www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Transformer l’Ecole 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
21 octobre 2009

Aide Personnalisée, des bougés en Aveyron aussi

Le SNU12 a rencontré l’IA en audience mardi 20 oct. Concernant l’aide personnalisée, après avoir rappelé les raisons de notre refus de signature du relevé de conclusions en 2008 (2h. de cours en moins pour tous les élèves, RASED mis en danger, efficacité problématique du dispositif, rythmes, etc.) et indiqué que toutes les raisons d’alors se sont vu vérifiées dans la pratique, le SNU12 a porté le ras-le-bol des personnels…

Le SNUipp a récusé d’emblée la réduction du temps d’enseignement pour tous les élèves prévu dans le relevé de conclusions que nous n’avons pas signé après avoir consulté les personnels, et nous continuons de réclamer un temps de travail de 24h en présence des élèves et 3h de concertation comme 1ère étape avant d’aller vers les 18h des certifiés.

Par ailleurs, nous avions aussi alerté sur le danger que représentait ces 2h d’aide pour les RASED et donc pour les élèves eux-mêmes, l’aide personnalisée n’est pas la solution pour la difficulté scolaire et elle n’apporte qu’un faible gain, plutôt du domaine de l’affectif, aux élèves que nous prenons en charge. Il est notable sur ce point que la note de synthèse de l’IGEN [1] publiée en juillet constate que l’efficacité reste limitée aux difficultés légères, (p.7) « les progrès réalisés et visibles au cours de l’aide personnalisée s’atténuent en classe (…) Les effets sur les apprentissages et les acquis sont plus difficiles à mesurer (…) La mesure des effets de l’aide individualisée sur les élèves ne peut pas toujours être isolée des effets des autres actions ».

Le SNUipp12 a ensuite à nouveau dénoncé la réduction à 6h du temps de concertation quand l’IA précédent, après négociation avec les organisations syndicales des personnels, l’avait fixé à 10h. Le SNUipp12 s’inscrit résolument en faux sur l’assertion selon laquelle les 10h. de l’an passé étaient liées à la nouveauté de la mesure, jamais cela n’est apparu ainsi dans les discussions que nous avons eu avec M. Legrand. Nous tenons à souligner que la note des IG note que p 24 : « Cette réforme renvoie au professionnalisme de chaque enseignant et révèle l’ampleur des besoins en formation face à la difficulté scolaire ». Donc dans ce cadre, ce n’est pas moins de temps d’organisation qu’il nous faut, et c’est une demande des collègues de plus de temps et plus de formation à laquelle il faut répondre.

Par ailleurs, le SNUipp avait alerté dès l’origine sur la question de l’inégalité du dispositif et la note de l’IGEN est là aussi très parlante : (p 14 : Le problème du choix des élèves dans les écoles où le niveau est très faible est difficile à résoudre, les équipes sont souvent désorientées : qui choisir et à quoi s’attaquer en priorité (les cumuls de difficulté étant importants) ; p 7 : elle ne permet pas, selon les enseignants, de compenser les difficultés lourdes, elle ne permet donc pas d’infléchir l’organisation du cursus scolaire des élèves). Le SNUipp a signalé que la nature des difficultés traitées pendant l’aide personnalisée reste une opacité du dispositif (p 16 : par conviction de l’inutilité de l’aide personnalisée dans le traitement de difficultés lourdes. C’est là une position paradoxale s’agissant d’un dispositif justement destiné aux élèves les plus en difficulté qui s’en trouvent écartés sans solution alternative).

Tout ceci nous renforce dans la conviction que nous avons déjà maintes fois exprimée : le SNUipp demande qu’a minima le temps nécessaire d’organisation et de concertation soit laissé aux enseignants.

Le SNU12 a également porté le ras-le-bol des personnels de voir encore charger la barque avec une inflation constantes des papiers à remplir et ce dans un temps d’organisation unilatéralement restreint.

Sur ces 2 points, l’IA a admis de changer son fusil d’épaule. Il doit prochainement renvoyer une nouvelle circulaire qui stipulera que l’horaire d’organisation peut aller jusqu’à 10h. et devrait alléger les annexes de la circulaire du 12 septembre. L’IA a reconnu qu’il aurait dû soumettre cette circulaire aux représentants des personnels afin d’éviter quelques « maladresses ». Il a indiqué qu’il considère que les enseignants sont fondés de faire remarquer cette accumulation de tâches et la fatigue et le stress qui en résultent.

A propos des POSTES FRACTIONNES : Lorsqu’un collègue intervient sur plusieurs écoles, les horaires de l’aide personnalisée peuvent parfois ne pas correspondre. Tel collègue est présent seulement le matin dans une école qui a placé l’AP en début d’après-midi. L’après-midi, le collègue intervient dans une autre école qui a placé l’AP le matin. Que faire ? Le SNUipp12 a demandé que ces collègues rentre dans le cadre défini par la circulaire lorsque il n’y a pas d’AP à effectuer, d’autant plus que la plupart de ceux qui sont placés sur ces postes sont des personnels non chevronnés, ils ont donc tout à gagner à pouvoir parfaire leur formation sur ce temps-là.

Concernant ces collègues qui interviennent sur plusieurs écoles qui ont posé l’aide personnalisée sur des horaires incompatibles, l’IA a indiqué qu’ils peuvent être dispensés de l’AP et qu’il est hors de question qu’ils soient obligés d’intervenir sur une autre école.

Nous signaler sans tarder tout problème sur ces sujets.

[1] Inspection Générale de l’Education Nationale

 

Répondre à cet article

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.