www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / SNUipp-Infos 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
22 novembre 2007

SNUInfos 22112007 : NOUS EXIGEONS UNE REPONSE AVANT LE 30 NOVEMBRE 2007

Communiqué des organisations syndicales de la Fonction publique CGT – CFDT – FO – FSU – UNSA – CFTC – Solidaires – CFE-CGC

20 novembre 2007 : un succès indéniable

Le gouvernement doit ouvrir de réelles négociations

La journée de grève et de manifestations, à l’initiative des 8 organisations syndicales de la Fonction publique, a été d’une grande ampleur et un indéniable succès.

Le gouvernement et les pouvoirs publics doivent entendre ce qui est notamment exigé :

  Pour le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat (actifs et retraités) et l’ouverture immédiate de négociations salariales.

  Pour un emploi public statutaire basé sur les besoins réels en matière de services publics.

  Pour préserver et améliorer le statut de la fonction publique et l’indépendance des personnels.

  Pour un service public de qualité et de proximité répondant encore mieux aux besoins de toute la population.

Le gouvernement ne doit pas tergiverser !

NOUS EXIGEONS UNE REPONSE AVANT LE 30 NOVEMBRE 2007

Les 8 organisations syndicales réitèrent leur exigence d’une négociation immédiate sur ces revendications : elles demandent en conséquence une première séance de négociation avant le 30 novembre.

Si le gouvernement ne donne pas de réponse favorable, les 8 organisations syndicales décideront d’amplifier la mobilisation par une nouvelle action commune dès le début décembre 2007.

Paris, le 21 novembre 2007

En Aveyron, plus de 70% de grévistes dans les écoles, plus d’un école sur 3 fermée (constat effectué à partir des données recueillies auprès de 54% des écoles et 56 % des collègues).

Une manif de plus de 2000 personnes, toutes fonction publiques confondues, rejoint par des grévistes du privé (Bosch Rodez, SAM Viviez-Decazeville), les cheminots, les électriciens-gaziers…

Malgré la sous-estimation éhontée de la mobilisation, le gouvernement est forcé d’en tenir compte.


Carte Scolaire : faites nous parvenir rapidement vos prévisions

Vous avez reçu l’enquête de l’IA : avant l’application concrète du budget contre lequel nous luttons, envoyez-nous sans attendre vos chiffres et arguments.


Base élèves : à méditer

Le conseil municipal de Pau vient de voter à l’unanimité une motion de conseil municipal (voir ci-dessous) NON A BASE ELEVES .

MOTION CONTRE L’UTILISATION DU FICHIER BASE ELEVES DU PREMIER DEGRE

Mesdames, Messieurs,

Depuis 2004, le ministère de l’Éducation nationale a décidé, sans concertation, de mettre en place un fichier informatique centralisé de gestion des inscriptions scolaires dans l’enseignement du premier degré.

Ce fichier nommé « Base élèves premier degré » est relié à une base nationale et accessible via Internet aux communes et écoles concernées, avec un code d’accès.

Si des outils informatiques existent déjà dans les écoles primaires pour leur fonctionnement et pour la gestion des élèves ; ils ne sont toutefois pas centralisés ni partageables. Les données enregistrées ne sortent pas des écoles et des mairies.

En revanche, le fichier Base Elèves est conçu pour partager des données concernant non seulement la scolarité des élèves mais aussi la situation familiale et administrative des familles.

Les élèves se voient ainsi attribuer, dès leur entrée à l’école, un numéro d’identification qui ne les quittera plus. Tout ce qui concerne leur scolarité sera inscrit, ainsi que leurs besoins éducatifs, leurs difficultés éventuelles et une partie de leur vie familiale.

Constatant que le fichage des enfants à l’échelle nationale ne garantit ni le respect de la vie privée des familles, ni le droit à la protection des données individuelles et n’apporte rien à la réussite des élèves, je vous invite à vous prononcer contre l’utilisation du fichier Base Elèves du premier degré et à demander que son application soit arrêtée.

Votée à l’unanimité du conseil municipal de Pau le 15 novembre 2007.

Le SNUipp continue à réclamer l’arrêt de Base Elèves et confirme sa consigne de pas entrer dans le dispositif (ou à ne pas renseigner les champs : absentéisme et suivi RASED).

Participer à une action de formation ne vaut pas acceptation du dispositif.

Tenez nous au courant des pressions exercées par l’administration. Le dispositif reste expérimental.

 

Répondre à cet article

 

41 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.