www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Aveyron

Vous êtes actuellement : Actu, Infos et Journaux 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
1er avril 2021

Fermeture des écoles : le SNUipp-FSU12 questionne la DASEN

Nous avons profité de notre participation au CDEN du 1er avril pour interroger la DASEN quant à la fermeture des écoles et aux deux courriers qu’elle a envoyés au écoles aujourd’hui.

Nous avons profité de notre participation au CDEN du 1er avril pour interroger la DASEN quant à la fermeture des écoles et aux deux courriers qu’elle a envoyés au écoles aujourd’hui.

En préambule, nous avons dénoncé qu’alors que les leçons de la fermeture intervenue lors du premier confinement il y a un an auraient dû être tirées, à nouveau, c’est la précipitation et les informations au compte-gouttes qui dès le départ priment. De même, dans notre département, si le forcing aura été fait cette année scolaire sur les formations en constellations, rien sur les outils et les ressources pour l’enseignement en distanciel : les enseignants démunis il y a un an le sont tout autant aujourd’hui. Il faudra à nouveau compter sur le dévouement des PE, la débrouille et le système D pour assurer le distanciel.

SNUipp-FSU12 : Alors que le Président Macron a annoncé la fermeture des écoles à compter du 6 avril, dans votre courrier, vous parlez d’écoles ouvertes.

DASEN : Il n’y a pas de fermeture administrative, les écoles restent ouvertes pour accueillir possiblement les enfants des personnels prioritaires.

SNUipp-FSU12 : Nous contestons fortement l’expression "poursuite des apprentissages" utilisée dans votre courrier aux écoles. Si nous sommes tout à fait favorables au maintien d’un lien scolaire, d’une poursuite raisonnable des activités scolaires à la maison en période de fermeture, l’école à la maison n’est pas l’école. Le premier confinement l’a montré, inciter les collègues à poursuivre comme si de rien n’était les apprentissages mettra de nombreuses familles dans la difficulté et sera à l’origine de retards scolaires en particulier chez les élèves des milieux les plus modestes.

DASEN : pas de réponse

SNUipp-FSU12 : Comme évoqué précédemment, la précipitation est à nouveau à l’ordre du jour, ainsi que la surcharge de travail et un nouveau surcroit de responsabilités pour les directrices et directeurs : vous exigez l’envoi des listes d’élèves concernés par l’accueil des enfants des personnels prioritaires pour demain 13h. Nous vous rappelons que l’immense majorité des directrices et directeurs était en classe cet après-midi et le sera demain.

DASEN : La priorité pour la semaine prochaine est l’accueil des enfants des personnels prioritaires. Il nous faut donc évaluer prioritairement les élèves concernés. Il y a donc urgence.

SNUipp-FSU12 : Alors que lors de la première fermeture des écoles, une liste claire des professions concernées par l’accueil des enfants des personnels prioritaires avait été publiée et s’était enrichie au fil du confinement, votre courrier à ce sujet reste très vague évoquant les soignants et le médico-social. Pire dans l’attestation, c’est aux parents de se décréter comme "indispensables à la gestion de la crise". Ce sont les directrices et les directeurs qui vont se retrouver en première ligne et qui auront la délicate mission d’accepter ou non les élèves…

DASEN : Les enfants ciblés sont clairement ceux dont un parent au moins est personnel soignant ou exerçant dans le domaine médico-social. Dans les établissements spécialisés, les élèves sont accueillis en présentiel et non en distanciel et les enseignants exercent en présentiel. Leurs enfants peuvent être accueillis à l’école dans le cadre des personnels prioritaires.

SNUipp-FSU12 : Les élèves dont un seul parent est professionnel prioritaire sont-ils concernés par cet accueil ?

DASEN : Oui, comme l’année passée, un seul suffit.

SNUipp-FSU12 : Quid des collègues qui doivent garder leurs enfants ?

DASEN : Ils sont positionnés exclusivement en télétravail dans le cadre de l’enseignement à distance.

SNUipp-FSU12 : Vous laissez aux équipes la charge d’organiser l’accueil des enfants des personnels prioritaires scolarisés dans leur école. De nombreuses écoles risquent d’être en difficulté : petites écoles, enseignants en nombre insuffisant car contraints au télétravail pour vulnérabilité ou garde d’enfants.

DASEN : Comme en fonctionnement ordinaire, ce sont les équipes qui sont en charge de l’organisation pédagogique dans leur école. Lorsqu’une école accueille des enfants de personnel prioritaire, il y a une réorganisation de l’école avec si besoin l’intervention de remplaçants pour assurer l’ensemble des enseignements, presentiels et distanciels. Suivant l’état des demandes, des élèves issus de plusieurs écoles pourront être regroupés. Des solutions au cas par cas seront envisagées.

SNUipp-FSU12 : Du fait de cette organisation, des collègues risquent de devoir assurer simultanément des enseignements en distanciel et en présentiel.

DASEN : Il n’est pas question qu’un enseignant assume à la fois le distanciel et le présentiel. Si nécessaire, des remplaçants seront mobilisés.

SNUipp-FSU12 : Quid des services municipaux, garderies, cantine ? Les municipalité ont-elles été ou seront-elles contactées ?

DASEN : Pas de réponse

 

72 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Aveyron :

- 8 rue de Vienne, les Corniches de Bourran 12000 RODEZ
- Tél : 05.65.78.13.41
- mèl : snu12@snuipp.fr

Permanences téléphoniques :
- Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi de 9h à 18h30
- Pendant les vacances scolaires

Sur Facebook : SNUipp-FSU12


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Aveyron, tous droits réservés.