www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / SNUipp-Infos 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
11 février 2008

SNUInfos 11.02.2008 - Consultation / Stages de Remise à niveau

SNUipp-Infos du 11.02.2008 
25ème, 26ème, 27ème heures : Saisissez-vous de la consultation du SNUipp
Stages de remise à niveau pendant les vacances.
   

SNUipp-FSU Aveyron
Téléphone :
05.65.43.40.11 Courriel : snu12@snuipp.fr le site : SNU12
Adhérer au SNU : Bulletin d’Adhésion


Pensez au CLIC-REMPLACEMENT  : faites valoir les besoins !


25ème, 26ème, 27ème heures (réaffectation des heures du Samedi)  : le SNUipp consulte la profession

Comment apprécier autrement que négativement le fait que les élèves ne bénéficient plus de la même quotité horaire ? Que ce soient ceux qui sont en difficulté qui doivent revenir après la classe ? Ecoles à plusieurs vitesses, stigmatisation de l’enfant en difficulté, sont à l’évidence des critiques qui trouvent ici matière à concrétisation. Et rien qui garantissent justement un mieux pour ces enfants. C’est d’ailleurs, peu ou prou, l’avis de la FCPE : http://www.fcpe.asso.fr/ewb_pages/a/actualite-fcpe-2102.php ?PHPSESSID=f2t0phn36qff6dvoasca6qo4d3, « La FCPE exige le maintien des 936 heures pour tous avec des rythmes respectueux des enfants et un soutien scolaire adapté aux difficultés des enfants. Ce dont les enfants ont besoin, ce n’est pas de moins d’Ecole mais de mieux d’Ecole ! ».

Doit-on se contenter d’une vision de l’élève réduit à une tête plus ou moins pleine que 2h supplémentaires suffirait à sortir de l’échec scolaire ?

Par ailleurs, les 72h annuelles qui ne sont plus du temps scolaire induisent des modifications dans les programmes (encore ! après la loi Fillon et l’impossible Mr Robien). Compte tenu des manières du Ministre (sur le samedi, le service minimum, l’histoire de l’art, le soutien pendant les vacances, etc.), il va décider ça tout seul ?

Rappelons que les précédents programmes avaient été concertées avec tous les partenaires, organisations, chercheurs, enseignants…

Comparaison horaire :

27ème heure

 

25,26 et 27ème h (samedi matin)

 

Annualisé

36 h

Annualisé

108 h

C. Maîtres / Cycles

18 h

C. Maîtres / Cycles + Relation Parents + PPS

24 h

 

 

Actions directes (Soutien)

60 h

C. d’Ecoles

6 h

C. d’Ecoles

6 h

Animations Pédagogiques

12 h

Animations Pédagogiques, Formation Continue

18 h

D’abord se souvenir que entre la situation de départ et la situation proposée par le Ministre, les 2h "hebdomadaires" de préparation, présence et correction qui disparaissent, correspondent à du travail en moins… remplacées par quelque chose d’autre.

Sans entrer dans le détail,

- si sont reconnues des tâches jusqu’alors effectuées comme par miracle car jamais quantifiées ni reconnues réellement par notre administration (relations avec les parents et autres PPS), on peut douter que le supplément de 6 h couvre l’intégralité ni même l’essentiel du temps consacré à ces exercices dans toutes les écoles.

- concernant les 60h "d’actions directes", les très nombreuses imprécisions conduisent à rester prudents. D’accord on reconnaît et les actions et leur organisation. Mais quid des maternelles, des interventions des RASED,… ? Flou et inquiétudes. Le "renforcement du temps de formation" est un timide début de reconnaissance du travail personnel de l’enseignant. Mais s’il est reconnu devra-t-il gagner en visibilité ? sera-t-il sanctionné ? comment ? va-t-on en arriver à devoir justifier d’un emploi du temps sur ce temps-là aussi ?

- passons sur les 6h de conseil d’école, si ce n’est pour dire qu’étant maintenues elles témoignent que pour un temps encore les écoles ne seront pas des établissements, avec chef et le reste.

