www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
18 octobre 2007

CAPD du 16 octobre 2007

Etrange CAPD… L’ordre du jour portait la mention « Formation Continue », il ne restait qu’un petit quart des stages à examiner. Les services ne sont pas en cause si de nombreux stages se sont déjà tenus, pour la plupart à public désigné. C’est bien la structure de ce qui reste comme FC qui pose problème : une Formation Continue « peau de chagrin », de plus en plus de stages obligatoires, à public désigné, et le stage filé qui ampute d’un tiers l’offre de stages…

Etrange CAPD encore puisque fort peu de réponses satisfaisantes ont été apportées aux questions posées par les représentants des personnels, il est vrai que l’IA étant absent cela réduit sensiblement les possibilités de réponse de l’administration.

Le SNUipp avait demandé qu’une intervention claire soit faite à propos des agissements qui confine à l’ingérence d’un personnel « paramédical » qui repérerait la dyslexie chez des enfants de maternelle (par imposition des mains) et propose une série de séances (évidemment payantes) aux parents. L’administration nous a indiqué ne rien pouvoir faire concernant les agissements de la personne et nous a renvoyé pour les élèves vers la médecine scolaire qui doit poser un diagnostic médical sachant que la dyslexie n’est repérable que pour des enfants entrés dans l’écrit.

Concernant certains problèmes liés à la scolarisation d’enfants handicapés ou malades, nous avons été renvoyés à diverses circulaires déjà parues. Le SNUipp considère n’avoir pas été compris. De fait certaines inquiétudes sont liées à des situations déjà connues de l’administration, mais lorsque des précisions des assurances sont demandées, c’est bien parce que des collègues en ont besoin. Les demandes d’information et de formation restent valables quelle que soit la qualité et l’exhaustivité des circulaires administratives. Et de fait chacun sait que l’accueil d’enfants handicapés ou d’enfants malades posent des problèmes et créent des inquiétudes, voire des interrogations fondées en matière de responsabilité.

Sur les contrats aidés. Au 30/09/07, 238 personnes sont en contrats-aidés dont 118 CAE (dont 42 dans le 1er degré) et 120 CAV (115 en 1er degré). Les contrats arrivant à échéance lors de ce premier trimestre seront renouvelés ; ce ne sera pas le cas de ceux qui arriveront à échéance après le 1er janvier l’administration indiquant qu’elle n’a le droit de passer des contrats de moins de 6 mois. Entre les lignes, il faut donc comprendre que tous les contrats auront comme terme les prochaines vacances d’été. Que vont donc devenir les personnes, et les missions ? Par ailleurs, le SNUipp a demandé pourquoi une session de formation avait été annulée pour un groupe d’AVS alors même que ce groupe n’a pas atteint les 60h nécessaire à une VAE, l’administration s’est dit ignorante du problème.

Sur Bases Elèves. Le SNUipp a exprimé sa satisfaction de voir le ministère reculer sur les mentions de nationalité face à la mobilisation des personnels, des parents, et bien sûr d’un certain nombre d’organisations dont le SNUipp. Mais le SNUipp12 continue à appeler à l’arrêt de la mise en place de Base Elèves au boycott de l’application et au non renseignement des champs « absentéisme » et « suivi Rased ». Nous avons rappelé que Base Elèves reste expérimentale (ce qu’a contesté le Secrétaire Général de l’IA), que la centralisation des informations est dangereuse. Nous avons aussi signalé les nombreux dysfonctionnements qui obligent les collègues dans Base Elèves à tenir une double gestion informatique sous peine de ne pas pouvoir réaliser d’opérations simples (édition de liste, radiation, etc.) quand ils en ont besoin. Donc Base Elèves ne simplifie pas le travail et reste source de fichages dangereux. Concernant le refus des parents d’inscription de leurs enfants dans Base Elèves, l’administration considère qu’il n’a pas lieu d’être, mais que les parents ont un droit d’accès aux informations concernant leur(s) enfant(s). 118 « écoles » seraient actuellement formées, 93 l’utiliseraient. L’administration veut faire le forcing et passera à la fois par l’organisation de stages et par des animations pédagogiques pour les 186 écoles restantes pour un déploiement à la rentrée 2008. Le SNUipp rappelle que la participation au stage ne vaut pas acceptation de l’inscription dans Base Elèves. Par ailleurs, nous avons dénoncé le fait que certaines mairies ait été informées que le/la collègue directeur/trice serait volontaire alors même que ce personnel avait annoncé son refus : l’administration ne s’est pas exprimée. Nous incitons les collègues à nous tenir au courant de toutes pressions à propos de Base Elèves.

Le principe d’une consultation des personnels sur l’affectation des stagiaires sur stages filés devrait être retenu. De même que se tiendra une CAPD sur les règles du mouvement. Concernant les conséquences de la suppression de 2 postes sur l’EREA, la non consultation des représentants des personnels a été dénoncée.

 

Répondre à cet article

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.