www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / Courriers 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 avril 2008

En réponse à un courrier de l’IEN de Millau adressé aux écoles le 3 avril sur l’opposition à Base Elèves

Le 3 avril 2008,

SNUipp12

Jean-Luc Tornero

Secrétaire Départemental

A

M. l’Inspecteur de la circonscription de Millau

Je me permets de vous adresser ce courrier afin de compléter votre information sur le positionnement du SNUipp à propos de Base Elèves.

Si nous sommes résolument opposés à Base Elèves, malgré les avancées non négligeables obtenues après l’abandon des « champs nationalité », grâce à l’engagement de plusieurs organisations dont le SNUipp, de collègues syndiqués et non syndiqués, de parents d’élèves, d’élus, c’est que en l’état, pour aujourd’hui comme pour demain, personne ne peut nous garantir qu’aucune utilisation dommageable pour nos élèves ne sera faite des données que notre administration nous demande de collecter.

Depuis les premiers jours de son expérimentation Base Elèves a évolué et évoluera encore. Le contexte de son utilisation lui-même a changé et changera. De nombreuses lois et règlements ont vu le jour ces dernières années qui visent à assurer un contrôle social qu’on n’aurait pas imaginé il y a quelques années (loi de prévention de la délinquance, fichier Eloi). Il y a quelques mois encore certains, salués par le Ministre de l’Intérieur d’alors devenu depuis Président de la République, affirmaient pouvoir déduire du comportement d’enfants accueillis en crèche leur avenir en matière de délinquance (rapport de l’INSERM). Ce point de vue vient d’ailleurs d’être à nouveau développé au journal de 20h sur la seconde chaîne ce soir…

Or, qu’importe ce qui est saisi dans la Base, le fait qu’elle soit extractible donne à ces informations une durée de vie totalement immaîtrisable, et donc ouvre la voie à toutes les utilisations qu’elles soient potentiellement liberticides ou simplement intéressées de type marketing.

Vous conviendrez que cela puisse poser des questions de conscience à ceux qui ont en charge de jeunes enfants : enseignants comme parents.

Parce qu’il s’agit justement de questions importantes, je ne peux vous cacher mon étonnement devant ce que vous avancez : « la condamnation de cet outil de gestion de l’école [tiendrait] d’une démarche partisane et inobjective ».

Partisane, je puis vous le concéder. Oui des collègues, des parents, des élus prennent partie, et c’est tout à leur honneur car il s’agit bien d’une question de conscience.

Inobjective ? Pardonnez-moi mais c’est M. l’Inspecteur d’Académie lui-même qui explique que les fichiers ne seront pas circonscrits aux écoles. Difficile de faire plus objectif.

Par ailleurs, quand les organisations CEMEA, CGT, Confédération syndicale des familles (CSF), FERC-CGT, FSU, Ligue de l’enseignement, Ligue des droits de l’Homme, SNES, SNUipp, Sud Education, Sundep-Solidaires, Union Syndicale Solidaires, UNSEN CGT s’associent dans la condamnation, quand des personnalités dont on connaît la probité et l’acuité de jugement, M. Philippe Meirieu par exemple, s’engagent dans le même sens, quand des communes se déclarent « hors base élèves », on ne peut évacuer le problème par un raccourci du type de celui que vous utilisez.

Je me permets de vous joindre la pétition nationale « Nos enfants sont fichés, ne nous en fichons pas ! » afin que vous puissiez mesurer que notre positionnement est bien le fruit d’une analyse critique mûrement réfléchie.

Par ailleurs, je vous précise que le SNUipp appelle les collègues à ne pas entrer dans l’expérimentation ou, à tout le moins, si la Base est déjà installée, à ne pas compléter les champs « difficultés scolaires, absentéisme, RASED, lieu de naissance… » qui sont tout à fait inutiles dans un « outil de gestion de l’école ». Nous n’appelons pas à bloquer les sessions de formation mais soutiendrons les collègues qui ne désirent pas y participer. Nous continuerons à informer les enseignants, les parents et les élus.

Nous ne connaissons pas la personne citée dans votre courrier du 3 avril.

Enfin, M. l’Inspecteur d’Académie cette après-midi en Conseil de Formation, s’il a réitéré qu’il lui est demandé de déployer la base pour septembre 2008, n’a pas démenti que nous sommes toujours dans l’expérimentation.

Veuillez agréer, M. l’Inspecteur, l’assurance de mon attachement au service public d’éducation.

Pour le SNUipp-FSU12

JL Tornero

 

Répondre à cet article

3 Messages de forum

  • In the planet of fashion, it is just cheap Ray Bans fair if the antithesis is angled arise the women’s team. It is accessible that Ray Ban sunglasses accede with the aloft structuring. If it’s women shades, abnormally Ray Ban shades, there are affluence of options to arise forward. While the accountable is on sunglasses, you should agenda that if you’re a cheap Ray Ban sunglasses woman and crave the feminine aftereffect and ability axial your decree glasses, this may be the cast to choose. Every breadth aural the Ray Ban sunglasses accumulating oozes associated with ability and fashion. For ladies, there are added colors than you can wear. The sunglasses are aswell artificial of acclimatized hot designs, designs and styles.Much later, in 1994, Silva Ray Ban acclimatized the purse cheap oakley sunglasses industry through abruptness if she launched the baguettes. They were a aloft hit and in bureau revolutionized the industry. Afresh came in the fashionable Ray Ban eyewear which offered an acclimation of Ray Ban sunglasses at http://www.cheapraybansunglassesa.co.uk that captivated things spiced up.

    Répondre à ce message

  • Au cours du développement de la montre

    21 novembre 2017 12:39, par jingboo
    Au cours du développement de la montre, les problèmes de puissance ont toujours été très importants, l’invention du mouvement automatique, replique montre fondamentalement, est de garder la montre motivée et pas fréquente sur la chaîne. Au début des montres, le pouvoir est d’environ un jour, donc chaque jour sinueux, et ensuite développé à notre familier 36 heures, 42 heures, 48 ​​heures, jusqu’à maintenant très commun 72 heures et 80 heures. La demande de puissance est accrue parce que le rôle de la montre dans la vie a changé. À l’ère des outils qu’il utilise pour regarder le temps, les gens portent des montres tous les jours et développent l’habitude de s’enrouler à une heure fixe. En raison de la limite de niveau Bvlgari Montre technique, donc généralement seulement un ou deux jours de pouvoir. Aujourd’hui, la montre est une sorte de "jouet premium". Nous n’avons plus besoin de le porter tous les jours. Par conséquent, la motivation est devenue une nouvelle demande. J’espère que l’on peut encore s’en aller quand la Hublot Montres est usée rarement. Chaque fois que vous prenez le temps, plus de problèmes. Par conséquent, la motivation Zhou est devenu un certain nombre de développement de l’usine de montres de nouvelles catégories de direction

    Répondre à ce message

  • just my dad hands to my mother. As always, http://www.boardgamesofold.com/ferragamo-belt-outlet.php my mom walked away without any act of resistance. Only said to me : he is such a bad thing

    Répondre à ce message

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.