www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
2 décembre 2018

Non à la révision de la loi laïcité de 1905

Le gouvernement envisagerait, au début de l’année 2019, un projet de modification de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Églises et de l’État. La consultation des représentants des cultes a d’ailleurs déjà commencé.

L’objectif affiché de cette modification serait de répondre aux problèmes posés par le développement des intégrismes religieux dans certains lieux de culte et par le financement de la construction de certaines mosquées avec l’aide de crédits étrangers, ceci sans toucher aux principes fondamentaux de la loi, rappelés dans ses articles 1 et 2 ( « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées dans l’intérêt de l’ordre public. La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte » ).

Les mesures proposées porteraient principalement sur l’établissement d’une sorte de label de « qualité cultuelle », sur un contrôle accentué des flux financiers gérés par les organisations religieuses et sur un contrôle des discours sectaires.

Autant nous pouvons comprendre l’objectif recherché, autant nous ne comprenons pas la méthode.

En contre partie d’une diversification de leurs moyens financiers, il serait prévu un contrôle plus strict des associations cultuelles ; celles-ci seraient soumises tous les cinq ans au contrôle du préfet chargé de « constater » leur conformité à la loi de 1905. En quoi l’État est-il légitime à « labelliser » une association cultuelle ? N’est-ce pas contraire au principe même de la loi qui garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées dans l’intérêt de l’ordre public ? N’y a-t-il pas un risque d’ingérence du politique dans le religieux ?

La police des cultes est déjà prévue par le loi de 1905 (Titre V). Celle-ci tient compte des « restrictions édictées dans l’intérêt de l’ordre public » (cf. article 1), restrictions qui ont été renforcées dans le cadre des mesures dites « anti-terroristes ». Pourquoi intervenir à nouveau sur le sujet ? Attention là encore au risque d’ingérence du politique dans le religieux.

La lettre adressée aux parlementaires de l’Aveyron co-signée par le SNUipp-FSU12 et la FSU12 :

PDF - 39.7 ko
Lettre Loi1905 Parlementaires

 

26 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.