www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CTSD, CDEN, Mesures de Carte 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
17 octobre 2007

CDEN du 16 octobre 2007 - Compte-Rendu

En préambule de ce CDEN, les organisations syndicales FSU, SGEN–CFDT et UNSA–Education ont fait une déclaration liminaire (cf.Déclaration). Sur le bilan de rentrée : l’IA a insisté sur la légère baisse des effectifs (-23 pour le Public) tant par rapport à la rentrée 2006 (R2006) que par rapport aux prévisions.

Effectifs R.2006Prévisions Effectifs R.2007 Effectifs R.2007 Evolution R2007 - PR2007  % R2007 - PR2007 Evolution R2007 - R2006  % R2007- R2006
PRÉÉLÉMENTAIRE
Public 7708 76507600- 50- 0,65% - 108 -1,40 %
Privé sous contrat243823902329- 61 - 2,55 % -109 - 4,47 %
S/total10146100409929- 111- 1,11% - 217 - 2,14%
ELEMENTAIRE
Public107601093310860- 73- 0,67%1000,93%
Privé sous contrat390939493965160,41%561,43%
s/Total146691488214825- 57- 0,38%1561,06%
Ens. Spécialisé (CLIS)
Public 166166151- 15- 9,04%- 15 - 9,04%
Privé sous contrat332- 1 - 33,33% - 1- 33,33%
s/Total169169153-16-9,47%-16-9,47%
s/Total Public186341874918611- 138- 0,74 %- 23 - 0,12%
s/Total Privé635063426296- 46- 0,73%- 54 - 0,85%
TOTAL 1er DEGRE249842509124907- 184- 0,73%- 77 - 0,31 %

Le SNUipp/FSU est intervenu pour constater que cette baisse concerne essentiellement la maternelle. Nous avons remarqué qu’alors que la démographie a augmenté et compte tenu de la modicité de cette baisse, nous étions en mesure de retrouver les élèves manquants : s’ils ne sont pas à l’école, ils sont dans les « Maisons de la Petite Enfance », à Séverac ou ailleurs (cf. FsC12 n°58 sept2007). C’est bien la politique délibérée de l’IA qui freine la scolarisation précoce depuis des années qui débouche aujourd’hui sur une baisse d’effectifs. Nous l’avions déjà dénoncé par le passé et particulièrement lors du CDEN de rentrée le 4/09, ce choix politique est fortement préjudiciable.

Le SNUipp/FSU a révélé par ailleurs que selon des chiffres du Ministère, il est désormais clair que c’est d’abord la maternelle publique qui souffre de cette politique. En effet, de 2000 à 2007, la démographie des 2 ans connaît une hausse de 301 enfants, si en 2000 le public scolarisait 1352 PS1 pour un taux de 51,2%, le privé en avait 369 (14%). En 2007, le public scolarise 1248 PS1 (42,4%) et le privé 367 (12,5%). Deux conclusions évidentes s’imposent :

- La chute de la scolarisation dès 2 ans prend des proportions inquiétantes (–8,8 % de 2000 à 2007)

- C’est l’école publique qui en souffre le plus, car seule la maternelle publique applique les directives de l’IA et se voit obligée de n’accueillir que « dans la mesure des places disponibles ». Ce choix politique, combattu par le SNUipp, d’abord lié à des dogmes budgétaires, aura des conséquences sur la scolarité des petits aveyronnais.

AVEYRON

Taux de scolarisation des 2 ans

Chiffres MEN

PUBLIC

20002001200220032004200520062007
DémoEff estimétx DémoEff estimétx DémoEff estimétx DémoEff estimétx DémoEff estimétx Démoprévtx Démoprévtx Démoprévtx
2 6401 35251,22 7451 32348,22 8841 35046,82 9091 42749,12 8721 28644,82 8011 232442 8481 23743,42 9411 24842,4

PRIVE

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
DémoEff estimétx DémoEff estimétx DémoEff estimétx DémoEff estimétx Démoprévtx Démoprévtx Démoprévtx Démoprévtx
264036914274537313,6288440914,2290942114,5287234512280133812284838413,5294136712,5

