www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / SNUipp-Infos 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
18 janvier 2008

SNUInfos 18.01.2007 : CAPD du 17 janvier / Service Minimum

CAPD du 17 janvier :

Ordre du jour : avancement, validations des candidatures aux permutations. Des infos par tél (05.65.43.40.11), sur le site (infos non nominatives), par mèls (à condition que le SNU connaisse votre adresse…).

En préambule de cette CAPD, le SNUipp a lu la déclaration ci-dessous. « Hier Ministre de l’Intérieur, il a imposé l’obligation de financement par les communes de la scolarisation en école privée, mis en place le conseil représentatif du culte musulman… Aujourd’hui Président de la République, Nicolas Sarkozy suit la même logique : augmenter et officialiser le rôle des hiérarchies religieuses dans le contrôle social, voire substituer la liberté religieuse à la liberté de conscience.

Au Vatican, le Président de la République a déclaré : « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en rapproche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ».

Mêler et de plus hiérarchiser dans l’acte éducatif, comme le fait le Président, l’instituteur et le prêtre, constitue une véritable provocation vis à vis de l’école publique et des personnels. L’affirmation de la supériorité du prêtre sur l’instituteur est choquante, inadmissible. Elle témoigne d’un parti pris et d’un mépris certain.

Pire encore, 14 ans après la grande manifestation du 16 janvier 1994 contre la révision de la Loi Falloux, nous devons nous alarmer de la confusion entretenue entre spiritualité et religion, philosophie et religion, civilisation et religion.

Je cite encore le Président : « Depuis le siècle des Lumières, l’Europe a expérimenté tant d’idéologies. Elle a mis successivement ses espoirs dans l’émancipation des individus, dans la démocratie, dans le progrès technique, dans l’amélioration des conditions économiques et sociales, dans la morale laïque… Aucune de ces différentes perspectives (…) n’a été en mesure de combler le besoin profond des hommes et des femmes de trouver un sens à l’existence. ».

Du contrôle social au contrôle des consciences, l’appel au(x) religieux marque une rupture profonde avec les principes fondamentaux de la laïcité républicaine. Que ce soit le premier personnage de l’Etat lui-même qui rompe avec le principe de neutralité, qui mette en cause la laïcité, inscrite dans l’article Premier de la Constitution, témoigne de la profondeur de l’attaque.

En un siècle la loi de 1905 a prouvé son efficacité et sa cohérence, cela ne satisfait pas Nicolas Sarkozy qui met en cause la nature même de la laïcité, nous dévoilant ainsi ses intentions : il s’agit d’affadir, de gauchir, de vider de son sens ce qui, depuis les Lumières, la Révolution Française, en passant par la Loi de 1905, constitue la colonne vertébrale de l’École Publique et de la République.

Nous ne l’accepterons pas. »

Concernant l’avancement, vous trouverez le bilan, dans la journée sur le site 12.snuipp.fr

Concernant les permutations, toutes ont été validées, deux demandes de 500 points ont été acceptées.

Pour toutes demandes personnelles, veuillez nous appeler au 05.65.43.40.11 ou par mèl snu12@snuipp.fr


Service Minimum

L’IA a tenu à rencontrer les organisations syndicales sur ce sujet. Il a expliqué avoir retransmis intégralement les consignes ministérielles vers les mairies. Les seuls retours qu’il ait eus jusqu’à présent concerne le volet pratique de la mise en place du service minimum. Un courrier adressé aux directrices et directeurs a été envoyé hier.

Le SNUipp a souligné le fait que les nouvelles consignes ne changent rien concernant les consignes de grève que nous donnions jusqu’à présent. De plus en donnant un délai de 48h pour prévenir les parents, le Ministre reste en deçà de la pratique aveyronnaise qui généralement observe un délai plus important. Quoi qu’il en soit, le SNUipp a réaffirmé à l’IA que nous appelons les collègues à ne communiquer aucune information à l’administration, à la préfecture, à la police et à la gendarmerie. A la demande des organisations syndicales l’IA a rappelé qu’après avoir prévenu parents et marie, après avoir affiché, nous ne sommes tenu à aucun autre geste. Contrairement à ce qui a été affirmé parfois, les directeurs n’ont pas à venir devant leur école si celle-ci est fermée, d’ailleurs aucun gréviste n’est tenu de le faire.

Les organisations syndicales présentes ont toutes condamné fermement l’initiative du Ministre et caractérisé celle-ci comme une atteinte au droit de grève. Le SNUipp a relevé qu’organiser cette « expérimentation » pour un mouvement social à laquelle sont appelées toutes les fonctions publiques relèvent de la provocation et risque de générer des divisions entre personnels de la fonction publique d’état et personnels territoriaux. Le SNUipp a aussi tenu à rappeler que le recours à la grève dans l’Education Nationale ne s’est jamais imposé que pour le bien de l’école, des élèves et de ses personnels. Nous avons aussi dénoncé le véritable détournement budgétaire qui préside au paiement du service minimum qui se ferait sur les sommes prélevées aux grévistes, le fait que l’Etat se défausse de sa responsabilité sur les collectivités territoriales est proprement scandaleux. Nous avons souligné le mépris qui consiste à proposer aux parents un vague service de garderie, en lieu et place d’une école qui fonctionne avec tous ses moyens, celle à laquelle ils auraient accès si le gouvernement ne refusait pas d’entendre les revendications. Le fait même que le Ministre propose ce service minimum est un signe supplémentaire de refus de dialogue.

La meilleure réponse est de s’engager massivement dans la grève du 24 janvier.


24 janvier : tenez nous au courant de la participation à la grève dans votre école.

 

Répondre à cet article

1 Message

  • Nowadays, you could discover different replique montre suisse strategies to acquire a replicate watch. You are able to get it online or offline. Which means to make use of ? It depends in your demands. Whichever technique you will lastly pick, you will replique rolex certainly find something you have to keep in mind prior to positioning an order.First of all, you should hold a positive attitude in the direction of imitation watches. In the eyes of several people today, "replica" amounts "phony". Actually, it is not totally true. The top-notch of a watch depends replique montre rolex on the generating products. Only when they are crafted from inferior sources, these imitation watches are referred to as "fake watches". Nevertheless, the top quality duplicate watches are constructed from http://www.watchesukstore.co.uk great supplies, creating them available in everyday application.

    Répondre à ce message

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.