www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
18 janvier 2008

CAPD du 17 janvier 2008

Ordre du jour : avancement, validations des candidatures aux permutations. Des infos par tél (05.65.43.40.11), sur le site (infos non nominatives), par mèls (à condition que le SNU connaisse votre adresse…).

En préambule de cette CAPD, le SNUipp a lu la déclaration ci-dessous.


Hier Ministre de l’Intérieur, il a imposé l’obligation de financement par les communes de la scolarisation en école privée, mis en place le conseil représentatif du culte musulman… Aujourd’hui Président de la République, Nicolas Sarkozy suit la même logique : augmenter et officialiser le rôle des hiérarchies religieuses dans le contrôle social, voire substituer la liberté religieuse à la liberté de conscience.

Au Vatican, le Président de la République a déclaré : « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en rapproche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ».

Mêler et de plus hiérarchiser dans l’acte éducatif, comme le fait le Président, l’instituteur et le prêtre, constitue une véritable provocation vis à vis de l’école publique et des personnels. L’affirmation de la supériorité du prêtre sur l’instituteur est choquante, inadmissible. Elle témoigne d’un parti pris et d’un mépris certain.

Pire encore, 14 ans après la grande manifestation du 16 janvier 1994 contre la révision de la Loi Falloux, nous devons nous alarmer de la confusion entretenue entre spiritualité et religion, philosophie et religion, civilisation et religion.

Je cite encore le Président : « Depuis le siècle des Lumières, l’Europe a expérimenté tant d’idéologies. Elle a mis successivement ses espoirs dans l’émancipation des individus, dans la démocratie, dans le progrès technique, dans l’amélioration des conditions économiques et sociales, dans la morale laïque… Aucune de ces différentes perspectives (…) n’a été en mesure de combler le besoin profond des hommes et des femmes de trouver un sens à l’existence. ».

Du contrôle social au contrôle des consciences, l’appel au(x) religieux marque une rupture profonde avec les principes fondamentaux de la laïcité républicaine. Que ce soit le premier personnage de l’Etat lui-même qui rompe avec le principe de neutralité, qui mette en cause la laïcité, inscrite dans l’article Premier de la Constitution, témoigne de la profondeur de l’attaque.

En un siècle la loi de 1905 a prouvé son efficacité et sa cohérence, cela ne satisfait pas Nicolas Sarkozy qui met en cause la nature même de la laïcité, nous dévoilant ainsi ses intentions : il s’agit d’affadir, de gauchir, de vider de son sens ce qui, depuis les Lumières, la Révolution Française, en passant par la Loi de 1905, constitue la colonne vertébrale de l’École Publique et de la République.

Nous ne l’accepterons pas.


Avancement 2008

PEPromouvablesPromus
Éch..GC.CH.An.GC.CH.An
4...34...34 (11,000)
5.42..40.12 (16,500)..28 (12,000)
6.76.51.34.22 (20,000).36 (19,314).14 (16,500)
7.46.29.29.13 (33,156).20 (28,447).15 (19,889)
8.63.46.42.18 (38,939).32 (28,447).14 (17,000)
9.46.27.23.13 (34,586).19 (31,803).9 (30,731)
10.39.27.10.11 (50,944).19 (33,478).10 (31,231)
11.19.12.2.5 (55,631).8 (50,519).2 (40,561)
InstitsPromouvablesPromus
Éch..CH.MC.An.CH.MC.An
7...0...
9.4.3.3.1 (31,803).2 (31.039).3 (30,731)
10.7.3.3.2 (33,478).2 (34.203).2 (31,231)
11.2.2.2.1 (38,742).1 (01/04/2008).1 (40.561)

Ech. : Echelon

GC : Grand Choix ; CH : choix ; MC : Mi-choix ; An : Ancienneté

Entre parenthèses : barème du dernier promu.

Écarts d’ancienneté :

échelonAncienneté la plus faibleAncienneté la plus élevéeÉcart Maximum
5ème.2 ans.4 ans.2 ans
6ème .4,917 ans.17,869 ans.13 ans
7ème.7 ans.19,839 ans. 12 ans
8ème.12 ans.26,936 ans. 15 ans
9ème .14, 831 ans. 32,686 ans. 18 ans
10ème .21,494 ans.37,183 ans.16 ans
11ème .37,211 ans.27,931 ans.10 ans

Il y a donc de fait un goulet d’étranglement à partir du 6ème échelon PE qui limite le nombre de promotions pour les PE recrutés PE et ralentit leur avancement. Mais ces écarts d’ancienneté touchent tous les enseignants et entraîne des inégalités de traitement considérables (plus de 33 000 € sur l’ensemble de la carrière !). On observe que la prise en compte de la note renforce grandement l’effet de l’ancienneté.

Concernant les permutations, toutes ont été validées, deux demandes de 500 points ont été acceptées.

 

Répondre à cet article

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.