www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / SNUipp-Infos 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 janvier 2008

SNUInfos 15.01.2007 : Grève le 24, CAPD le 17, Concours

Concours de la pire provocation

Après le service minimum, Xavier Darcos sur LCI tente le doublé :

  Si les fonctionnaires « veulent, comme tout le monde, avoir une situation plus aisée, il faut sans doute qu’ils paient un peu plus de leur personne. ».

Elle n’est pas mal celle-là, non ?

Mais au SNUipp12, on continue néanmoins de « préférer » celle du chanoine de Latran :

  « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. »

L’intégralité du discours en PDF est téléchargeable (et visible par streaming vidéo) ici : http://www.elysee.fr/documents/index.php ?mode=cview&press_id=819&cat_id=7&lang=fr , où l’on voit Nicoléon refaire l’histoire, remettre en cause la Loi de 1905, se dire président des Français catholiques, etc.* [1]

Et pour nous ramener à l’actualité, une version plus commune mais qui se révèle inusable :

  Le chef de l’Etat a estimé qu’il ne pouvait pas doper le pouvoir d’achat en vidant "des caisses déjà vides" et qualifié d’"absurde de réduire le débat politique" à cette question.

A ceux qui ignoreraient encore qui a vidé les caisses, on peut faire quelques suggestions. Ceci dit, on comprend qu’après avoir « subi » plus de 200% d’augmentation, on ne craigne pas d’élargir le débat politique.


24 janvier : tenez nous au courant de la participation à la grève dans votre école.

Le gouvernement est sourd aux revendications portées massivement par les salariés. Pire, le premier ministre et le président en rajoutent : menaces sur la durée légale du travail, annonce de l’allongement des années de cotisation pour la retraite, contournement de la question du pouvoir d’achat.

Pour les services publics, ce sont les suppressions de postes, les fusions comme entre l’ANPE et l’UNEDIC, et l’aveu des « caisses déjà vides »… Nous avons donc toutes les raisons d’agir le plus fort possible dès le début de l’année.

Le 22 janvier, il y a une journée d’action dans les transports et l’énergie. Le 24 janvier, les fonctionnaires seront une nouvelle fois en grève pour leurs salaires et les personnels de l’Education porteront aussi les besoins de l’Ecole.

Personne ne doit douter que ces initiatives auront des suites. En même temps, nous ne pourrons gagner sur nos revendications que si nous savons obtenir le soutien de la population et construire une large mobilisation des salariés…

C’est à nous tous, c’est à chacun, de populariser la réalité des besoins, la profondeur de la régression en termes de moyens, les inquiétudes sur l’avenir d’une école qu’on asphyxie depuis des années.


Base Elèves : le SNUipp écrit aux organisations FCPE, Ligue des Droits de l’Homme, SE-UNSA, SGEN-CFDT

Cher Camarade,

Le système automatisé de gestion des élèves Base Elèves passe actuellement de la phase expérimentation à la phase généralisation. Depuis sa mise en place, ce système suscite de vives inquiétudes.

L’action de nos organisations et les initiatives unitaires des organisations syndicales, de parents, de défense des droits de l’homme et de municipalités ont abouti à ce que soient supprimés les champs concernant la nationalité : nationalité, date d’arrivée en France et langue d’origine. Cela étant, Base Elèves reste un fichier centralisé dans les serveurs des rectorats comportant des renseignements personnels concernant des enfants dès leur scolarisation. D’autre part, Base Elèves se traduit par un alourdissement des tâches des directeurs dans les cas, largement répandu, où les mairies n’assurent pas la saisie des inscriptions. Un grand nombre de directeur utilise une double gestion : Base Elèves et leur propre logiciel plus adapté et fonctionnel.

Le SNUIPP a demandé depuis plusieurs mois au ministère d’arrêter l’expérimentation et d’effectuer un bilan de ce dispositif.

Au moment où nos collègues sont de plus en plus soumis à des pressions pour entrer dans le dispositif, nous souhaitons avoir un échange sur l’analyse de nos organisations afin d’envisager une démarche commune.

Paris le 10 janvier 2008


CLIC-Remplacement : faites valoir les besoins !

Le SNUipp12 a mis en ligne un dispositif de recensement des problèmes de remplacement. En quelques clics, c’est dans la boîte ! L’objectif est simple : face au « taux d’efficience » faire valoir la réalité vécue par les collègues dans les écoles. Sur http://12.snuipp.fr/spip.php ?article414

CAPD du 17 janvier :

Ordre du jour : avancement, validations des candidatures aux permutations.

Des infos par tél (05.65.43.40.11), sur le site (infos non nominatives), par mèls (à condition que le SNU connaisse votre adresse…).

Important donnez votre avis ! SUPPRESSION DU SAMEDI :

VOS RÉPONSES AVANT LE 23 JANVIER

Le questionnaire sur l’utilisation des heures du samedi est à remplir en page 4 du "Fenêtre sur cours".

Vous pouvez également répondre directement par internet en vous connectant sur notre site ou le renvoyer au SNUipp National, 128 avenue Blanqui, 75 013 Paris.

[1] Sur le thème Sarkozy et la laïcité, vous trouverez sur le site du SNUipp12, un intéressant article d’Henri Pena-Ruiz « Les cinq fautes du président de la République ».

 

Répondre à cet article

 

26 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.