www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Transformer l’Ecole 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
11 novembre 2007

Améliorer la réussite scolaire de tous les jeunes, il n’y a rien de plus urgent

Les enseignants réclament, pour l’Education nationale, l’affirmation d’une politique éducative ambitieuse, et ce dès la maternelle , car aujourd’hui, l’objectif de réussite de tous les élèves est compromis par un ensemble de mesures qui justifient la mobilisation.

Urgence : du temps pour les équipes

La complexité des tâches, l’obligation de répondre à des besoins nouveaux augmente la nécessité de temps de concertation et de réunions diverses : assurer le suivi des élèves, se former, accéder aux travaux de la recherche, concevoir la classe, travailler en équipe, … C’ est une décision unilatérale du Ministre : pour le SNUipp, les 2 heures hebdomadaires dégagées devraient être du temps consacré à la concertation entre les maîtres et le suivi des élèves…

En effet, qui pourrait croire que l’allongement d’une demi-heure de la journée de classe ou la classe le mercredi matin pour les élèves en difficulté ne serait pas vécu comme une punition ou une stigmatisation ? Ne serait-ce pas, aussi, les priver insidieusement d’activités sportives et culturelles d’après la classe ? Comment ne pas s’interroger sur l’organisation nécessairement différenciée du ramassage scolaire en zone rurale ? Comment ne pas s’interroger sur la disparité de la prise en charge des élèves en difficulté entre les ZEP et les centre-ville ?

Ce temps dégagé doit être utilisé pour mieux assurer les missions de service public. S’il faut diminuer les heures d’enseignement, les 24 heures peuvent gagner en efficacité si l’on donne aux enseignants plus de temps de concertation.

Quel accompagnement éducatif ?

Les municipalités assument des dispositifs d’ouverture sportive et culturelles, c’est-à-dire à dimension éducative, hors temps scolaire. Mais la circulaire de juillet 2007 sur les études surveillées ou dirigées peut générer des dérives. Ainsi, " pour approfondir le travail de classe ou réaliser les devoirs demandés par les enseignants et trouver une aide si nécessaire. [Les élèves] peuvent aussi bénéficier de moments d’apprentissages différents s’ils n’ont pas besoin d’aide particulière. "

Qui assurera cette aide ? Quelle sera la formation de ces intervenants ? La circulaire prévoit aussi " la pratique sportive " et " des activités artistiques et culturelles" dans le deuxième volet des missions de ces études surveillées. N’y aurait-il pas, à terme, la tentation d’externaliser ces enseignements en les faisant assurer par les villes ? En application cette année dans les collèges de ZEP, cette mesure devra se généraliser à l’ensemble des écoles et établissements du second degré.

Plus de maîtres que de classes…

Du temps de concertation ainsi que plus de maîtres que de classes pour travailler avec des petits groupes, pour une co-intervention dans la classe, pour faciliter les échanges de services… voilà nos propositions pour transformer l’école ! Mais la rigueur budgétaire ne l’entend pas de cette oreille : l’heure n’est plus aux maîtres supplémentaires mais à la gestion de la pénurie.

Recruter pour offrir des perspectives

La suppression de 675 postes de stagiaires dans le budget 2008 est un mauvias signe adressé aux étudiants et à toutes celles et ceux qui se destinent à une carrière d’enseignants dans le premier degré. De plus, cette réduction donnera lieu, au regard des besoins engendrés par l’évolution démographique, à des appels massifs aux listes complémentaires, envoyés sans formation et sans préparation dans les écoles.

Un budget de rigueur …

Les coupes budgétaires amènent une dégradation des conditions d’enseignement : dans le premier degré, les 700 postes seulement sont créés pour 35 800 nouveaux élèves attendus, soit un poste pour 54 élèves supplémentaires. Les recrutements diminuent avec 675 postes de stagiaires en moins. Les effectifs des classes augmentent, la prise en charge des élèves en difficulté est de plus en plus aléatoire vue l’insuffisance des postes RASED, le taux de scolarisation des 2 ans est en chute libre.

Les postes de brigades de remplacement pour la formation continue sont en voie de disparition, de même que les financements pour la formation continue elle-même… de sorte qu’il ne reste au Plan de Formation, que le strict minimum pour que les personnels s’adaptent à leurs fonctions (direction d’école, langues vivantes, stage T1…). Le stage filé sous forme de quart de décharge de direction permet à l’administration d’économiser un bon nombre de postes au mépris de la formation initiale.

 

Répondre à cet article

1 Message

  • All luxury brands preach about their rarity and exclusivity, but few of them have the nerve to be elusive and discreet in any of the numerous ways that Goyard has been for centuries. The brand doesn’t advertise, list products on its website or speak to the media, and you’ll never see a splashy toms outlet product launch or fashion week party. Goyard doesn’t want to attempt the extremely common fashion industry balancing act of claiming its products are rare and precious and still trying to sell $300 cardholders to every person on Earth ; the brand would simply rather not sell the cardholders. That sort of public relations austerity can make fendi outlet uk hard to pin down for shoppers new to the handbag market, or even experienced bag collectors who are simply looking to Goyard for the first time. To set you up with the basics, we’ve created a guide to what you need to know about the brand as a company. Once you’re ready to shop, check out our primer on the brand’s most in-demand design, the replica gucci Tote.

    Répondre à ce message

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.