www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : TOUS les Personnels  / ASH 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
31 mai 2018

Les difficultés liées aux nouvelles modalités d’accès à la hors classe : analyse et interventions

Les CAPD traitent en ce moment de l’accès à la Hors Classe. Elles révèlent des difficultés liées à la mise en place du nouveau barème et du respect du calendrier.

PPCR a permis des avancées concernant l’accès à la hors classe pour les professeurs :

- La garantie d’un accès pour tou-tes à ce grade : le barème prend en compte l’ancienneté et permettra à tou-tes les collègues ayant une carrière complète d’y accéder « à un rythme plus ou moins rapide » sauf opposition particulière du DASEN (comme précédemment).

- L’engagement de la progression du flux pour obtenir, en 2020, l’équivalent du ratio de 7% appliqué dans le 2d degré avant PPCR soit un flux de promotions proche de 16 000 contre 12 400 en 2017 et 3921 en 2010.

- La prise en compte des inégalités professionnelles femmes/hommes : en 2016, au dernier échelon de la hors classe, la proportion de femmes était de 50% bien en deçà de leur représentativité dans le corps. Il est demandé une attention particulière aux DASEN pour que le taux de femmes promues à la hors classe soit à la hauteur de leur représentativité dans le corps.

Le SNUipp-FSU porte l’accès de tous-tes à l’indice terminal du corps sans obstacle de grade. Il reste particulièrement vigilant à ce que le principe de l’accès de toutes et tous à la hors-classe soit respecté.

1) Le ratio promus/promouvables et le respect du calendrier

Le ratio n’a toujours pas été communiqué par le ministère des finances et le ministère de l’éducation nationale malgré nos nombreuses relances. Ce ratio doit évoluer cette année en raison de la modification de l’assiette sur laquelle le MEN va calculer le nombre de promouvables (auparavant à partir du 7ème échelon, désormais à partir de 2 ans dans le 9ème échelon). Le flux des entrants doit progresser jusqu’en 2020 pour qu’il corresponde à un taux de promotion équivalent à 7% des promouvables d’aujourd’hui, soit près de 16 000 PE par an à terme. Techniquement, le ratio devrait en principe plus que doubler et atteindre 17%.

Le SNUipp-FSU a une nouvelle fois écrit au ministère pour lui signifier l’urgence de publier ce ratio .

Suite à l’intervention du SNUipp-FSU, la dernière consigne du ministère conseille d’établir une liste principale complétée par une liste supplémentaire « éventuelle ». Cependant, il semble préférable d’attendre d’avoir les ratios et les contingents pour tenir les CAPD.

2) La situation des retraitables ex instituteurs-trices

Conformément au principe d’un déroulement de carrière complète sur au moins deux grades, les retraitables doivent être promu-es prioritairement.

Le SNUipp-FSU est intervenu fortement à chaque groupe de travail, audience ou rencontre avec la DGRH sur le problème des retraitables. Mais ces éléments ne sont toujours pas écrits dans les instructions envoyées par le ministère aux IA-DASEN qui ne respectent pas tous ce principe.

Le SNUipp-FSU continue d’intervenir sur ce sujet auprès du ministère.

3) Le départage des barèmes

La note de service ne mentionne aucun critère de départage en cas d’égalité de barème. Le SNUipp-FSU était intervenu pour que l’AGS soit le premier critère de départage, ce qu’a refusé le ministère. C’est l’ancienneté dans le grade PE classe normale qui est retenue. Cette recommandation du ministère ne figure sur aucune circulaire et n’est donc pas opposable. Elle défavorise tou-tes les collègues qui ont été recruté-es comme instituteurs-trices et ont intégré le corps des PE.

Le SNUipp-FSU continue d’intervenir au niveau ministériel. Nous vous invitons également à poursuivre vos interventions auprès des IA-DASEN à ce sujet pour que soit prise en compte l’ancienneté dans le corps des instituteurs ajoutée à celle dans le corps des PE.

4) Les avis des IA–DASEN

4a) La suppression de la note et son remplacement par un avis tout aussi subjectif n’est pas une réponse satisfaisante à nos revendications. Cela suscite l’inquiétude sur la façon dont sont attribués les avis parce qu’ils resteront immuables.

L’expérience professionnelle et sa durée dont il est fait référence dans la note de service doivent être prises en compte dans la formulation des avis des IEN et des IA-DASEN de façon à ce que les ex-instits dont l’AGS est plus élevée soient promu-es prioritairement.

4b) Les avis non révisables

La note de service impose que l’avis de l’IEN et l’appréciation du DASEN ne pourront pas être modifiés. L’année prochaine, les collègues disposeront de la possibilité de déposer un recours qui sera traité dans une CAPD spécifique. Pour le SNUipp-FSU, ces avis et appréciations doivent pouvoir évoluer les années suivantes.

Le SNUipp-FSU12 interviendra sur toutes les situations pour lesquelles une injustice ou un retard d’inspection est constaté dès cette année.

Le SNUipp-FSU intervient de son côté auprès du ministère pour exiger une révision possible de l’avis au moment où le projet de circulaire 2019 sera présenté aux organisations syndicales.

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.