PUBLIC + PRIVE

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
DémoEff estimtx DémoEff estimtx DémoEff estimtx DémoEff estimtx Démoprévtx Démoprévtx Démoprévtx Démoprévtx
2 6401 72165,22 6401 69664,22 8841 759612 9091 84863,52 8721 63156,82 8011 570562 8481 62156,92 9411 61554,9

Le Secrétaire Général de la Préfecture est intervenu pour saluer la politique de l’IA et dire sa satisfaction de voir les collectivités territoriales prendre de plus en plus leur part de la charge de l’accueil des 2 ans. CQFD : l’Etat renonce à la scolarisation dès 2 ans et transfère la charge financière sur les communes et les familles. Ce renoncement au service public est une injustice que le SNUipp continuera à dénoncer partout.

Un débat a eu lieu à propos de l’EREA et des 2 mesures de retrait prises après la rentrée. Les organisations syndicales ont dénoncé la méthode et le fond (voir la déclaration commune sur le site du SNU12) tant pour l’établissement qui n’est pas une structure du 2nd degré comme les autres, que pour les personnels.

Par ailleurs, comme les représentants syndicaux pointaient les difficultés grandissantes pour les enseignants dans un contexte où les difficultés sociales s’accroissent et retentissent sur une école qui voit ses effectifs par classe augmenter chaque année avec soit des suppressions soit aucune création de postes, le Secrétaire Général a cru bon de stigmatiser l’attitude syndicale qu’il a qualifié de corporatiste et d’égoïste puisque avec nos revendications de moyens nous ne serions pas solidaires des générations futures frappées par le « déficit budgétaire et la dette ». Se lâchant, il a qualifié les représentants du personnel d’adepte du « toujours plus » et de « M. Bahlsen »… Outre qu’il est choquant de voir un représentant de l’Etat perdre ainsi son sang-froid, c’est clairement l’illustration de la tentation d’un abandon toujours plus grand de la neutralité de l’Etat. Cela renforce nos inquiétudes alors que se développe au plus niveau des attaques contre le statut de la fonction publique, garant justement de notre indépendance, indépendance en tant que fonctionnaire, indépendance en tant que représentants des personnels. Si certains rêvent de syndicats aux ordres, ils en seront pour leurs frais en ce qui concerne la FSU et le SNUipp. Quant aux cacahuètes, si nous aimons bien les partager, ce n’est pas ce que nous revendiquons. Nous ne le dirons jamais assez, pour un pays l’éducation est un investissement et non un coût.

Le Secrétaire Général ayant quitté la séance, il n’a pu s’opposer à la présentation par la FSU au nom des organisations syndicales départementales d’une motion adressée au Président de la République (c’est la motion qui accompagne la lettre pétition au président de la République que nous vous invitons à présenter en Conseil d’école). L’IA a refusé qu’elle soit votée mais admis le principe que chacun puisse donner son avis sur cette motion. C’est ainsi que tous les représentants syndicaux (FSU, Sgen-CFDT, UNSA-Education), ceux des parents d’élèves (FCPE), des DDEN, des PEP12 et un élu ont approuvé le texte qui sera versé au compte-rendu. A l’évidence un vote aurait permis d’adopter cette motion ce qui en soit condamne le refus de l’IA et marque les limites du CDEN, instance consultative.

Le SNUipp/FSU a rappelé son refus de Base Elèves, les DDEN se sont aussi exprimés dans ce sens s’agissant d’un fichier centralisé.

Une autre motion a été présentée émanant des parents d’élèves de la cité scolaire J.Jaurès de St Affrique qui sont très inquiets suite à l’absence du chef d’établissement. Compte tenu des circonstances particulières, la FSU a demandé qu’une aide rapide et à hauteur des besoins soit effectivement apportée.

Concernant l’IRL, le CDEN a adopté, comme chaque année, le principe que le taux le plus favorable aux instituteurs soit appliqué.

 

Répondre à cet article

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.