www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / Fenêtres sur Cours 12 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
4 mars 2009

FACE à l’URGENCE SOCIALE : l’UNITÉ d’ACTION !

3 mars 2009

2,6 milliards d’euros.

À comparer avec les 15 milliards du « paquet fiscal », incluant le « bouclier » du même nom, ou les 26 milliards d’euros précédemment annoncés au nom de la relance de l’investissement… Sans oublier les projets de nouvelles réductions des contributions patronales, qui seront compensées par une hausse des impôts pour tous : suppression de la taxe professionnelle d’ici 2010 (11,4 milliards d’euros) ; exonération des cotisations servant pour les allocations familiales (30 milliards d’euros).

Et toujours 30 000 suppressions d’emplois dans la Fonction Publique, …

Edito

JUSTES

L’INSEE vient de publier des données relatives à la répartition des richesses. On y lit qu’en 1960, la part des salaires dans la valeur ajoutée était de 66,3%. Jusqu’en 1982, et après une brusque accélération en 1968 (on sait comment et pourquoi), cette part augmentera jusqu’à atteindre 74,1%. A partir du tournant de la rigueur de 1983, sous Mitterrand, Mauroy puis Fabius, la tendance s’inverse.

En 2007, la part des salaires n’était plus que de 65,1%.

De ces chiffres, il est aisé de tirer une certitude : les inégalités sont aujourd’hui plus fortes qu’en 1960.

Les choix faits depuis 30 ans ont été quasi systématiquement défavorables aux salariés, secteur public et privé confondus. Cette politique montre chaque jour un peu plus qu’elle a échoué.

Sarkozy tente de détourner l’attention vers quelques patrons-voyous, banques et fonds pas très propres, etc.

Qui les a fait rois ?

Les Guadeloupéens ont mis le doigt sur l’essentiel. Si tout n’est pas directement comparables, ici et là-bas, mais aussi entre là-bas et tant de populations étranglées par la misère de par le monde, nos camarades de Guadeloupe ont désigné le mécanisme à l’œuvre : « pwofitasyon », profit et exploitation.

C’est bien de cela que nos sociétés sont malades, quand tout est soumis à l’absolue priorité du profit, il est profitable de multiplier les charrettes de suppressions d’emplois, profitable de creuser les inégalités, profitable de casser les services publics, profitable d’accroître encore et encore l’exploitation.

C’est dire combien, le 19 mars, dans l’unité, par les grèves et dans les manifestations, nous porterons des revendications justes.

 

Répondre à cet article

 

33 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.