www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / Fenêtres sur Cours 12 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
7 novembre 2008

Pour l’Ecole | Tous en GREVE le 20 novembre

Bulletin FsC12 n°63 supplément 2 - 7 nov. 2008

Edito

La crise sert.

La crise est là, et devant l’ampleur de la manif du 19 oct., Sarkozy décrète que nous n’avons guère le droit de nous plaindre. La crise est là, et justement, il faut tout consacrer aux banques, et quelques paroles aux autres. La crise est là, et il n’est rien de plus urgent que de poursuivre et approfondir les « réformes » celles-là même qui nous ont conduit à la crise.

Et donc, puisque la crise est là, il n’est rien de plus urgent que de supprimer encore des postes. La crise est là, et il faut en profiter pour faire table rase : l’école publique doit y passer, les enseignants doivent accepter, les parents doivent cesser de les soutenir.

L’école doit y passer : depuis des années par petites touches puis à grands traits désormais, on ne cesse d’imposer des changements contre l’avis des personnels. Budgets, direction, semaine scolaire, stages de remise à niveau, aide personnalisée, suppression des RASED, attaques contre le paritarisme, etc. L’école communale est désormais directement menacée par les EPEP (cf. p.8).

Les enseignants doivent accepter : alors que pleuvent les nouvelles tâches, que nous sommes placés seuls sans moyens devant l’échec scolaire, on veut nous imposer un chef avec les EPEP. Déjà désorientés de devoir faire leur métier y compris contre les réformes de leur administration, on espère que les enseignants enfin accepteront quand ils seront sous la coupe, et tributaires de leur chef, appâté par leurs mérites.

Les parents doivent cesser de nous soutenir : et à coups de SMA, de performances, d’enseignants seuls face à l’échec scolaire… finiront-ils par nous lâcher ?

En proposant, dès le soir du 19 oct., une grève au moment de la discussion du budget, le SNUipp a ouvert la possibilité de construire un front du refus.

Le 20 novembre est une étape qu’il nous faut réussir, contre les suppressions de postes, contre la disparition des RASED, contre la création des EPEP, contre l’abaissement de l’école publique.

Pour une école qui fait grandir, deux outils sont entre vos mains, en renforçant le SNUipp qui n’a jamais signé de reculs pour l’école, en mobilisant pour une grève massive le 20 novembre.

Pour les personnels, l’action collective ouvre tous les possibles.

Valérie Tavernier, Jean-Luc Tornero, Noëlle Villeneuve


Compte-tenu du poids exceptionnel du journal, l’essentiel en est accessible directement sur ce site.

SOMMAIRE :

1. Actualités explosives

2. Edito - Appel du 20 - Métaphores sportives

3. Quelques jalons d’un paritarisme de lutte

4. Bulletin d’adhésion

5. De quoi traitent les élus dans les commissions paritaires ?

6. Nous appelons à voter SNUipp

7. Le mouvement bouleversé de façon unilatérale - Déclaration Unitaire

8. Pour casser l’école, il faut un chef et des EPEP.

En encart : CAPD du 5 novembre 2008

Déclaration des représentants du personnel élus au titre du SNUipp

Compte-Rendu

 

Répondre à cet article

 

26 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.