www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Instances Paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
6 novembre 2008

Déclaration des représentants du personnel élus au titre du SNUipp

CAPD du 5 novembre 2008 Voir le compte-rendu de cette CAPD

M. l’Inspecteur d’Académie,

Si le SNUipp12 a choisi de s’adresser à vous sous la forme d’une déclaration et non simplement par le truchement des questions diverses, c’est que la situation est telle aujourd’hui que nous devons vous solliciter avec solennité.

Nous devons tout d’abord vous alerter.

Depuis l’an passé, avec la consultation sur les programmes « Darcos », les collègues étaient déjà interloqués, mais lorsqu’il a fallu mettre en place l’aide personnalisée à cette rentrée, nombre d’entre eux se sont adressés à nous pour dire leur incompréhension face à l’inanité de cette mesure face à l’échec scolaire, aux conséquences de celle-ci (par exemple sur les RASED), à la charge de travail énorme qu’elle représente. Nous vous l’avions dit, et le Ministre compte là-dessus, quel que soit leur avis sur l’aide personnalisée, les enseignants essaieront de faire de leur mieux. Mais face à la grande difficulté, les collègues souffrent de ne pas pouvoir répondre aux besoins de leurs élèves.

Le SNUipp vous avait alerté sur tout cela dès le printemps dernier.

Au fur et à mesure que se tiennent les animations pédagogiques autour de ces nouveaux dispositifs, plus nombreux encore sont ceux qui remontent leurs interrogations, leur angoisse, leur révolte. On nous dit : « Nous n’avons pas pu nous exprimer », « je suis sorti(e) la rage au cœur » ou « les larmes aux yeux ». Des collègues convoqués sur telle ou telle animation ont choisi de s’exprimer coûte que coûte, ils ont protesté, ont écrit des motions, ont tenu des réunions. Ceux-là ont dépassé leur angoisse et nous disent leur colère face à ce qui est de plus en plus caractérisé comme un divorce entre les objectifs de l’école et ceux de son administration.

Ayant assisté, en tant qu’enseignants ordinaires, à plusieurs animations pédagogiques, les représentants des personnels élus au titre du SNUipp ne sont pas étonnés de ces réactions des collègues. Votre réponse à notre courrier du 19 septembre sur l’aide personnalisée est bien conforme à ce qui motive l’incompréhension et la colère. Vous ne nous répondez jamais que sur la forme or c’est au fond qu’on attend des réponses. Ce n’est pas en mettant en acte le « débrouillez-vous » de Darcos que vous obtiendrez l’adhésion des collègues. Ce n’est pas vous en remettant à d’hypothétiques possibilités de remplacement que vous permettrez aux directeurs des écoles de moins de quatre classes d’obtenir leur dû en terme de décharge. Ce n’est pas en plaçant aux premiers rangs les personnels de RASED que vous masquerez qu’ils assistent à leur enterrement.

De fait, aucune des inquiétudes dont nous nous sommes fait l’écho n’ont été levées.

Après l’alerte, nous devons vous questionner.

Concernant les RASED, vous avez eu l’occasion de les informer le 13 oct. Ce ne sera pas pour vous une découverte si nous vous disons que vous ne les avez pas rassurés. Ils en ont témoigné en informant la population dès le 15 oct en conférence de presse mais aussi en participant ou étant à l’origine des actions des 19 oct. à Paris, du 22 oct sous vos fenêtres, du 4 nov. devant l’Assemblée ou à Toulouse. Ces personnels dénoncent la méthode avec ces suppressions de postes annoncées puis déguisées mais maintenues, sans concertation aucune. Ils alertent sur ce qu’il faut bien appeler l’abandon du traitement de la grande difficulté scolaire.

Le SNUipp dénonce et les modalités de mise en place et les fins du processus. Nous nous opposerons fermement à tout recul, pour les élèves en difficulté comme pour les droits des personnels. Nous exigeons le maintien des aides spécialisées proposées par le dispositif des RASED et ses trois catégories de professionnels titulaires de diplômes spécifiques (maître E, rééducateur et psychologue de l’éducation nationale).

