www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux  / Déclarations et Communiqués de Presse 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 octobre 2010

Prise de Parole FSU12

Manifs du 16 octobre 2010

Nous entrons dans une période cruciale. La lutte dans laquelle nous sommes engagés ne porte pas sur des choix techniques, comptables, mais sur un véritable choix de société. Les mobilisations, massives, sur la durée, démontrent que nos arguments ont porté mais aussi, que les salariés sont plus nombreux en difficulté voire dans la souffrance, soit dans leur travail, soit parce qu’ils sont au chômage.

Dans cette société où on existe déjà si peu sans emploi, cette société si productive où on est si peu reconnu au travail, cette réforme des retraites consacrerait une inversion des valeurs dont nous avons déjà par trop souffert.

La contre-réforme Sarkozy/Medef est une nouvelle violence qui s’ajoute aux autres : perdre la perspective d’une retraite décente et largement méritée, savoir que l’on sera un retraité pauvre ou un travailleur âgé exténué, est inacceptable.

Pour les jeunes, cette contre-réforme est d’abord une certitude : il leur sera beaucoup plus difficile de trouver un travail stable et un salaire décent.

La retraite à 60 ans est une évidence économique quand on sait que les patrons se séparent de leurs salariés en moyenne à 58 ans et demi.

La retraite à 60 ans est une évidence sociale quand on sait qu’un jeune sur 4 est à la recherche d’un emploi.

La retraite à 60 ans est une nécessité biologique puisque l’espérance de vie en bonne santé est en moyenne de 63 ans, 59 ans pour les ouvriers.

La retraite à 60 ans est un droit, c’est aussi un dû pour tous ceux qui ont, par leur travail, enrichi ce pays.

La retraite à 60 ans, c’est une question de justice sociale, de respect des personnes, de fraternité.

En 40 ans, la richesse de la France devrait doubler, le chiffre avancé par le Conseil d’Orientation des Retraites donne une augmentation de 1 700 milliards d’euros de la richesse nationale en 2050… Avec une telle somme, comment nous faire croire qu’il est impossible de financer les 200 milliards d’euros supplémentaires nécessaires au maintien des retraites telles qu’elles étaient avant les contre-réformes Balladur et Fillon ?

Pour la FSU, la question des retraites et pensions ne peut être séparée de la question majeure de la répartition des richesses. On ne peut envisager l’avenir des retraites sans parler emplois et salaires.

Retraites, emplois, salaires, service public… qui n’est pas concerné par ces quatre points cardinaux ?

Visiblement ce n’est pas la boussole de Sarkozy, sa clique et ses amis. Leurs objectifs ne sont pas les nôtres, ils ne cherchent pas à préserver la retraite par répartition mais à nous forcer à la capitalisation, pour les retraites comme pour les soins. D’ailleurs le propre frère du président est en train de créer une société qui parie justement sur ça… Comprenons-le, s’ils minimisent la mobilisation, s’ils envoient la police devant les lycées, si désormais ils tirent au flasball sur les jeunes, s’ils sont en train de jeter des millions de français dans la pauvreté, salaires bloqués, pensions réduites, précarité multipliée, chômage endémique, c’est pour en retirer des bénéfices !

Pour cela, ils ont confisqué la démocratie, dans les médias, à l’Assemblée comme au Sénat. 7 français sur 10 sont contre cette loi, 2 sur 3 veulent que notre mouvement continue, déjà nous sommes plus nombreux qu’en 1995, et le gouvernement continue dans la provocation.

Aujourd’hui nous sommes déterminés à gagner, pour nous, pour nos vieux, nos enfants, et nous le prouverons encore mardi 19 octobre à Millau [1], ici même, à 15h comme à St Affrique, Rodez, Decazeville et Villefranche.

Contre cette loi injuste et destructrice, il faut convaincre pour que tous, nous descendions dans la rue, l’avenir de ce pays passe par la rue. La FSU appelle tous les salariés, retraités, privés d’emploi, jeunes à se mobiliser pour que cette loi soit retirée, à tout faire, jusqu’au bout pour que le peuple soit enfin entendu !

[1] prononcée à Millau, cette prise de parole a été faite aussi dans les autres lieux, avec des variantes donc sur ce paragraphe

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi les ap.m.
- Mardi, Mercredi, Jeudi les matinées.

Sur Facebook : plan et photos SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.