www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / SNUipp-Infos 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 décembre 2007

SNUInfos 03.12.2007 : Vers une nouvelle étape de mobilisation

Déclaration des organisations syndicales de la Fonction publique CGT – CFDT – FO – FSU – UNSA – CFTC – Solidaires

Les organisations de la fonction publique viennent d’être informées par le cabinet du ministre d’une réunion le 3 décembre au matin, pour l’ouverture de discussions sur les rémunérations et le pouvoir d’achat.

Elles considèrent qu’il s’agit d’une première prise en compte de la force du mouvement du 20 novembre et des exigences qu’elles avaient rappelées ensemble le 21 novembre :

• Pour le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat (actifs et retraités) à travers une augmentation de la valeur du point d’indice et une négociation sur la reconstruction de la grille

• Pour un emploi public statutaire basé sur les besoins réels en matière de services publics.

• Pour préserver et améliorer le statut de la fonction publique et l’indépendance des personnels.

• Pour un service public de qualité et de proximité répondant encore mieux aux besoins de toute la population

Elles demandent que le gouvernement avance prioritairement dès le 3 décembre des propositions précises pour une première séance de négociations sur les salaires et le pouvoir d’achat, dissociée du cycle des conférences, le plus tôt possible et en tout état de cause avant mi-décembre. Un calendrier devra être proposé sur les autres points. A l’issue de cette réunion, elles se rencontreront pour évaluer ensemble les propositions gouvernementales. Si cette priorité sur les salaires et le pouvoir d’achat n’est pas prise en compte elles décideront d’une nouvelle initiative d’action dans les délais les plus rapprochés

Paris, le 29 novembre 2007

Une heure avant le début de la réunion intersyndicale, le directeur de cabinet du ministre de la fonction publique avait appelé les SG des diverses organisations pour annoncer une séance le 3/12 en vue « d’ouvrir des discussions » sur le pouvoir d’achat et les rémunérations.

Chacun a noté que le mot « négociation » n’était pas employé mais qu’il s’agissait d’un changement d’attitude de la part du gouvernement.

La FSU a donc proposé une démarche, à partir du mandat du BDFN, qui était d’acter cette ouverture, de formuler ensemble des exigences pour la séance de lundi et de déposer un préavis de grève qui pourrait être levé si nous obtenions des réponses satisfaisantes.

L’idée d’acter l’ouverture et de formuler des exigences a rapidement fait l’accord ; en revanche la proposition de déposer un préavis a posé plus de difficultés à plusieurs organisations.

Une nouvelle réunion des fédérations aura donc lieu immédiatement après la rencontre avec le ministre.

Par conséquent la réunion des fédérations de l’Educ. n’aura lieu qu’ensuite.


Après les déclarations du Président de la République

Derrière la multiplicité des annonces du président de la République à la télévision le 29 novembre, on ne trouve en fait aucune mesure susceptible d’améliorer rapidement le pouvoir d’achat de tous les salariés, du public comme du privé.

Rejetant toute augmentation du SMIC, ignorant la question de la précarité, le président n’a pas répondu non plus aux attentes formulées par les fonctionnaires ; il se prive ainsi du levier que constituent les 5 millions de salariés de la fonction publique pour impulser une politique salariale ambitieuse. En fait, loin de la revalorisation du point d’indice et de la reconstruction de la grille que nous réclamons, le président reprend des mesures inégalitaires, à la portée discutable (revalorisation des HS par exemple) ou déjà annoncées et considérées unanimement comme inadaptées.

En outre, le président a tracé des pistes qui menacent gravement les droits et les protections des salariés, en matière de temps de travail et de conditions d’emploi.

S’agissant des annonces faites pour l’indispensable amélioration des campus, on ne peut que regretter le choix de privatiser encore plus EDF pour la financer au lieu de diminuer les réductions d’impôts pour les entreprises (crédit impôt-recherche sans contrepartie d’embauches). En fait l’on a pu retrouver dans tout son discours sa rhétorique classique sur le « travailler plus pour gagner plus » et le refus à la fois de traiter la question des inégalités et d’une répartition plus juste et plus efficace des richesses produites.

Cela laisse mal augurer du contenu des propositions gouvernementales pour la réunion prévue lundi 3 décembre dans la fonction publique sur les salaires et le pouvoir d’achat.


Les organisations de l’Education écrivent au Ministre

Monsieur le Ministre,

Le 20 novembre, en participant, nombreux, à la grève et aux manifestations auxquelles nous les avions appelés dans le cadre de l’action fonction publique, les personnels de l’Education ont tenu à vous faire part de leur mécontentement et inquiétudes et vous rappeler leurs revendications.

Ils sont en désaccord avec une politique salariale qui aboutit depuis plusieurs années à une dégradation continue de leur pouvoir d’achat.

Ils condamnent les 11 200 suppressions d’emploi prévues par le budget de l’Education 2008 qui s’ajoutent aux milliers d’autres intervenues depuis 5 ans.

Ils dénoncent les différentes mesures et décisions prises sans concertation (sur la carte scolaire, sur le collège, sur l’enseignement professionnel, sur l’éducation prioritaire…) qui, tournant le dos à l’ambition d’une école qui garantisse la réussite de tous, participeront à la mise en place d’une école à plusieurs vitesses et au renforcement des inégalités sociales et scolaires.

Les personnels ont exprimé de fortes attentes. Avec eux, nous vous demandons d’y répondre rapidement.

Faute de réponses et d’engagements satisfaisants de votre part, nos organisations qui ont prévu de se réunir à nouveau le 4 décembre, décideront d’une nouvelle étape de mobilisation.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos respectueuses salutations.

Marc GENIEZ, FAEN - Richard BERAUD, FERC CGT - Gérard ASCHIERI, FSU - Thierry CADART, SGEN CFDT - Patrick GONTHIER, UNSA.

 

Répondre à cet article

 

60 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.