Nous exigeons l’abandon de la suppression des 3000 postes.

Mais dans le cadre de la préparation de la rentrée prochaine, vous nous devez des informations :

- Quel serait l’an prochain le dispositif adopté ?

- Combien de personnels de RASED seraient sédentarisés ?

- Quelles écoles devraient les accueillir ?

Il apparaît que dans un certain nombre de départements, des circonscriptions fassent actuellement l’objet d’un audit à propos des remplacements. Il s’agirait d’envisager l’utilisation de vacataires en vue d’assurer les remplacements dans les écoles primaires alors même que le recrutement sur liste complémentaire est suspendu. Ce serait un nouvel affaiblissement du service public, un nouveau glissement vers le modèle de gestion du secteur privé. Un tel audit est-il en cours en Aveyron ?

Dans le cadre du projet de budget, 500 postes d’administratifs seraient provisionnés pour aider à la mise en place des EPEP. Le SNUipp12 est fermement opposé à ce dispositif qui, en l’état des projets connus, est d’abord conçu comme un outil de pilotage et d’encadrement mais aussi comme un levier pour de nouvelles suppressions de postes avant que d’être d’une utilité quelconque pour nos élèves. Si on relit les divers textes publics à ce jour, on peut déjà considérer que les IEN n’ont plus guère d’avenir et avec eux des personnels qui, comme les RASED, ne sont plus cités, les conseillers pédagogiques. Par ailleurs, il ressort de toute cette littérature que l’efficacité de l’école ne serait le fruit que d’un encadrement performant. Après les attaques contre la formation initiale, encore une fois la professionnalité des enseignants est niée. Tout est affaire de performance. Les enseignants se croyaient des créateurs, nous voilà devenus de simples rouages, des évaluateurs de fond, des auxiliaires du contrôle social. Déjà dans le projet de budget, inscrits dans un rapport à la commission des affaires culturelles, familiales et sociales, faisant l’objet d’un projet de loi prévu en janvier et applicable dès la rentrée 2009, qu’en sera-t-il en Aveyron ?

Sans concertation aucune, encore et encore, le Ministère a produit une circulaire « Mobilité des personnels » qui remet en cause pêle-mêle le paritarisme, l’équité et la transparence, promotionne les nominations hors barème, entérine la sédentarisation des RASED, etc. Ce texte, totalement inacceptable, ne doit pas être appliqué au moins dans son versant départemental, or il semble que certaines Inspections Académiques anticiperaient d’ores et déjà son application, qu’en est-il en Aveyron ?

Quel que soit notre avis sur la réorganisation de la semaine scolaire, sur les dispositifs d’aide personnalisée, sur les EPEP, sur l’avalanche de nouvelles dispositions qui nous arrive, le SNUipp tient à vous redire ce que déjà en … nous vous avions dit : on ne fait pas l’école sans les enseignants, on ne fait pas l’école contre les enseignants.

Et c’est pourtant dans ce chemin-là que toute l’école est engagée. Le Président de la République, parce qu’il est le gardien des institutions, le Ministre de l’Education parce qu’il est en charge de l’école mais aussi tous les cadres de son administration prennent aujourd’hui une très lourde responsabilité.

 

Répondre à cet article

1 Message

  • After a year and a half of planning and designing, White launched her cleverly designed line this fall. Crafted from Italian leather, her styles include everything from fendi outlet totes to clutches to backpacks. While timeless, White’s designs also serve a distinct purpose. “As a busy entrepreneur and mother, I could not find replica mulberry handbags that were beautifully crafted, timeless in their design and, above all, versatile with purposeful function. I saw a gap in the replica hermes luxury handbag market and as I sketched the line, versatility and function became key elements from the get go,” White says.

    Répondre à ce message

 

5 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.