www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 septembre 2018

Evaluations CP et CE1 : nocives aussi pour les enseignant-es

Deux évaluations nationales sont programmées dès cette année en CP (en septembre et en février) et une en CE1. Une charge de travail supplémentaire pour les enseignant-es mais surtout le projet d’un gouvernement qui promet un changement profond pour la profession…

Les enseignant-es de ces classes auront à saisir les réponses pour une remontée nationale des résultats soit plus de cent items par élève. Qui sera en charge de ce travail supplémentaire et sur quel temps, dans un contexte reconnu du temps de travail enseignant qui déborde ?

De plus, les collègues de ces classes se retrouvent dépossédés de la conception de ces évaluations, ce qui pose le problème de leur adéquation avec les apprentissages réellement menés dans l’école et de leur compatibilité avec les programmes 2016. Dépossédés de la conception mais aussi de l’analyse et des remédiations à mettre en œuvre car chaque école recevra en retour les préconisations issues d’un traitement automatisé des réponses, par utilisation d’une soi-disant intelligence artificielle comme l’a annoncé notre ministre. Qui peut croire qu’une machine alimentée par quelques données issues d’évaluations pourrait supplanter l’enseignant-e et la connaissance qu’il ou elle a de ses élèves, lui ou elle qui passe 24 heures par semaine à ses côtés… Voilà la triste vision qu’à notre ministre de l’enseignant, lui qui se dit de l’école de la confiance : opérateur de passation d’évaluation, de saisies des résultats et de mise en œuvre de protocoles préétablis.

Notre ministre qui ne cache pas ses intentions en annonçant l’entrée de l’école française dans la culture de l’évaluation comme cela se pratique depuis de nombreuses années dans les pays anglo-saxons entre autres. Cela peut nous faire craindre l’utilisation des résultats pour classer et mettre en concurrence les écoles, crainte renforcée par l’annonce cet été de la création d’une agence nationale de l’évaluation des établissements. Mais aussi ces évaluations pourraient être utilisées pour mettre en concurrence les personnels alors rémunérés suivant leurs résultats et leur mérite comme déjà annoncé en ce qui concerne le versement de la prime REP+.

Pourtant, les travers de cette culture de l’évaluation sont bien connus et éprouvés dans tous les pays qui la pratiquent : stress accru des élèves, bachotage, "triches" et réduction des domaines et disciplines enseignés à ce qui est évalué et donc au final, appauvrissement des apprentissages. Si la culture de l’évaluation a montré son inefficacité pour ce qui est de réduire l’échec scolaire, on sait que sa mise en œuvre alors purement idéologique destinée à mettre sous pression les personnels, produira toujours plus de souffrance au travail. Or, pour connaître l’état du système éducatif, nul besoin d’évaluations nationales : il suffit de pratiquer des évaluations statistiques sur échantillons représentatifs.

Face à tous ces dangers, le SNUipp-FSU réaffirme sa confiance en l’humain, son rejet de la concurrence propre à casser les collectifs de travail et à détruire les individus. Il fait le choix de la coopération, de l’entraide, de la solidarité.

 

29 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.