www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
28 août 2018

Demi-journée supplémentaire un mercredi, c’est NON !

Alors que l’augmentation constante du temps de travail des enseignantes et enseignants est unanimement reconnu y compris par notre administration, le Directeur Académique de l’Aveyron avait décidé l’ajout de deux demi-journées supplémentaires deux mercredis : Inacceptable !

Rappel des faits

Début juin, plusieurs IEN annoncent aux enseignant-es de leur circonscription qu’il leur sera demandé deux demi-journées de travail supplémentaire deux mercredis pour plancher sur le projet d’école ou sur les résultats des évaluations nationales. Le SNUipp-FSU12 intervient auprès du DASEN lors de la CAPD du 19 juin 2018 pour demander que ces deux demi-journées soient portées le jeudi précédent la rentrée. En effet, nous consacrons toutes et tous plusieurs journées dans nos classes à préparer la rentrée et ce temps n’est pris en compte nul part… De plus, le SNUipp-FSU12 indique au DASEN que cette annonce a suscité beaucoup de colère chez les enseignantes et enseignants du département dont le temps de travail déborde déjà. Nombreux sont celles et ceux qui ont souhaité repasser à 4 jours car le mercredi est indispensable pour souffler, tenir la semaine ! Suite à cette intervention, le DASEN décide de reporter une de ces demi-journées au jeudi 30 août mais maintient la deuxième un mercredi avant les vacances d’automne.

Une réponse insuffisante

Pour le SNUipp-FSU12, cette demi-mesure, même si elle représente une avancée, ne répond qu’en partie à notre interpellation et n’est donc pas satisfaisante : Pour préparer la rentrée, nous serons toutes et tous dans nos classes le jeudi, non pas une demi-journée mais toute la journée : nous demandons donc la prise en compte de l’intégralité de ce temps passé dans nos écoles. Au travers de la suppression de ces deux demi-journées, il s’agit d’obtenir la reconnaissance de notre temps de travail qui déborde. En ajoutant du temps de travail supplémentaire à notre temps de travail, le DASEN nie cette réalité unanimement reconnue, y compris par le ministère qui l’estime à au moins 44 heures par semaine. Nous demandons aussi que la confiance si souvent mise en avant par notre administration devienne effective : il s’agit de laisser les équipes s’organiser pour répondre aux demandes institutionnelles (projet d’école, évaluations nationales) dans le cadre des 108 heures. Si les 108 heures ne suffisent pas, c’est qu’il faut prioriser les demandes ou recourir aux 18 heures d’animations pédagogiques.

La consigne du SNUipp-FSU12

En conséquence, le SNUipp-FSU12, afin de permettre aux enseignants et aux enseignantes du département d’exprimer leur colère, a déposé une alerte sociale (préavis de grève) couvrant la première période de l’année scolaire 2018-2019.

Le SNUipp-FSU12 appelle à ne pas répondre à l’IEN lorsqu’il demande la date du mercredi choisi par l’équipe pour effectuer cette demi-journée et, dans le cas où l’IEN impose cette date, chaque enseignant-e de l’équipe se mette en grève ce jour. Bien sûr dans ce cas, il sera opéré le retrait d’1/30ème de salaire mais il s’agit de manifester notre ras-le-bol, de revendiquer haut et fort notre refus d’un temps de travail extensible à souhait.

PNG - 2.1 Mo
108h, ça déborde !

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.