est un des meilleurs outils de lutte contre les inégalités, ce doit être une des missions premières du service public d’éducation nationale. En Aveyron, du fait de la concurrence avec le privé confessionnel, nous avons toujours eu un fort taux de scolarisation précoce. Depuis quelques années, ce taux se dégrade très vite.

Aujourd’hui, ce qui se passe à Séverac-le-Château est un précédent historique. Aucun 2 ans scolarisés mais 15 d’entre eux accueillis dans une structure municipale dans une commune où l’école privée exerce une forte concurrence.

Le SNUipp12 a dénoncé devant l’IA et les élus locaux plusieurs conséquences des choix qui ont été faits :

  l’État abandonne une de ses missions de service public ;

  l’État renonce à la scolarisation précoce et prive des enfants et leurs familles d’une chance de réduire les inégalités ;

  l’État se décharge sur une (les) collectivité (s) locale (s) d’une de ses missions ;

  l’État ne tient aucun compte du danger d’accroître les inégalités qui ne manqueront pas de se développer compte tenu des différences de ressources des collectivités territoriales ;

  l’État prend le risque de renforcer l’école privée.

Le SNUipp12 a fermement dénoncé les injustices qui ne peuvent que naître de cet abandon de la scolarisation précoce.

Par ailleurs, nous avons mis une nouvelle fois en cause l’IA qui laisse les collègues seuls face aux parents d’élèves et leurs légitimes demandes d’inscriptions.

L’IA a répondu en tentant de réfuter certaines de nos positions mais en expliquant que « les 2 ans ne doivent pas relever de la responsabilité exclusive de l’Education Nationale », il confirme qu’il ne s’agit pas d’une conséquence obligée des restrictions budgétaires que nous dénonçons depuis des années.. C’est un choix politique de l’État.

L’IA a annoncé qu’il allait organiser une réflexion approfondie sur la maternelle. Pour le SNUipp12, il confirme ainsi où il compte porter le fer.

L’IA a de même évoqué en CTPD puis confirmé en CDEN qu’il allait réfléchir à une mise en place de seuils au-delà desquels les enfants seraient placés en liste d’attente. Quelle que soit la finesse d’adéquation de ces seuils, le SNUipp12 considère qu’il s’agit encore de faire assumer par les écoles, les collègues, mais aussi les mairies et les parents d’élèves, un recul sur la scolarisation précoce. Ces seuils, s’ils peuvent être des outils ne peuvent nous dissuader de faire valoir les besoins.

Ceux des collègues, des écoles, des parents d’élèves et des enfants de Séverac, Sébazac, Rodez, Espalion, Capdenac et d’ailleurs. L’école est une chance, un investissement pour l’avenir pour chacun de nos enfants et pour notre pays : tous les artifices de gestion n’y changeront rien.

Le SNUipp12 appelle à saisir toutes les occasions de faire entendre tous les besoins.

 

Répondre à cet article

 

27 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.