www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Vous êtes actuellement : Actions 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
1er novembre 2019

Dégradation de nos conditions de travail : l’intersyndicale départementale lance une alerte sociale

Depuis le début de cette année scolaire, les appels à l’aide de collègues se sont multipliés à la section : démissions, épuisements, situations de crises… alors que nous ne sommes qu’au mois d’octobre… Notre administration ne prend absolument pas la mesure de la situation et en a même ajouté : nouvelles injonctions hiérarchiques, nouvelles tâches de direction, temps de travail allongé… Le suicide de notre collègue de Pantin est venu dramatiquement complété ce triste bilan de début d’année. Face à cette situation plus que préoccupante, le SNUipp-FSU12 a donc contacté Sud-Education12, le SE-UNSA12 et la CGT-Educ’action12 afin de déposer en intersyndicale une alerte sociale préalable à un préavis de grève qui contraint la DASEN a recevoir dans les trois jours les organisations syndicales.
PDF - 197 ko
courrier_dasen_alerte_sociale_oct_2019_intersyndicale
La DASEN a reçu l’intersyndicale le lundi 7 octobre. Vous trouverez ci-dessous quelques éléments de compte rendu de cette réunion.

Évaluations CP et CE1

L’intersyndicale dénonce les injonctions, pressions pour la passation des évaluations CP et CE1 alors que ces dernières heurtent la professionnalité et les valeurs de nombreux collègues. Ces évaluations déconnectées des réalités de la classe participent de la perte de sens du métier. Plusieurs collègues du département qui ne souhaitent pas saisir les résultats subissent la pression de l’IEN.

La DASEN ne voit pas en quoi ces évaluations génèrent de la perte de sens. Elle rappelle que la passation et la saisie font partie des missions obligatoires des PE. Elle n’a connaissance d’aucune pression dans le département.

Animations pédagogiques et conseils de cycles et de maîtres dans les circonscriptions de Rignac et Millau

L’intersyndicale dénonce dans plusieurs circonscriptions, les conseils de cycles et même de maîtres dont les organisations et les dates sont imposées par les IEN et placées à la suite des animations pédagogiques. Seule l’organisation des conseils de cycles pour les écoles de moins de 3 classes figure dans les prérogatives de l’IEN (Code de l’éducation - Article D321-15). Dans tous les cas, il ne revient pas à l’IEN d’organiser les conseils des maîtres. Pour l’intersyndicale, "Ecoles de moins de trois classes" signifie écoles de 1 ou 2 classes ce qui exclut les écoles de 3 classes… L’intersyndicale dénonce une nouvelle contrainte imposée aux équipes signe d’une suspicion sur l’effectivité des conseils de cycles et d’un nouveau manque de confiance alors que tous les enseignant-es dépassent largement les 108 heures. De plus cette organisation destinée avant tout aux écoles de moins de 3 classes apporte des contraintes organisationnelles à l’ensemble des collègues de la circonscription.

La DASEN répond que seules les équipes des écoles de 1, 2 et 3 classes sont tenues de participer à ces conseils de cycles. Aucune obligation mais juste une invitation dès lors qu’il s’agit d’un conseil des maîtres ou d’une école à plus de 3 classes. L’IEN de Millau apportera prochainement par mail les précisions nécessaires.

Par la suite, après relecture du décret qui fixe les prérogatives des IEN en matière d’organisation des conseils de cycles (Code de l’éducation - Article D321-15), la DASEN nous a fait remarquer que cela ne concernait que les écoles élémentaires c’est à dire au final seules sont concernées par ces conseils de cycles les écoles d’une et deux classes qui n’accueillent pas d’élèves de maternelle.

Formation continue

L’intersyndicale dénonce une formation continue réduite à peau de chagrin avec des animations pédagogiques toutes imposées, qui ne répondent pas aux besoins des personnels, qui ne font pas sens pour eux et qui se réduisent souvent à la transmission des prescriptions ministérielles.

La DASEN indique que les moyens de remplacement permettant la formation des collègues sur temps de classe sont particulièrement important dans le département.

Élèves à comportement compliqué

L’intersyndicale dénonce la multiplication dans les classes d’élèves à besoins éducatifs particuliers, sans accompagnement, sans formation pour les enseignant-es entrainant de plus en plus de situations de crises.

La DASEN indique l’ensemble des solutions qu’elle a mises en oeuvre :
  • déplacement systématique d’un membre de l’équipe de circonscription dès le signalement d’une situation de crise en particulier pour les petites écoles
  • création d’un poste de conseiller pédagogique 1/2 handicap et 1/2 élèves compliqués
  • groupe de travail permanent (médecins, infirmières, assistante sociale, ASH…) chargé de l’étude des situations et des accompagnements à mettre en oeuvre

La DASEN liste l’ensemble des formations proposées et relatives à cette problématique et indique que dans l’Aveyron il n’y a pas de liste d’attente ULIS.

Direction d’écoles

L’intersyndicale dénonce pour les directrices et directeurs, de nouvelles tâches administratives, un degré d’exigence trop important en termes de qualité et de délais, la multiplication des réunions en dehors des heures de classe, la multiplication des situations de conflits ou de crises sans accompagnement ni formation. Elle liste ensuite les tâches supplémentaires de ce début d’année :

  • PPMS : délais et date contraints - Pas de changement par rapport aux années précédentes pour lesquelles le premier exercice devait de dérouler avant les vacances d’automne.
  • Réunion PIAL Baraqueville - Elle sera déduite des animations pédagogiques.
  • Réunions AESH/élèves en situation de handicap
  • États hebdomadaires des réunions AESH - Cet envoi n’est plus nécessaire et la demande annulée.
  • RGPD
  • Accueil des 3 ans

Temps partiels

L’intersyndicale demande le droit au temps partiel pour tou-tes les enseignant-es qui en font la demande. Le temps partiel n’est pas une faveur car si le temps est partiel, le salaire l’est aussi. L’octroi du temps partiel est bénéfique pour la qualité de vie du collègue mais aussi pour la qualité du service. De nombreux collègues demandent un temps partiel et acceptent la diminution de leur traitement juste pour retrouver un temps de travail décent proche d’un temps complet.

La DASEN indique que les demandes de temps partiel sur autorisation sont étudiées au cas par cas avec des refus mais aussi des accords. Elle doit concilier acceptation des demandes avec la nécessité d’avoir un enseignant devant chaque élève.

 

47 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences téléphoniques :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi de 9h à 18h30
- Pendant les vacances scolaires

Sur Facebook : SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.