www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / Infos Nationales 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
18 septembre 2008

Scolarisation des 2 ans : au-delà du mépris, une très mauvaise gestion

Le SNUipp révèle : 40 000 élèves attendent devant les écoles. La Cour des Comptes pointent le surcoût de la non-scolarisation dès 2 ans.

Pour le mépris cf. Darcos en a encore sorti une bien bonne ! (1264ème épisode - saison 2)

Une très mauvaise gestion

Le SNUipp révèle : " En effet, en raison de l’insuffisance du nombre de postes, ce sont 40 000 élèves qui auraient pu être scolarisés si le taux de scolarisation de 2005-06 avait été maintenu. Ils restent aujourd’hui à la porte de l’école. Le ministre considère-t-il qu’aucun travail n’est effectué en maternelle ? Ce n’est pas l’avis des parents d’élèves, et pourtant c’est ce que peut laisser penser l’absence de distribution des programmes [1] aux parents de l’école maternelle."

De son côté, la Cour des Comptes dans son rapport sur la Sécurité Sociale 2008 (cf. rapport), dans le chapitre "Les aides à la garde des jeunes enfants" (PDF) écrit :

"4 – La scolarisation des enfants de 2 ans

Le taux de scolarisation des 2-3 ans a diminué de 27 % entre 2003 et 2007 (-29 % dans le public, -18 % dans le privé). Ce sont donc 63 335 enfants qui ont dû être pris en charge par d’autres moyens : ce chiffre correspond à la quasi-totalité des places créées auprès des assistantes maternelles et en EAJE [2] depuis 2000. C’est ainsi que dans le département de la Seine-Saint-Denis, le taux de scolarisation à deux ans est passé de 22 % en 1999 à 8 % en 2006. A la rentrée 2005, 5 000 enfants étaient en attente de scolarisation en maternelle, dont 300 avaient plus de trois ans. Au 30 juin 2005, 645 enfants de plus de trois ans étaient en crèche, faute de place à l’école maternelle.

Cette évolution apparaît peu cohérente au regard de la bonne utilisation de l’argent public : le coût par enfant est moindre s’il est accueilli en maternelle plutôt qu’en EAJE (13 368 € en 2006 en EAJE, contre 4 570 € en maternelle, hors périscolaire)."

(les parties en gras ont été soulignées par nous)

[1] Le guide distribué par le ministre n’a pas été distribué en maternelle

[2] établissements d’accueil de jeunes enfants

 

Répondre à cet article

 

65 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.