www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / SNUipp-Infos 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
19 novembre 2007

SNUInfos 19.11.2007 : 20 nov. : Quelles suites ?

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA, réunies ce jour au local FSU de Rodez, ont décidé d’appeler l’ensemble des personnels des trois fonctions publiques de l’Aveyron, dans le cadre de la journée nationale de grève unitaire du 20 novembre, à participer à une

MANIFESTATION

*

mardi 20 novembre à 15h

Place d’Armes à Rodez

*C’est LA SEULE manifestation à laquelle appelle l’intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA.

La FSU a fait la proposition d’organiser une AG des personnels grévistes, ouvertes à tous, en voici les modalités.

AG FSU

Ouverte à tous les personnels et leurs organisations

Lycée FOCH RODEZ 13h-15h

Communiqué de Presse SNUipp12 du samedi 17 novembre :

La Journée Nationale d’action, de grève et de manifestation du 20 novembre sera particulièrement suivie dans les écoles aveyronnaises. D’ores et déjà, nous pouvons annoncer un taux de grévistes minimum de 70% et au moins une centaine d’écoles fermées.

Cette mobilisation était prévisible : suppressions de postes après suppressions de postes, l’accumulation des difficultés est devenue plus qu’évidente pour les enseignants des écoles comme pour les parents d’élèves.

Lorsque François Fillon, le 10 octobre 2007, déclare « La réforme de l’État supposera que chacun d’entre nous accepte qu’il y ait moins de services, moins de personnel, moins d’État sur son territoire », ce qu’il énonce c’est qu’il faudrait renoncer à l’égalité d’accès de tous aux services publics, à la prise en compte des besoins nouveaux, à la qualité du service aux citoyens… Après que lui et ses amis aient procédé à plus de 56 000 suppressions de postes dans la Fonction Publique depuis 2003, il en prévoit 120 000 à 150 000 d’ici 2012 !

La réponse des enseignants aveyronnais est cinglante : nous ne renoncerons pas à mieux enseigner nos élèves, nous n’abandonnerons aucune des missions du Service Public d’Education. Le budget de l’Education n’est pas un coût, c’est un droit et un dû pour nos enfants, c’est un investissement pour la Nation.

Et nous voulons le faire en étant respectés, considérés pour notre travail, nos compétences et nos diplômes. Nous voulons pouvoir continuer d’exercer nos missions à l’abri des pressions et des lobbies, c’est pour cela que nous réclamons notre dû et récusons les pertes de pouvoir d’achat qui s’accumulent elles-aussi d’années en années.

Les instits et les profs, les infirmières, les pompiers, les assistantes sociales, les éboueurs, les cantonniers, les employés administratifs, avec tous les non-titulaires et les précaires, parce que nous sommes au service de l’intérêt général, nous serons dans la rue le 20 novembre à 15h, pl. d’Armes à Rodez.


Quelles suites au 20 novembre ? le SNUipp vous consulte.

L’actualité étant particulièrement difficile à décrypter, la FSU12 a décidé de déposer un préavis de grève reconductible pour les 21,22 et 23 novembre pour parer à toute éventualité. Les organisations syndicales de la Fonction Publique (FP) se retrouveront le 21/11 à 17h30.

• Reste que la question « quelle(s) suite(s) donner au 20 novembre ? » est pour partie entre nos mains à tous.

• Quelles options ?

1. La reconduction immédiate (mercredi 21 ou jeudi 22 pour l’essentiel d’entre nous) ?

2. Une nouvelle grève rapidement.

a. une journée ?

b. reconductible ?

3. Une manifestation nationale ?

4. Le suivi des choix nationaux FP et/ou Educ ?

5. Autres

(Tous les possibles ne sont pas posés ici pour des questions de lisibilité).


Pétition Urgente : POUR LA FAMILLE MKRTYTCHAN

Nous, parents d’élèves, enseignants et habitants du quartier et d’ailleurs, citoyens attachés à la défense des droits de l’homme, demandons à Monsieur le Préfet de bien vouloir réexaminer avec bienveillance la situation de cette famille afin de lui accorder un titre de séjour pour qu’elle puisse vivre, travailler et étudier enfin dignement parmi nous.

Édik et Yana MKRTYTCHAN, de nationalité arménienne, sont tous deux nés en Azerbaïdjan. Pendant les hostilités entre Azerbaïdjan et Arménie, dans les années 80, ils ont dû fuir l’Azerbaïdjan, avec leur famille respective, pour la Russie d’où ils seront menacés d’expulsion en 2005. Ils arrivent alors à Onet-le-Château (Aveyron) et demandent l’asile politique, refusé en août 2006. Puis leur recours est rejeté en juin dernier.

Le couple, autorisé à rester en France jusqu’au 22 juillet, demande donc au préfet une autorisation exceptionnelle de séjour.

Il fournira des éléments d’intégration, dont une promesse d’embauche pour Édik, mais la procédure d’instruction du dossier est longue et le visa expire. Édik et Yana attendent sans la moindre nouvelle de la Préfecture. Le 3 octobre, le couple, qui vivait avec leur fils de 3 ans (né en Russie), au foyer des jeunes travailleurs d’Onet-le-Château, est convoqué au commissariat de Police de Rodez. Ils sont ainsi séparés de leur petit garçon pour 24 heures de garde à vue à l’issue de laquelle la Préfecture de l’Aveyron indique qu’Édik et Yana allaient « faire l’objet d’une reconduite à la frontière ». La famille regroupée est alors conduite au centre de rétention administrative de Toulouse.

Mardi 9 octobre, le tribunal administratif de Toulouse, dans le cadre d’une procédure d’urgence, a annulé leur placement en centre de rétention. Mais rien n’est encore réglé : la famille vient de recevoir une Obligation de Quitter le Territoire Français, OQTF. Elle fait appel de cette décision en recours gracieux auprès de Monsieur le Préfet de l’Aveyron.

Cette famille ne sait dans quel pays se replier si la France la rejette ! Nous rappelons qu’elle comprend un enfant de trois ans, actuellement scolarisé à l’Ecole Maternelle des Narcisses d’Onet-le-Château. Le petit Mickhaël fut fortement choqué par son séjour en centre de rétention et par la détresse de ses parents.

Nous sollicitons de votre part, Monsieur le Préfet, une mesure d’humanité permettant à cette famille de rester en France

Pétition papier à télécharger ici.

 

Répondre à cet article

 

30 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.