- 18h d’animation pédagogique et de formation. L’ajout de 6h de formation peut être vu comme du tout bon : c’est un fait, la demande en formation est forte dans la profession. MAIS, car il y a un mais, pas n’importe quelle formation (et les critiques sont légions sur les contenus). Mais 6h de mieux, sera ce 2 demies journées de plus à se balader dans la circo ? Avec toujours aucune indemnité de déplacement (travailler plus pour dépenser plus) ? Par ailleurs, connaissant l’état de la formation continue, peut-on se réjouir de l’aubaine pour l’administration de voir à nouveau transférer du temps de FC (autrefois intégralement sur le temps de classe) sur le temps qu’on espérait personnel ?

- Cerise sur le gâteau : on présente comme une avancée cette petite phrase « L’application de ces dispositions aux directeurs d’école fera l’objet d’un examen particulier. ». Mais elle n’est que l’énième répétition des mêmes déclarations d’intention : « la direction ? On verra plus tard ! »

Le mandat revendicatif du SNUipp est de 24h de temps de présence face aux élèves (sans diminution du temps de classe pour les élèves) et 3 h de concertation. Le compte ici non plus n’est pas bon. Ce n’est pas le 24+3 que nous revendiquons. C’est toujours 24 et n’importe quoi.

Etant aveyronnais, subissant la semaine à 4 jours depuis quelques lustres, ayant acquis au fil des ans une solide culture sur les "rythmes de l’enfant" (combien de débats, de consultations, de conférences a-t-on eu à ce sujet ? combien d’IA aussi qui annonçaient pour imminente la décision du Ministre : 4,5 jours avec le mercredi et toc !), il me vient un doute sur l’orthodoxie de la mesure quant à l’observance des rythmes de l’enfant…

Reste qu’on nous rognera plus les petites vacances… à moins d’aller faire du soutien.


C’est désormais à la profession de donner son avis, seul le SNUipp lui en donne la possibilité : dès aujourd’hui en répondant à la consultation avec l’enveloppe T contenue dans le journal que vous allez recevoir, avec le relevé de conclusion, avec les éléments sur les sites du SNUipp.


Dans le cadre du concours de la pire provocation, Darcos instaure une session de rattrapage

 

Darcos vient d’envoyer un courrier aux recteurs pour ses stages de remise à niveau

-  - 15h à raison de 3h/jour sur une des semaines des vacances de printemps, la première de juillet, la dernière d’août,

-  - groupe de 6 enfants max,

-  - choisis par l’enseignant de CM,

-  - évaluation avant, en classe,

-  - évaluation en fin de stage,

-  - 10% des élèves de CM / par dépt,

-  - maîtres volontaires,.…

Sûr que cette mesure peut trouver des candidats, puisque le problème du pouvoir d’achat est crucial pour bon nombre de collègues… il lance sa ligne.

Très loin. Il finance 991 440 heures supplémentaires, défiscalisées sur les 3 sessions.

Bigre. Sachant qu’une année de cours c’est (encore) 936h.

991 440 / 936 = 1059,23…

Oui, vous avez bien lu :

dans le cadre d’un budget de misère, Darcos prévoit de financer l’équivalent horaire de 1059,23 postes d’enseignants des écoles pendant les vacances !

 

Et confirme son choix : pour lui, apprendre c’est accumuler des connaissances, enseigner c’est remplir les têtes.


Sauvegardons la laïcité de la République

Signez, faites signer l’appel laïque : http://www.appel-laique.org/ 
 

LA PETITION NATIONALE : NOS ENFANTS SONT FICHES, NE NOUS EN FICHONS PAS

à l’appel des organisations FSU, CEMEA, CGT, Confédération syndicale des familles (CSF), FERC-CGT, Ligue de l’enseignement, Ligue des droits de l’Homme, SNES, SNUipp, Sud Education, Sundep-Solidaires, Union Syndicale Solidaires, UNSEN CGT

peut être signée en ligne à l’adresse : http://www.nosenfantssontfiches.org/phpPetitions/index.php

Signez, faites signer cette pétition par les collègues, les parents, les élus.

 

Répondre à cet article

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.